Mon compte
    Ressortie de "Freaks" : 5 choses à savoir sur le film maudit de Tod Browning
    Par Cécile Desclaux — 24 nov. 2016 à 12:00

    À l'occasion de la ressortie en salles de "Freaks", redécouvrez le classique réalisé par Tod Browning en 1932, qui montre la vie d'un cirque et de ses "monstres" exhibés à travers toute l'Europe.

    De quoi ça parle ?

    Des êtres difformes se produisent dans un célèbre cirque, afin de s'exhiber en tant que phénomènes de foire. Le liliputien Hans, fiancé à l'écuyère naine Frieda, est fasciné par la beauté de l'acrobate Cléopâtre. Apprenant que son soupirant a hérité d'une belle somme, celle-ci décide de l'épouser pour l'empoisonner ensuite avec la complicité de son amant Hercule. Mais le complot est découvert, et les amis de Hans et Frieda vont se venger...

    D.R.

    Une longue censure

    Considéré comme "extrêmement dérangeant et choquant" de la part des censeurs britanniques, le drame Freaks a été interdit de diffusion en Angleterre pendant plus de 30 ans.

    Un film maudit

    Malgré la grande liberté accordée au réalisateur Tod Browning par les dirigeants de la MGMFreaks est un échec retentissant à sa sortie. S'il est aujourd'hui vu comme un chef-d'oeuvre, le film provoque à l'époque un immense scandale, non seulement de la part des censeurs et de la critique, mais également du public. Le long-métrage est alors amputé d'environ une demi-heure pour ne durer plus que 64 minutes. Aux États-Unis, c'est une version déjà tronquée qui sort, et qui sera la seule visible jusqu'au début des années 1980.

    D.R.

    Pour qui sonne le glas

    Freaks était le prochain projet très attendu de Tod Browning, qui était alors une star de la réalisation après avoir mis en scène Bela Lugosi dans Dracula en 1931. Le film marque pourtant la fin de la carrière du cinéaste. En effet, après le déchaînement de violence à l'encontre de son film, le réalisateur américain a de plus en plus de difficultés à travailler sur de nouveaux projets, tous les studios de l'époque lui fermant leurs portes. Il finit par s'éloigner totalement du monde du cinéma, et meurt d'un cancer trente ans après le tournage du film maudit.

    Un casting monstrueux

    Les phénomènes de foire de Freaks ont tous été dépêchés parmi une véritable foire aux monstres de l'époque. La femme à barbe, les soeurs siamoises, l'homme-squelette, la femme sans bras, l'homme-tronc et tous les autres sont de vrais artistes du cirque Barnum.

    Reconnaissance 60 ans plus tard

    Soixante ans après avoir déchaîné les passions, le drame horrifique Freaks a été officiellement sélectionné par le National Film Preservation Board des États-Unis en 1994, association cinématographique nationale luttant pour la préservation des oeuvres mythiques. Cette sélection recensait également E.T. l'extraterrestre L'Invasion des profanateurs de sépultures ou encore Taxi Driver. Elle reste à ce jour la seule distinction honorifique accordée au film de Tod Browning.

    Voir toutes les anecdotes de "Freaks"

    Trouvez votre séance pour ce film

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top