Mon compte
    Les Filles d'Olfa : entre documentaire et fiction, ce drame va vous mettre une grosse claque
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé, extrême, horrifique, les documentaires et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    Présenté en compétition officielle lors de la 76e édition du Festival de Cannes, "Les Filles d'Olfa" de Kaouther Ben Hania lève le voile sur un drame familial à travers dispositif brillant.

    Après deux oeuvres fortes et très remarquées, La Belle et la meute et L’homme qui a vendu sa peau - premier film à représenter la Tunisie aux Oscars -, la cinéaste Kaouther Ben Hania écrit et réalise Les Filles d’Olfa. Présenté en compétition au 76e Festival de Cannes, ce projet unique s’articule autour d’un dispositif mélangeant la fiction et le documentaire.

    Les Filles d’Olfa
    Les Filles d’Olfa
    Sortie : 5 juillet 2023 | 1h 47min
    De Kaouther Ben Hania
    Avec Hend Sabri, Olfa Hamrouni, Eya Chikahoui
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    4,1
    louer ou acheter

    La réalisatrice s’intéresse à l’histoire d’Olfa, mère tunisienne de quatre filles, dont les deux ainées disparaîssent du jour au lendemain pour rejoindre les rangs des djhiadistes. Alors qu’elle commence à filmer les confessions des trois femmes pour un documentaire, Kaouther Ben Hania arrête le tournage, insatisfaite des images tournées.

    Alors que nous étions en plein confinement, j’ai réalisé que la meilleure façon de remettre Olfa sur le terrain du réel et de ses propres souvenirs était de faire un documentaire sur la préparation d’une fausse fiction qui ne verrait jamais le jour”, explique la réalisatrice dans le dossier de presse. Dès lors, Kaouther Ben Hania a l’idée d’engager des actrices professionnelles pour jouer Olfa et ses deux filles disparues.

    Tanit Films

    À l’écran, les trois comédiennes rencontrent la vraie famille pour mieux reconstituer le fil de leur drame familial. Le résultat est étonnant, digne et courageux tant le dispositif utilisé est rare, pour ne pas dire unique. Les Filles d'Olfa évite non seulement l'écueil du voyeurisme, mais parvient même à insuffler une certaine légèreté dans des scènes de vie.

    "Je voulais montrer ce contraste entre ce qu’on raconte et la façon dont on le raconte, détaille la réalisatrice. C’est très précieux. Le cinéma est capable de montrer ça. Je crois aussi que le film leur a fait du bien, il leur a servi d’expérience thérapeutique. Elles ont énormément donné et je crois pouvoir dire qu’elles ont reçu en retour. Elles le disent d’ailleurs. Ce film leur a permis de s’exprimer. Si jusqu’alors elles n’avaient pas de voix, on leur a offert une écoute. Quand elles ont vu le film, leur première réaction a été : 'Merci, tu as porté notre voix.'"

    Les Filles d’Olfa de Kaouther Ben Hania, actuellement au cinéma.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top