Mon compte
    "The Life of Others" remporte 7 Lolas
    15 mai 2006 à 10:57

    Organisée le vendredi 12 mai, la 56ème cérémonie des Lolas, équivalent allemand de nos César, a récompensé "The Life of Others", drame sur fond d'espionnage, de sept prix.

    Quand l'Allemagne s'intéresse à la vie des autres ... The Lives of Others, premier film de Florian Henckel von Donnersmarck, n'en finit plus de faire sensation ; le film dont l'Allemagne a le plus parlé cette année s'est à nouveau illustré vendredi dernier lors de la 56ème cérémonie des Lolas, équivalent de nos César, en remportant 7 prix, dont celui du meilleur film. Le réalisateur, qui est reparti avec les Lolas du meilleur réalisateur et du meilleur scénario sous le bras, a déclaré qu'il espérait que le succès de The Lives of Others aux Lolas lui permettrait d'attirer l'attention des autres pays du monde. La prestation d' Ulrich Mühe, qui interprête un agent secret de la Stasi remettant ses choix en question, a été saluée par le Lola du meilleur acteur.

    Destins particuliers

    The Lives of Others est situé dans l'Allemagne de l'Est des années 1980. Le pays est alors encadré par le Ministère pour la sécurité de l'Etat, plus connu sous l'abréviation de Stasi, un service de police politique, de renseignement et d'espionnage. C'est dans ce contexte que vivent l'auteur à succès Georges Dreyman (Sebastian Koch) et sa compagne, l'actrice Christa-Maria Sieland (Martina Gedeck). Considéré comme faisant partie de l'élite des intellectuels de l'Etat communiste, le couple n'en reste pas moins secrètement opposé aux idées du parti. Le Ministère commence à s'intéresser à Christa et dépêche un agent secret de la Stasi, nommé Wiesler (Ulrich Mühe ), pour l'observer. Tandis qu'il avance dans son enquête, Wiesler est de plus en plus fasciné par le couple ...

    Requiem pour un outsider

    Requiem, film fantastique de Hans-Christian Schmid sur fond de possession et d'exorcisme, s'est également distingué en remportant cinq Lolas, dont le second Lola d'argent ainsi que le Lola de la meilleure actrice pour son interprète principale, Sandra Hüller. Mais la surprise de la soirée reste les trois Lolas remportés par Tough Enough, véritable outsider de la compétition, qui avait partagé les critiques et n'avait pas suscité l'engouement du public. Ce drame de Detlev Buck, mettant en scène un adolescent racketté par une bande de jeunes et cherchant une solution pour s'en sortir, repart ainsi avec le Lola d'argent et ceux du meilleur montage et de la meilleure musique.

    Anna Broujean avec Yahoo !
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top