Notez des films
Mon AlloCiné
    La NASA tape sur "2012" !
    4 janv. 2011 à 13:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Un groupe d'experts de la NASA a désigné "2012" comme le film de science-fiction le plus absurde, en terme de crédibilité, non sans envoyer quelques piques à "Armageddon", "The Core" ou "A l'aube du sixième jour".

    Si la science-fiction se porte bien au cinéma, merci pour elle, ça ne plaît pas forcément à la NASA, qui a récemment appelé les producteurs hollywoodiens à mettre en scène des intrigues plus rationnelles. Par le biais d'un groupe d'experts, l'Agence en a même profité pour taper sur quelques longs métrages, et il en ressort notamment que Roland Emmerich peut prendre le bus pour rentrer chez lui, et laisser tomber les films-catastrophes. Le réalisateur, qui a quand même détruit la Maison Blanche (Independence Day) ou jeté un grand froid sur quelques villes (Le Jour d'après), est en effet montré du doigt via 2012 que la NASA a élu "film de science-fiction le plus absurde", en raison de sa propension à "tirer parti des inquiétudes du public envers la supposée fin du monde prédite par les Mayas, dont le calendrier se termine le 21 décembre 2012." Un aspect qui a d'ailleurs poussé l'Agence à créer un site spécial pour rassurer les gens effrayés par l'optique de l'apocalypse, ce qu'elle n'avait jamais eu à faire auparavant. Dans le même genre, ont également été distingués Armageddon (qui avait pourtant reçu la collaboration de la NASA), Fusion, Volcano ou A l'aube du 6ème jour, pour sa création express d'un clone d'Arnold Schwarzenegger (accent inclus). Mais la NASA n'a pas fait que taper sur des films, puisque l'Agence a aussi valorisé des longs métrages tels que Blade Runner ou Bienvenue à Gattaca, et devrait oeuvrer pour rendre la science-fiction plus authentique. Avis aux producteurs donc...

    Maximilien Pierrette avec The Australian.com

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Doh
      Je vois pas bien la crédibilité de la critique de la NASA. 2012 n'est qu'un divertissement. Il n'a pas besoin d'être crédible.
    • Tom L.
      Comparer des classiques comme Blade runner ou bienvenue a Gattaca à Fusion ou autre et déjà une "absurdité" en soit. Mais bon faut peut-être pas éxagérer non plus.. La science-fiction reste de la science-fiction, rationnelle ou non ce sont des films.. La Nasa ..
    • Gannecy
      la NASA exagère. Ce n'est qu'un film parmi tant d'autres!! Si on a peur que les gens soient effrayés de la fin du monde a travers le film "2012", alors il faut arrêter de diffuser des films pour adultes ou des vidéos pornos sur internet, et que tout le monde peut voir, comme ""!!!
    • M4ster
      Les deux choses qui nous menacent sont : le début d'une dépression économique mondiale et une 3ème guerre mondiale si les USA s'entêtent à vouloir contrôler certaines sources d'approvisionnement en pétrole de la Chine (Iran, Soudan, Syrie).
    • alex44260
      Cas les Couille la NASA et sé fair la divérense entre la réalitée et la Science Fiction il nous prene pour des con ou koi
    • Omo? de Kumo
      Je comprend totalement la NASA car un film de science fiction bien fait peut être un excellent vulgarisateur scientifique.Le problème c'est que les studio d' Hollywood ne pense qu'a faire des sous en jouant sur les peur irrationnel des gens.PS : "Bienvenue à Gattaca vraiment film à voir !!!"
    • RoMuetNaD
      en même temps ca sert a ca les films a être un peut exagérer moi 2012 ma laisser sur le cul quand même il et très bien le film
    • tigrou4
      @snake91420 Dans ce cas là on peut dire la même chose de 2012. Qui nous dit que ce qui s'est passé dans le film ne peut pas arriver dans la réalité? Parce qu'une bande de scientifique le dit? Perso je m'en fous qu'un film soit crédible ou pas, ça reste un film... D'ailleurs la NASA ne critique que les films ayant pour objet la fin du monde à croire que ces films ont touché un point sensible et qu'ils veulent masquer ce qui pourrait être la réalité...
    • snake91420
      @tigrou4; si tu pense qu'on est les seul a vivre dans cette univers alors oui c'est pas crédible. Mais si l'homme est capable de vivre grâce a l'oxygène, qui nous dis que quelque part des etres ne sont pas capable de vivre dans un environnement qui nous serait hostile (comme les Naavis). Chacun est libre de penser ce qu'il veut. Mais c'est clair que les films de SF hollywoodiens vont parfois un peu trop dans l'exagération
    • tigrou4
      Et Avatar? Personne ne parle d'Avatar... Vous trouvez peut être crédible ces grands bonhommes bleus? Sa n'empêche pas que c'est un bon film... (même si le scénario reste limité et banale...)
    • willoup94
      @ Krazy Kenny: Non justement le film pointe du doigt que malhuereusement un événement pareil ferait que les peupels seraient bien vite oublié par les élites, le réalisateur ne l'encourage pas mais au contraire le déplore.Pareil pour le Premier Ministre Italie, dans la réalité est que Roland Emmerich (très à gauche, écolo, anti-nuclaire...) déteste Berlusconi et son Premier Ministre du film est l'antithèse du Premier Minsitre actuel de l'Italie.L D'ailleurs dans une interview, Roland Emmerich avait déclaré qu'il pensait bien malheureusement que Berlusconi serait un des premiers à embarquer dans les Arches et laisserait tomber son peuple lâchement. ;) Sérieusement qu iconnait réellement ici les opinions politico-sociales du réalisateur. peu et c'est dommage, car j'aimerais vraiment que justemnt par exempel comme je le disais en première page les médias français pondent un peu plus d'articles sur lui pour parler de ses récompenses positives et ses engagements notamment pour les minorités et pas que pour parler de propos d'un NASA en recherche de crédibilité...
    • XENOCROSS
      d'accord avec Krazy Kenny, autant, les scènes d'actions sont justes immenses mais la morale du film est immonde. Mais à l'opposé, le public n'a pas envie de se prendre la tête avec des tonnes d'explications scientifiques pour crédibiliser les propos du film et des personnages,( malgré qu'inception est marché) il ne faut pas qu'il regarde les productions asylum sous peine de faire un infarctus! Et au passage, le jour d'après est l'anti-thèse de 2012 en termes de scénario puisque c'est pas emmerich qu'il a écrit avec son compositeur cette fois!
    • Krazy Kenny
      Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à dire que 2012 est une merde. La morale de l'histoire de ce film c'est quand même: les pauvres ils peuvent tous crever (à part les héros, faut pas exagérer!) et les riches ont le droit à de beaux bateau pour sauver leur cul. La palme revient au sacrifice du Premier ministre italien qui refuse de quitter son peuple. Dans la réalité , Berlusconi aurait déjà réservé son billet. dadboxing==> la différence c'est que sur la lune, on y a déjà été.Sebaibo==> Un peu de respect pour un peuple (les Mayas) qui étaient d'excellents astronomes et de très grands architecte. Je pense que tu confonds leurs connaissance et la très médiocre interprétation qu'en font certain.
    • agnes s.
      supertram : je suis aussi choquée, ils n'ont rien d'autre à faire à la NASA ? 2012 est un film de cinéma pas un documentaire ! chacun son truc, on n'est pas aussi abrutis qu'ils le pensent
    • beuhlette
      @Charlydu68 2012 n'est pas le probleme, c'est juste un film excessivement mauvais et representatif de l'abrutissement orchestre par Hollywood. Pour info, je n'ai pas ete le voir au cine, je l'ai vu apres en sachant deja qu'effectivement c'etait une me*de (des collegues de boulot m'avaient deja prevenu). J'ai voulu le voir pour confirmer ce que je savais deja et voir en detail jusqu'ou le foutage de gueule pouvait aller au nom de la sacro-sainte detente-lobotomie tellement accalmee. Je dois dire que sur ce point, je n'ai pas ete decu!
    • beuhlette
      @ October,Et bien moi, j'en ai marre des petits rigolos qui revendiquent un droit a l'ignorance en encourageant la diffusion de fausses notions plus cretines les unes que les autres depuis des dizaines d'annees maintenant sous le faux pretexte de la "detente". J'en ai marre de lire et d'entendre que se cultiver est chiant que comprendre le monde qui nous entoure est prise de tete que se detendre implique SYSTEMATIQUEMENT de s'abrutir VOLONTAIREMENT! Et tu sais pourquoi j'en ai marre? Parce que c'est FAUX!Et pour terminer, je rappelle simplement (puisque ca semble pas evident) la debilite n'est pas un genre! Les absurdites et erreurs abrutissantes ne concernent pas que la SF mais bien tous les genres donc oui, la NASA a raison: ca suffit!
    • beuhlette
      La science fiction peut raconter des choses incroyables mais pas impossibles ou dont on sait deja que c'est du n'importe quoi. Prenons le cas de la Guerre des Mondes et comparons le roman avec le navet de Spielberg (tres representatif de la tendance selon moi). Dans le roman, H.G. Wells nous explique que les martiens (oui ils viennent de Mars car a cette epoque, ils savaient deja que la vie etait plausible sur cette planete). Lorsqu'ils arrivent, les martiens sont cloues au sol et arrivent tres peniblement a se deplacer d'ou la constructions des tripodes devastateurs qu'ils ont pris soin d'apporter avec eux justement pour palier a ce probleme de difference de gravite. Dans le roman, c'est explique par la taille de Mars (a peu pres 15% du volume de la Terre) qui a, par consequent, une gravite moindre. En arrivant sur Terre, les martiens sont donc extremement maladroits et tres peu adaptes mais leur technologie leur permet de nous envahir tout de meme. Dans le nanar de Spielberg, ben... ils sont plus rapides que nous, se deplacent avec aisance et facilite bref, ils sont plus adaptes que nous a notre environnement. En un mot, de la mer*e mais faut que ca soit plus joli et si on peut, en meme temps, defequer sur la tombe de Darwin, pourquoi se gener, hein?Et le exemples ne manquent pas: Mission to Mars: les "scientifiques" regardent la double helice d'ADN quand un surdoue declare: "Mais, il manque un chromosome!". Magnifique!Dans Mission impossible 2, on peut entendre "A mon epoque, une seule injection de penicilline suffisait a tuer tous les virus de la Terre" Brillant!Dans "Meurs un autre jour", James Bond change d'ADN en changeant de moelle osseuse... que dire?Bref, y'en a marre de la debilisation orchestree par Hollywood. La NASA a raison a 200%. Pourquoi ne pas utiliser justement cet art qu'est le cinema pour faire retenir des choses justes plutot que des co*neries?
    • nico8-6
      Oh ça plait pas à la NASA ce genre de film... et bien qu'ils n'aillent pas les voir on ne les retient pas...
    • zakblayde
      Du moment qu'ils encensent les bons films !
    • CoronaExtra
      Évidemment cela me paraît naturel, voire sain, de critiquer un film du gros balourd Emmerich. La NASA fait donc son boulot en dénonçant la pseudo-science à Hollywood ou ailleurs. Mais le véritable cinéphile sait déjà depuis longtemps qu'artistiquement les films du cousin germain ne valent pas grand chose.
    Voir les commentaires
    Back to Top