Notez des films
Mon AlloCiné
    Spotless : la création originale de Canal+ "provocatrice et humoristique"
    Par Manon Simenel — 14 mars 2015 à 05:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Canal+ présente ce lundi 16 mars sa nouvelle création originale, Spotless, sanglante, dramatique et drôle à la fois. Pour l'occasion, l’équipe lève le voile sur sa dernière-née explorant l'univers des nettoyages de scènes de crimes.

    Canal +/Tandem Communications GmbH. Spotless Productions Limited. All rights reserved

    Spotless, la création originale franco-britannique de Canal+ diffusée à partir de ce lundi 16 mars, est le parfait mélange entre un thriller haletant et l’humour noir à l’anglaise. Au cœur de la fascinante ville de Londres, au milieu des trafics bien cachés et de la corruption, Jean Bastiere dirige une compagnie hors du commun : Clean Sky, une agence spécialisée dans le nettoyage de scènes de crimes. Sa vie de citoyen, marié et bien rangé, bascule à l’arrivée, après 7 ans d’absence, de son frère, Martin, toujours fourré dans de sombres histoires. Dépassés par leur besoin d’argent, les deux hommes, étrangement liés à un secret de leur enfance, se retrouvent embarqués dans des affaires compromettantes au service d’un des hommes les plus puissants et dangereux de la ville.

    Ed McCardie, l’un des scénaristes principaux de Shameless et co-créateur de la série, déclare : "lors de l’écriture, nous évoquions des séries telles que Six Feet Under, ou Breaking Bad, mais il n’était pas question de les imiter. Nous souhaitions apporter un regard neuf et une certaine distance". L’une des productrices, Rola Bauer, qualifie même le programme d’original et complètement audacieux.

    Canal +/Tandem Communications GmbH. Spotless Productions Limited. All rights reserved

    Jean et Martin sont les deux faces d’une même pièce.

    Un lourd passé
    La première intrigue de la série est très certainement la quête d’identité du personnage principal, Jean Bastiere, campé par le canadien Marc-André Grondin. Expatrié à Londres depuis des années, il subit une sorte de crise de la quarantaine : son entreprise étant au bord du gouffre, il trompe sa femme même si son couple file le parfait amour. Selon l’acteur, "Jean s’est sauvé de la France, mais son frère est revenu avec tout le poids du passé et un secret qui le hante". Ce secret, une mort violente et mystérieuse à laquelle ils ont assisté dans leur village français natal. A l’arrivée de son aîné, le protagoniste est partagé entre la vie de famille modèle et les manigances de Martin. Le co-créateur confie : "Jean et Martin sont les deux faces d’une même pièce", deux opposés, mais l’un ne fonctionnant pas sans l’autre. Denis Ménochet, qui joue Martin, est impressionnant sous les traits d’un voyou indomptable mais attachant.

    Un Brendan Coyle méconnaissable
    Dans la peau de Nelson Clay, à la fois brutal et cruel, il est le gangster londonien le plus redouté. Filant entre les mailles des filets de la police depuis toujours, il ne se salit jamais les mains. C’est pourquoi l’entreprise Clean Sky est un véritable atout pour son business criminel. Brendan Coyle explique : "Nelson est fasciné par le travail méticuleux de Jean. Il se retrouve en lui il y a 10 ans et souhaite qu’il ne fasse pas les mêmes erreurs qu’il a pu faire il y a longtemps". La relation des deux hommes promet de devenir de plus en plus complexe et dangereuse. Le britannique, d’ailleurs plusieurs fois récompensé pour sa performance dans Downton Abbey, change totalement de registre en passant du drame historique au thriller parfois sanglant, ou encore, de l’honnête et loyal valet à une terrible crapule impliquée dans toutes sortes de trafics : proxénétisme, drogue et corruption…

    Canal +/Tandem Communications GmbH. Spotless Productions Limited. All rights reserved

    Une histoire complexe mais pleine de surprises...

    Tonalité, ambiance uniques
    Marc-André Grondin qualifie la série de provocatrice, avec un côté humoristique jouant de situations totalement absurdes. Le comédien pense très certainement à l’une des scènes du pilote, où Martin fantasme sur la poitrine de sa belle-sœur alors que son frère dissèque le cadavre d’une droguée. Pascal Chaumeil, le réalisateur des deux premiers épisodes à qui l’on doit L'Arnacoeur, quant à lui, évoque ici une "histoire complexe mais pleine de surprises, avec une narration forte en atmosphère". Les architectures de la ville de Londres, "où passé et présent se côtoient", rappellent d’ailleurs l’histoire des deux héros, tiraillés entre les traumatismes de leur enfance et leur désir de se construire un avenir certain.

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Spotless : les photos de la nouvelle série de Canal+ enfin dévoilées...
    20 photos

    Présentée ce lundi 16 mars à 20h55 sur Canal+, Spotless relève le pari audacieux de mélanger les genres. Découvrez les dessous d’une affaire familiale spécialisée dans le nettoyage de scènes de crimes.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Samjack
      J'espère que la série est à la hauteur de la tâche...
    Voir les commentaires
    Back to Top