Mon compte
    Hot Girls Wanted : la bande-annonce du docu choc sur le porno amateur
    30 mai 2015 à 18:00
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Salué au festival de Sundance 2015, la bande annonce de Hot Girls Wanted est une plongée terrifiante et émouvante dans le milieu du cinéma pornographique amateur. Le documentaire est disponible dès aujourd'hui sur Netflix.

    Réalisé par Jill Bauer et Ronna Gradus, le documentaire Hot Girls Wanted offre une plongée dans le milieu pornographique amateur aux Etats-Unis. Le film s'attarde surtout sur les jeune femmes qui sont attirées par ce milieu dans le but de faire de l'argent rapidement (25 000 dollars pour deux séances photos, dixit la bande annonce), mais qui doivent ensuite faire face à un monde qui s'avère loin du glamour.

    Disponible sur Netflix, ce documentaire a pour but avoué de sensibiliser les jeunes et leurs parents au fait qu'internet peut promettre beaucoup de choses par des annonces incitant à se lancer dans le porno amateur, mais que la réalité est toute différente. La réalisatrice Ronna Gradus explique : "chaque fois que l'on a fait des recherches sur le nombre de filles impliquées, qui produit les films, on ne trouve aucune information".

    Sundance.org

    Et Gradus poursuit : "nous avons affaire à une génération qui aime se raconter notamment via les réseaux sociaux, et là ils franchissent le palier suivant qui est de faire du porno. Donc lorsqu'on a approché ces jeunes avec une caméra, ça ne les a pas intimidé du tout".

    Le film pose enfin les questions de savoir quelle société a pu laisser ce type de pornographie faire surface et souligne le fait que beaucoup de personnes sont concernées par le porno amateur mais garde le silence.

    Découvrez l'interview complète des réalisatrices sur le compte Youtube du festival de Sundance.

    Et du porno, y en avait-il cette année à Cannes avec "Love" de Gaspard Noë ?

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top