Mon compte
    "Sacro gra" : un documentaire décroche le Lion d'or à Venise !
    7 sept. 2013 à 21:00

    A Venise, le jury de la 70e Mostra, présidé par Bernardo Bertolucci a rendu son verdict ce samedi : le Lion d'or revient à "Sacro gra", un documentaire de Gianfranco Rosi. Favori, Stephen Frears se console avec le Prix du scénario. A 16 ans, Tye Sheridan est sacré Meilleur acteur émergent.

    Une fois n'est pas coutume, c'est un documentaire qui remporte la récompense suprême à la Mostra de Venise : le jury de la 70e Mostra, présidé par le réalisateur Bernardo Bertolucci, a décerné ce samedi le Lion d'or à Sacro GRA de Gianfranco Rosi. Ce film est consacré aux riverains du boulevard périphérique de Rome. Le palmarès a une tonalité très sociale, puisque le Grand Prix du jury revient à Stray Dogs (Jiao You) du Chinois Tsai Ming-liang, qui s'intéresse au destin d'un père sans-logis et de ses deux enfants. Chouchou des critiques, Philomena de Stephen Frears doit se contenter du Prix du Meilleur scénario.

    Un palmarès très européen

    Le bien nommé Miss Violence, film-choc du Grec Alexandro Avranas, qui aborde le thème de l'inceste, repart avec le Lion d'argent de la Mise en scène, ainsi que le Prix d'interprétation masculine pour Themis Panou. La meilleure actrice est Elena Cotta, octogénaire italienne qui tient l'un des rôles principaux de Via Castellana Bandiera. Ce palmarès très européen comprend également un Prix spécial du Jury qui récompense Die Frau des Polizisten de l'Allemand Philip Gröning.

    "Eastern boys" du Français Robin Campillo vainqueur de la section Orizzonti

    L'Amérique se fait une petite place à travers le Prix Marcello-Mastroianni du Meilleur jeune acteur, qui distingue Tye Sheridan pour sa prestation face à Nicolas Cage dans Joe (nous avons d'ailleurs rencontré le comédien cette semaine à Deauville...) Et pour trouver un film français récompensé, c'est du côté de la section Orizzonti qu'il faut regarder : le jury présidé par Paul Schrader a en effet choisi d'attribuer son prix à Eastern Boys, deuxième long métrage de Robin Campillo, neuf après Les Revenants.

    JD

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Emmanuel Dufey
      Je ne savais pas qu'on distribuait des "ours d'argent" à la Mostra de Venise... Un jour plus tard : ah, ils ont remplacé "ours" par "lion"... C'est déjà plus approprié!
    Voir les commentaires
    Back to Top