Mon compte
    Et les plus gros bides américains de 2010 sont...
    30 nov. 2010 à 16:00

    Le magazine Forbes a publié la liste des plus gros flops américains de 2010, en se basant sur la différence entre le budget et les recettes d'un film dans le monde. Dominé par "Jonah Hex", ce classement contient quelques surprises, et la preuve que les stars ne sont pas toujours synonymes de succès.

    La fin de l'année approche, et voici donc l'heure des bilans ! Alors que la liste des plus gros succès de 2010 est déjà quasiment établie, le magazine Forbes a publié celle des plus gros bides américains, en se basant sur la différence entre le budget de production d'un long métrage et le total de ses recettes enregistrées dans le monde. Et dans cette catégorie, le looser est Jonah Hex, toujours inédit en France, et qui n'a rapporté que 11 millions de dollars sur les 47 qu'il avait coûté : si Josh Brolin, qui ne s'est pas fait prier pour dire ce qu'il pensait du long métrage de Jimmy Hayward, ne devrait pas avoir trop de mal à s'en remettre (grâce à True Grit ou Men In Black 3), c'est pour sa partenaire, Megan Fox, que les choses pourraient se compliquer, surtout qu'elle ne pourra pas compter sur Transformers 3 l'été prochain.

    Scott Pilgrim vs the Flop

    En deuxième position, on retrouve le duo Harrison Ford-Brendan Fraser, dont les Mesures exceptionnelles ont vraiment mal porté leur nom au box-office et qui, couplées au four de La Forêt contre-attaque, font du héros de La Momie le grand perdant de l'année. Parmi les surprises, on notera que Zac Efron aurait mieux fait de garder son forfait chant-danse-basketball, plutôt que de miser sur Le Secret de Charlie, que Mel Gibson a loupé son grand retour devant la caméra (Hors de contrôle), et que Matt Damon et Paul Greengrass n'ont pas réédité le carton de La Vengeance dans la peau avec Green Zone, tandis que Scott Pilgrim se présente sans conteste comme le cas d'école de 2010 : précédé d'un gros buzz et de critiques plus que positives, cette adaptation de comic book signée Edgar Wright a connu la dure loi du box-office en août dernier, en ne rapportant que 47 millions de dollars pour un budget de 70. Sauf que, si la qualité de certains des films de la liste explique très bien leur présence dans ce top, c'est l'inverse qui se produit pour Scott Pilgrim, que des analystes ont jugé trop en avance sur son temps, au niveau de la réalisation notamment. De quoi, peut-être, augurer une suite de carrière plus heureuse pour le long métrage. Et avant de vous faire découvrir la liste complète des plus gros flops de l'année, impossible de faire l'impasse sur les frenchies de ce top : Delphine Chaneac, avec Splice, et Luc Besson, dont le From Paris With Love n'a même pas donné l'impression de pouvoir enfoncer le même plafond que Taken. Allez, place à la liste, les films étant classés du moins rentables au moins pire dans le genre.

    Les plus gros flops américains de 2010

    1°) Jonah Hex de Jimmy Hayward (47 millions de dollars de budget/11 millions de dollars de recettes)

    2°) Mesures exceptionnelles de Tom Vaughan (31/15)

    3°) Repo Men de Miguel Sapochnik (32/18)

    4°) Scott Pilgrim d'Edgar Wright (70/47)

    5°) Laisse-moi entrer de Matt Reeves (20/19)

    6°) Splice de Vincenzo Natali (30/26)

    7°) MacGruber de Jorma Taccone (10/9,3)

    8°) Green Zone de Paul Greengrass (100/95)

    9°) La Forêt contre-attaque de Roger Kumble (35/36)

    10°) From Paris With Love de Pierre Morel (52/52)

    11°) Le Secret de Charlie de Burr Steers (44/44)

    12°) Hors de contrôle de Martin Campbell (80/81)

    Maximilien Pierrette avec Forbes

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top