Notez des films
Mon AlloCiné
    Michael Douglas, sa vie, son oeuvre
    26 août 2006 à 06:00

    A l'occasion de la sortie du thriller "The Sentinel" ce mercredi 30 août, l'acteur-producteur Michael Douglas revient sur sa longue carrière pour AlloCiné...

    Est-ce que travaillez aux côtés de David Fincher pour "The Game" a été difficile ?
    Non, c'est un visionnaire. Il ne s'inquiète pas spécialement de votre performance mais plus de l'aspect du film. Il a une manière de filmer endurante, mais c'est surtout parce qu'il est imprévisible. Il est impossible de savoir comment cela va se terminer. Pour la plupart des films, dès le milieu vous pouvez deviner la fin du film, mais pas avec The Game.

    Vous semblez ne pas imposer votre statut de star, même lorsque vous faites un film comme "Wonder Boys", qui est essentiellement financé à l'aide de votre présence au casting...
    C'est vrai, je n'ai jamais essayé d'agir comme une star du cinéma, je suis un simple acteur. Aussi en tant que producteur, je sais que pour qu'un film marche vous devez prendre en considération toutes les talents rassemblés pour ce dernier et ne pas vous focaliser sur un seul rôle, même si celui si est tenu par une grande star.

    Pourquoi n'avez-vous pas participé à la suite de "Basic Instinct" ?
    Bien que le scénario soit impressionnant, j'ai pensé que j'avais déjà fait le tour de ce personnage. Mais travailler avec Sharon Stone sur le premier a été génial et je lui souhaite que ce second opus trouve le succès...

    Vous vous êtes quelque peu éloigné des écrans ces cinq dernières années ...
    J'ai une nouvelle famille et j'ai voulu changer mes priorités et passer plus de temps avec eux. Mais vous savez, j'ai fait le film The Sentinel et j'en ai encore un autre qui suit. Alors j'essaye de me partager entre vie de famille et plateaux de tournage. Je ne veux plus que mon travail prenne le dessus sur ma vie privée... Je suis malgré tout toujours à la recherche de bons rôles. Je commence d'ailleurs un nouveau film, The King of California...

    Vous êtes aussi impliqué dans de nombreuses oeuvres de charités, mais vous restez plutôt discret à ce sujet...
    Mes parents ont toujours été impliqués dans des oeuvres de charité, donc je pense que ça me vient de là. Pour moi, c'est avant tout reconnaître que je suis béni et que certains n'ont pas cette chance. Je suis juste heureux de pouvoir les aider et de donner ce que je peux...

    On vous retrouve au casting de la série "Will & Grace", cela marque t'il un désir de revenir à la télévision ?
    C'était plutôt la seule opportunité que l'on m'offrait de jouer un homosexuel ! (Rires) Non, vraiment, j'adore cette série. Je suis ouvert aux propositions de la télé si le rôle est intéressant. La télévision a une mauvaise réputation, pourtant le niveau d'écriture pour le petit écran est vraiment hallucinant de nos jours... tout comme le niveau des acteurs...

    Quand ferez-vous un film avec votre femme ?
    La question est de trouver le bon scénario. Je ne veux pas faire une comédie romantique, parce que les spectateurs ne veulent pas voir un couple d'acteurs mariés à la ville dans ce genre de rôle. Mais je prête très attention à un projet où je pourrais jouer le méchant !

    Propos recueillis aux Bermudes par Emmanuel Itier en mars 2006
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top