Mon compte
    "Auschwitz" vu par...Uwe Boll : un Trailer glaçant
    10 sept. 2010 à 15:00

    Après s'être fait une spécialité des adaptations malheureuses de licences de jeux vidéo au cinéma, l'impayable Uwe Boll a entamé depuis quelques temps un virage dans sa filmographie en voulant faire des films "chocs et sans concession". Dernier exemple en date avec "Auschwitz", qui montre le quotidien du sinistre camp de la mort. Un trailer glaçant et très perturbant. Âmes sensibles s'abstenir.

    On savait que Uwe Boll est un grand provocateur devant l'éternel. Après s'être fait détesté par les joueurs pour ses calamiteuses adaptations de licences de jeux vidéo au cinéma, le cinéaste a décidé de prendre depuis quelques années un nouveau virage dans sa filmographie, en "s'emparant de sujets d'actualité pour en faire des films chocs". C'est ainsi qu'il a conçu son Darfour, qu'il qualifie dans un grand élan de modestie comme "très supérieur à Démineurs".

    Le dernier exemple en date est en revanche glaçant, puisqu'il a choisit de s'attaquer à l'Holocauste, en signant Auschwitz. Dans ce premier Trailer très perturbant, il se met lui-même en scène en soldat SS, attendant patiemment devant la porte d'une chambre à gaz, le temps que le Zyklon B fasse son effet...La polémique n'a d'ailleurs pas tardé à démarrer, et ne fait que commencer.

    Dans une toute récente interview donnée au site Viceland.com, il déclare avoir fait ce film pour "plonger dans les méandres de la folie humaine, et de montrer ce que les hommes sont capables de faire. [...] 50% des gens croient encore que l'Holocauste n'a même pas existé; je fais un film dessus et je me fait critiquer pour ça. La moitié de mon équipe qui m'a suivi sur mes 22 films était juive ! Mais on me met dans un coin, en disant que [mon film] est une insulte à la communauté juive ! C'est n'importe quoi ! Parce que ma démarche, c'est justement l'inverse ! [...] Je pense que mon film sera presque insoutenable pour beaucoup de monde". Provocation de trop ou démarche sincère ? A vous de trancher...et de découvrir les premières images de Auschwitz. Âmes sensibles s'abstenir, vous voilà prévenus.



    Olivier Pallaruelo
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • miieb
      Je ne comprends pas les commentaires haineux sur cette page... ?!?Le type tente un virage artistique et humain, mais il ne récolte que de la rancœur...Bon, ok, je n'ai visionné aucun de ses films; et sa réputation de "pire réalisateur" le précède largement. Je suis tout à fait encline à croire cette réputation concernant des adaptations de jeux vidéos (dont je ne vois personnellement absolument pas l'intérêt ^^). Cependant le peu que dévoile ce teaser me semble intéressant, ne serait-ce que par le côté entier, crû et sans détour du propos, qui place d'office le spectateur face à une réalité qu'il préfèrera ignorer par commodité... Et donne matière à réflexion...
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Personnellement, au moment de la pétition contre Uwe Boll : doit-il arrêter ou bien continuer le cinéma ? Je m'étais prononcé pour qu'il continue, avec la promesse de franchir la frontière franco-allemande et de lui casser la gueule s'il continuait de tourner des franchises de jeux vidéo, quoique le premier King Rising était loin d'être nul ! Pourquoi ?!!! Parce que ce type, malgré ses mises en scènes à la serpe et ses scénarii parfois barrés, il a du potentiel et il nous l'a prouvé avec des film comme "Rampage", "Darfur", etc... En plus, tout comme lui, je ne prenais pas de risque en voulant lui ramasser le pif, il défie tout le monde à la boxe parce qu'il est un ancien boxeur de 175 cm et de 80 kilos, je suis un lutteur celte "mélange de catch et lutte gréco-romaine" de 183 cm et de 135 kilos ... Franchement, il n'était pas à son avantage. Tout ça pour dire qu'il est devenu pratiquement un cinéaste de Direct to DVD plus qu'acceptable en tournant des films plus personnels au cours des dernières années. Parfois violents, certains insoutenables, mais dénonçant aussi des faits effroyables avec efficacité. Pour Auschwitz, je ne jugerai pas avant d'avoir vu, mais je n'accepte pas qu'on démolisse un gus qui s'est sérieusement amendé, depuis ses premiers nanards et qui a produit l'unique film sur les évènements du Darfour, sans lui laisser aucune une chance.
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Cela évitera peut-être à certaines ordures d'en infliger, avant que nous soyons obliger de tuer encore 120 millions de personnes pour gagner une nouvelle guerre mondiale.
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      L'homme est une véritable plaie pour lui-même. Qu'y-a-t-il de choquant à le montrer et à le dire. Ne pas se voiler la face peut éviter une généralisation de la sauvagerie et de la barbarie qui remonte en force sur toute la planète de nos jour.
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Entre autres ce que je possède en DVD ou en film 35 argentiques :"La case de l'oncle Tom 1973""Je suis une esclave libre 1959""Paul et Virginie, 1963""Les aventures de la mission Barsac, 1970, TV" : adapté d'un roman peu connu de Jules Verne"La route du Nord, 1967"
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      Le problème n'est pas de détester ou bien de ne pas détester le film, le problème est de réveiller les petits cons endormis sur 70 ans de paix et qui aujourd'hui seraient près à participer à de nouveaux massacres sans réfléchir parce qu'ils ont oublié. J'espère que Uwe Boll a réalisé ce film avec autant de flashs de génie que "Rampage", pour que la jeune génération soit bien écoeuré par le barbarisme et la connerie dont peuvent faire preuve certain dirigeants.
    • Bub.... Allo, tante Alice ...
      La critique n'est pas crédible, elle comporte 2 fautes d'orthographe et de grammaire à la ligne. De plus, elle n'apporte rien à l'appréciation des finalités du film.
    • Christophe Sollier
      bien mais trop cour !!!
    • Projekt
      C'est clair que le "never forget" fait un peu naze.Mais quand Boll ne réalise pas une adaptation de jeu video, c'est généralement très regardable voir meme très bon (Tunnel Rats et Stoic par exemple).Je regarderai dès que l'occasion se présentera !
    • Lo?c MayOo
      Uwe Boll m'impressionne et pour le peu de ce que j'ai vu de ces films (King Rising 1 et 2, Rampage...) je ne trouve pas cela si mauvais! Je pense que c'est plus le personnage qui dérange... En tous cas sachez qu'au USA il est sans cesse fait des allusion a son égard, comme quoi il serait un Nazis... Peut être a il voulu se défendre a sa (mauvaise) manière en réalisant ce film! Combien même je ne juge pas moi qui aime tant le critiquer a la suite de Portal, son Rampage m'a fait fermer ma geule, et je perciste a croire que le film aurait été mieux critiquer si il avait utiliser un pseudonyme...
    • krystoff
      La vache ! Uwe Boll réalisant un film sur Auschwitz ??? A quand Roland Emmerich qui se lance dans un film traitant de la guerre au Kossovo, ou Michael Bay sur le conflit israélo-palestinien ???
    • Tnails
      Euh .... Je rêve ou certains défende Uwe Boll ?
    • loic218
      tout a fait d accord avec vous sanson. je suis pour tous vous dire un jeune ado de 17 ans féru d histoire. mais aussi nos jeunes en belgique ne sont pas tellement mieux... certes certains sortes du lot mais d autre n en ont rien a faire de tout cela et l ecole n y remédie pas beaucoup... je connais énormément de chose sur ll holocauste et cela depuis mes 11 ans de part le fait que mon grand père fut prisionnier de guerre. j ai tout appris dans les livres et les doc mais jamais l école jusqu a présent c'est moi qui enseigne l holocauste a mes professeurs... j ai tout de meme hate que l école nous envoie voir ce film pour au moins qu ils voient exactement ce qu il s est passé durant cette période
    • sanson_batalla
      Âmes sensibles s'abstenir ? On voit bien que notre système scolaire vous épargne du pire, depuis toutes ces années où, nos pauvres profs terrorisés par les racailles antisémites, ne peuvent plus aborder le thème de la Shoah sans recevoir des insultes ou des violences physiques.Quand j'étais môme, on nous montrait les vraies images des camps, et c’était autre chose que ce trailer de Boll. A l’époque, les petits cons qui osaient rigoler, se faisaient éjecter du cours fissa, et à grands coups de pompes dans le c… Dans les classes, c’étaient les profs qui enseignaient, pas les crétins à casquettes. Ce film -provoc ou non- a au moins le mérite de montrer aux petites ordures qui sèment leur loi dans les cours d’histoires, ce qu’elles ne veulent pas voir.Les petits nazis d’aujourd’hui, se trouvent plus souvent dans les gangs des cités que chez les cinéastes allemands. Des petits cons nourris au gangsta rap, aux jeux vidéo violents, au porno et au gore, haineux envers les femmes, les juifs et les homos : il suffit de revoir l’actualité de ces 10 dernières années, en France. Cette honteuse réalité historique, ne comptons pas sur TF1 ou M6 - chaînes préférées de la bêtise galopante – pour nous la montrer.
    • DanyNiksha16
      @guileppc , je sais que ça c'est vraiment passé et pk parlé d'Avatar ? C'est pas parce que je suis Fan d'Avatar même si on peut l'admettre que le scénario est du copier coller de Poca Hantas,.
    • fastsnake
      Effectivement c'est choc.
    • Marty M.
      @Blopo> les gens n'étaient pas tous d'une extrême maigreur, certains étaient gazés juste après avoir été déportés. @DanyNiksha16> sauf que c'est vraiment ce qu'il s'est passé, tout ne peut pas être cul-cul la praline comme Avatar...
    • DanyNiksha16
      Franchement je trouve cela triste, ces enfants surtout se fesant asfixcié, car là ça me donne pas envi de voir le film, je sens que je vai encore pleurer.
    • Blopo
      A la 24ème seconde on distingue une femme bien en chair alors qu'à ce moment là ces pauvres gens étaient d'une extrême maigreur...
    • Ziggy Quartz
      Oui, moi aussi bien sûr.
    Voir les commentaires
    Back to Top