Mon compte
    The Terminal List : un vrai Navy SEAL a inspiré la série Prime Video avec Chris Pratt
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    Cheffe du pôle streaming, elle a été biberonnée aux séries et au cinéma d'auteur. Elle ne cache pas son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    La vraie vie de l'homme qui a inspiré "The Terminal List" est encore plus impressionnante que celle du héros campé par Chris Pratt

    Dès sa sortie sur Prime Video, la série The Terminal List avec Chris Pratt a convaincu les abonnés. Elle se dote même d’une jolie moyenne de 4,0 sur 5 pour les spectateurs (contre 1,8 sur 5 pour la presse !). Si l’on sait que la série est basée sur le roman du même nom écrit par Jack Carr, c’est sa propre expérience qui est racontée dans le livre comme la série. Derrière le personnage de Jack Reece, campé par Chris Pratt, il y a donc Jack Carr !

    Jack Carr a toujours voulu faire deux choses dans sa vie : servir son pays et écrire des thrillers. "Dès l'âge de 7 ans, lorsque j'ai appris ce qu'était un SEAL, j'ai su que je voulais servir mon pays en uniforme, en particulier en tant que Navy SEAL", a déclaré l'auteur à l'AARP Veteran Report.

    The Terminal List
    The Terminal List
    Sortie : 2022-07-01 | 60 min
    Série : The Terminal List
    Avec Chris Pratt, Constance Wu, Taylor Kitsch
    Presse
    1,8
    Spectateurs
    4,0
    Voir sur Prime Video

    Un CV long comme le bras

    Pendant vingt ans, Jack Carr a servi dans les forces spéciales de la marine, atteignant le grade de commandant d'unité opérationnelle. "Je ne me suis pas réveillé un matin en décidant que j'allais devenir un SEAL", a-t-il expliqué à VA News en 2021. "Je m'y suis préparé toute ma vie." En réalité, Carr vient d'une famille de militaires. Son grand-père a servi comme pilote dans le corps des Marines dans les années 1940, et il était donc naturel pour le soldat devenu auteur de s'engager à son tour.

    Selon son site officiel, il "est passé du statut de tireur d'élite des SEAL à celui d'officier subalterne dirigeant des équipes d'assaut et de tireurs d'élite en Irak et en Afghanistan, puis de commandant de section pratiquant la contre-insurrection dans le sud des Philippines à celui de commandant d'une unité spéciale d'opérations dans la partie du sud de l'Irak la plus influencée par l'Iran, tout au long du tumultueux retrait des forces américaines".

    Des vrais soldats à Hollywood

    Il ne fait aucun doute que son impressionnant CV de combattant a aidé l'auteur à donner vie à l'histoire de James Reece d'une manière authentique. Hollywood fait peu à peu appel à des vétérans de la vie réelle pour raconter leur histoire, d'autres anciens SEAL, comme Mark Owen, prêtent leurs talents à de grosses productions télé (en l'occurrence, SEAL Team).

    "Aujourd'hui, l'authenticité règne en maître", a fait remarquer Jack Carr. "Pour moi, le fait d'être issu des équipes SEAL et d'avoir un livre ancré dans le réalisme du champ de bataille moderne, c'est ce qui me différencie des autres."

    Mais l'expérience militaire de Carr n'est pas la seule chose qui l'aide à donner vie à l'histoire de The Terminal List : c'est aussi un lecteur passionné. Sa mère a été bibliothécaire toute sa vie, et les livres ont donc joué un rôle majeur dans son développement. Au fil des années, il s'est tourné vers le genre du thriller et a gravité autour d'auteurs comme Tom Clancy (Jack Ryan), David Morrell créateur du personnage de Rambo.

    La Fraternité de la rose de David Morrell – qui ne fait pas partie de la saga Rambo – a particulièrement influencé Carr et l'a marqué à l'âge adulte. "Ce livre m'a conforté dans ma décision d'intégrer les équipes SEAL et m'a confirmé que je ferais un jour exactement ce que je fais aujourd'hui", a-t-il déclaré à Shelf Awareness en 2020.

    Amazon Studios

    Fan de Chris Pratt

    Lorsque Jack Carr a publié The Terminal List en 2018, il n'avait aucun moyen de savoir à quel point le personnage de James Reece allait prendre de l'ampleur. Aujourd'hui, une demi-douzaine de livres et une série télévisée plus tard, son James Reece a l’ambition de se hisser à la hauteur des icônes du thriller politique comme Jack Ryan ou Jason Bourne.

    "Je savais que je devais sortir du lot avec quelque chose de percutant, de viscéral et de primitif", a révélé Carr à l'AARP, et c'est exactement ce qu'il a fait avec The Terminal List. Mais ce qui est intéressant, c'est que Carr a toujours eu un seul acteur en tête pour jouer le rôle de James Reece dans l'adaptation télé.

    Bien que l'acteur soit surtout connu pour son rôle dans Parks and Recreation à l'époque, Jack Carr a toujours misé sur Chris Pratt pour incarner James Reece à l'écran. À la sortie de son premier roman, un de ses amis et ancien SEAL a fait lire The Terminal List à un ami. Et cet ami s'est avéré être Chris Pratt.

    Chris Pratt a pris une option sur le roman avant même sa sortie, déclenchant une guerre d'enchères entre lui et Antoine Fuqua avant qu'ils ne décident de travailler ensemble, mais ce n'est pas ce qui a suscité l'intérêt de Carr pour Pratt à l'origine.

    "Chris Pratt était la personne à laquelle je pensais pour jouer le rôle. C'était avant Les Gardiens de la Galaxie, avant Avengers, avant Jurassic World..." L'auteur a expliqué que c'est le petit rôle de Pratt dans le film Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow qui a cimenté le rôle de Reece dans son esprit.

    "Pour une raison ou une autre, je me suis dit que c'était lui. Je me suis dit : c'est lui qu'il me faut. J'ai besoin de quelqu'un d'aimable, qui va s'investir dans ce projet, et j'ai entendu dire qu'il était pro-militaire et ce genre de choses… Et Chris Pratt est la personne qu'il me faut".

    La première saison de The Terminal List est actuellement disponible sur Prime Video.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top