Mon Allociné
La cité des enfants perdus
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
La cité des enfants perdus
Date de sortie 17 mai 1995 (1h 52min)
Avec Ron Perlman, Daniel Emilfork, Dominique Pinon plus
Genres Fantastique, Aventure, Science fiction
Nationalités Espagnol, Allemand, Français
Bande annonce Ce film en VOD
Presse ? 0 critique
Spectateurs 3,75883 notes dont 202 critiques

Synopsis et détails

Krank, un étrange personnage vit entouré de clones et d'autres personnages encore plus étranges sur une plate-forme en mer perdue dans le brouillard. Krank, doit, pour ne pas vieillir trop vite, voler les rêves des enfants. C'est pour cela qu'il les enléve de la cité portuaire.
Distributeur -
Récompenses 1 prix et 10 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1993
Date de sortie DVD 14/02/2005
Date de sortie Blu-ray 03/05/2016
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 1 319 641 entrées
Budget $18 000 000
Langues Français, Cantonais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 81374

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner La cité des enfants perdus en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
La cité des enfants perdus
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (8.99 €)
La cité des enfants perdus
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
La cité des enfants perdus
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
La Cité des enfants perdus (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 3 mai 2016
neuf à partir de 14.99 €
La Cité des enfants perdus - Edition Simple (DVD)
Date de sortie : lundi 14 février 2005
neuf à partir de 4.85 €
La Cité des enfants perdus (DVD)
Date de sortie : vendredi 11 février 2005
neuf à partir de 12.88 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Interview, making-of et extrait

Interview Carrière de Ron Perlman 10:54
Interview Carrière de Ron Perlman
42 240 vues

Acteurs et actrices

Ron Perlman
Ron Perlman
Rôle : One
Daniel Emilfork
Daniel Emilfork
Rôle : Krank
Dominique Pinon
Dominique Pinon
Rôle : Le scaphandrier / Les clones
Jean-Claude Dreyfus
Jean-Claude Dreyfus
Rôle : Marcello
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

L'homme le plus classe du monde
Critique positive la plus utile

par L'homme le plus classe du monde, le 28/09/2013

5,0Chef-d'oeuvre

Un conte à la fois merveilleux et cauchemardesque. Et sans doute un des films les plus beau qu'il m'a été donné de voir.... Lire la suite

chrischambers86
Critique négative la plus utile

par chrischambers86, le 23/06/2009

2,5Moyen

Jean-Pierre Jeunet retrouve son complice Marc Caro et s'embarque dans l'aventure de "La citè des enfants perdus"! Une nouvelle... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
40% 80 critiques 30% 61 critiques 7% 15 critiques 15% 31 critiques 2% 5 critiques 5% 10 critiques
202 Critiques Spectateurs

Photo

Secrets de tournage

Adapté en jeu vidéo

Un jeu vidéo d'aventure fut tiré de La Cité des enfants perdus. Celui-ci, réalisée par la société anglaise Psygnosis (disparue depuis) et lointainement supervisé par Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, ne connut toutefois qu'un maigre succès. Si la performance graphique était en effet indéniable, les mécanismes de jeu souffraient en revanche de défauts rédhibitoires, tels qu'une certaine difficulté pour ramasser les objets ou actionner des mécanismes.

Une obsession visuelle ?

Dans la critique qu'il fit du film à sa sortie, le magazine Première fait une intéressante analyse de la place démesurée occupée par le sens visuel dans La Cité des enfants perdus et, au-delà, l'oeuvre de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet en général : "Caro et Jeunet sont manifestement détraqués : obsédés par tout ce qui touche à l'oeil. Qui sont les méchants de ce pire des mondes ? Une bande d'aveugles à qui on redonne la vue en leur posant sur l'oeil une terrifiante caméra reliée au cerveau... Par quel supplice François Hadji-Lazaro se défait-il de l'un de ces oui-non-voyants ? En lui enfonçant un couteau dans l'orbite... Quelle est la cause d'une très effroyable catastrophe maritimo-portuaire ? Une simple larme... Mais ne dit-on pas "près des yeux, près du coeur" ?"
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1993, Les meilleurs films Fantastique, Meilleurs films Fantastique en 1993.

Commentaires

  • eldarkstone

    Film magique et magnifique ! Un univers touchant et décalé, avec de grands acteurs ! Pour les grands enfants !

  • Dust-in-the-wind

    un chef-d'oeuvre avec des acteurs formidable

  • pateurik

    chef d'oeuvre .. la bonne epoque ou jeunet etait inspiré

  • Meta Nova

    Excellent scénario mais qu'est-ce que c'est dégueulasse encore à voir !

  • angelabassompierre

    Dominique Pinon est toujours, beaucoup d'enfants, ça c'est cool.... je reconnais la griffe de J.P.Jeunet et ses classiques que ce soit de délicatessen au fameux destin d'amélie poulain.... des jumelles laides etc, son goût pour le fantastique et le souci du détail. que d'orphelines et enfants perdus, ils sont dans les égouts ou je rêve?!
    agités du bocal, si j'arrive j'écoute la version commentée.
    au plaisir!

  • Chogyam B.

    Une fable noir et fantastique

  • FanAvatar09

    Un univers dérangé et marquant à la Jeunet comme je les aime.
    4,5/5

  • Florian Malnoe

    Faudra que je le voie.

  • Leyla G.

    super, avec un univers dérangé et attachant, les acteurs sont geniaux, le scenario tordu et original et très très beau au niveau visuel

  • C.L.G 99

    Un conte bien dark, un univers étrange et sombre, un très bon scénar, des personnages géniaux bien exploité ( moi c'est les clones que j'adore les clones ) et très bien interprété qui nous offre un excellent film 4.5/5

  • guillaume75

    Et bien je ne vais pas être aussi positif que les commentaires ci-dessous. La Cité des Enfants Perdus, de Jeunet & Caro (n'oublions pas Caro dans l'histoire hein), c'est une sorte de conte pour adulte, une expérience visuelle hors norme, rempli d'idées pour faire de cette foire aux monstres un pur moment de cinéma, sauf que ce moment de cinéma n'a jamais lieu. Le film est tout sauf du cinéma. Un film de techniciens, d'artistes concepteurs, de chef décorateur, etc., oui, mais pas de réalisateur. Y'aurait comme un 'blème ! Le scénario est mauvais, la mise en scène ne fait que coller des saynètes les unes après les autres sans jamais les lier par une quelque idée de cinéma, aucun affect, l'émotion est nulle part. En vérité, Jeunet & Caro préfèrent s'attarder sur leurs gadgets, leurs beaux décors, leur belle lumière, leurs jolis effets visuels, leurs personnages de bande dessinée (pas un mal, sauf qu'ils ne sont jamais exploités), leurs beaux costumes, tout ça tout ça, ce qui rend le film évidemment visuellement jubilatoire, mais un film qui aurait pu tout à fait se faire passer pour un beau livre d'illustrations et de captures d'écrans. Non Jeunet & Caro, à eux deux, n'ont pas pu élever leur histoire d'enfants enlevés pour leurs rêves au niveau d'un simple long métrage cohérent d'1H47 tout simplement parce qu'ils n'ont pas eu le talent nécessaire de cinéastes à ce moment-ci de leurs carrières et prouver qu'ils étaient capable de lier, souder, mêler toutes leurs idées et de porter leur projet sur le devant de la scène internationale (le film se positionne évidemment face à la production américaine à moyen-gros budget). Non, ce à quoi nous avons affaire au final n'est qu'un vague projet d'illustration de bande dessinée confondu pour un long métrage, difficile à croire que deux cinéastes soient à l'oeuvre ! Sans parler des dialogues inaudibles (je recommande presque des sous-titres français pour sa langue originale... française, de France !)

  • Critical in the dark

    Bizarre, vous avez dis bizarre !

Voir les commentaires