Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Trek Discovery : "Il a fallu attendre 50 ans pour montrer un couple LGBT dans Star Trek" [INTERVIEW]
    Par Propos recueillis par Clément Cusseau (@ClayMancuso) le 20 août 2017 à Toronto. — 22 oct. 2017 à 10:00

    Interprètes du premier couple ouvertement gay dans la saga, Wilson Cruz et Anthony Rapp nous disent tout sur les personnages qu'ils incarnent dans "Star Trek Discovery", chaque lundi en US+24 sur Netflix.

    CBS
    AlloCiné : Que saviez sur la mythologie Star Trek avant de rejoindre la série ?
    Anthony Rapp : Je regardais la série quand j'étais enfant, et je suis même allé voir les trois premiers films au cinéma à leur sortie. Et évidemment, j'ai vu de nombreux épisodes rediffusés à la télévision au fil des années. C'est ainsi que je me suis intéressé à Star Trek, et bien plus tard, j'ai vu les films de J.J. Abrams au cinéma. Star Trek est synonyme pour moi de Spock, du capitaine Kirk, de Khan… Mais je n'ai pas pu suivre les autres séries car à la fin des années 80 et durant les années 90, j'ai beaucoup travaillé et je ne regardais plus du tout la télévision. Donc, je n'ai pas vu La Nouvelle Génération, Deep Space Nine… C'est pourquoi quand j'ai décroché le rôle, je me suis replongé à fond dans l'univers Star Trek, et j'ai rattrapé toutes ces séries.

    Wilson Cruz : Pour moi, c'est tout l'inverse ! Bien entendu, je connaissais Star Trek mais je n'ai commencé à regarder qu'à partir de La Nouvelle Génération, et c'est à partir de l'amour que j'éprouvais pour cette série que j'ai commencé à regarder les anciens épisodes quand ils étaient rediffusés. J'ai toujours eu envie d'apparaître dans Star Trek, car c'était probablement la seule chose à la télévision dans laquelle j'avais ma place, vous comprenez ? Il y avait des gens qui me ressemblaient, de la diversité au niveau du casting, et c'est d'ailleurs un sujet qui est ouvertement abordé dans la série. Cela m'a beaucoup inspiré à l'époque.

    Anthony, que pouvez-vous nous dire sur votre personnage ?
    AR : Mon personnage est partagé entre l'attitude qu'il adopte vis-à-vis des autres membres de l'équipage, et le côté plus sensible qu'il dévoile lorsqu'il est seul avec le personnage de Wilson.

    CBS

    Wilson, vous incarnez un docteur. Vous êtes vous inspiré des précédents médecins des différentes séries Star Trek ?
    WC : Je ne peux pas m'empêcher de citer le docteur Beverly Crusher dans Star Trek La Nouvelle Génération car je l'aimais beaucoup. D'ailleurs, j'ai un ex qui est devenu médecin grâce à elle. C'est en la voyant dans la série qu'il a trouvé sa vocation. Et quand il a été annoncé que j'allais incarner un médecin dans Discovery, il m'a envoyé un message sur Facebook pour me dire de ne pas me louper, car mon rôle va peut-être donner l'envie à des enfants de devenir médecin. Sacrée pression ! (rires) Je pense qu'on peut dire que tous les médecins de Star Trek ont en commun d'être des personnages entiers et passionnés, mais aussi des gens brillants et intelligents. Ils ne se contentent pas de soigner les blessures de leurs patients, ils s'intéressent également à leur moral. Et c'est ce que j'ai essayé de reproduire. Le docteur Culber est le médecin que tout le monde rêverait d'avoir. C'est quelqu'un d'intelligent, de réconfortant, qui fait du bon boulot.

    Avez-vous rencontré des difficultés à mémoriser tout ce jargon médical et scientifique ?
    AR : Ce n'est pas du charabia, tout a un sens. Ce ne sont pas des mots inventés de toute pièce qui n'ont ni queue ni tête. C'est un élément qui nous a beaucoup aidé. Durant le tournage, nous avions à disposition un lexique qui nous explique tous ces termes, et il était également possible pour nous demander des explications aux scénaristes lorsque nous rencontrions un problème de compréhension. Je dirais que c'était une sorte d'expérience shakespearienne, non pas dans un sens lyrique, mais plutôt parce que nous employons des expressions difficiles.

    WC : C'était vraiment réconfortant de savoir que ce que je dis dans la série a un sens. Tout repose sur de véritables faits scientifiques et de vraies informations médicales. Certaines sont certes des suppositions sur ce qui pourrait véritablement exister, donc il y a malgré tout un travail d'imagination mais nous nous reposons constamment sur du concret.

    CBS

    Pourquoi selon il a fallu attendre tant de temps pour voir à l'écran un couple ouvertement gay, comme celui que vous formez dans Discovery ?
    AR : J'imagine qu'il y a eu des pressions de la part des chaînes, je ne sais pas quelles ont été la teneur des conversations entre les producteurs de l'époque et les networks, donc ce ne sont que de simples spéculations. Il y a à l'évidence eu des occasions de le faire par le passé, mais en l'occurence c'est la première série Star Trek à voir le jour depuis douze ans, et il y a eu beaucoup de changements dans le paysage audiovisuel, c'est devenu quelque chose de beaucoup plus accepté. Je ne sais pas si jusqu'ici il s'agissait d'une décision délibérée de ne pas en montrer.

    WC : Je ne peux pas m'empêcher de penser que certains producteurs ont pris ces décisions sous la pression de contrats publicitaires, et même dans les années 90, il était impossible de montrer deux personnages du même sexe partager le lit, même s'ils ne se touchaient pas. Mais la représentation des LGBT n'a eu de cesse d'évoluer, et cinquante ans après la création de Star Trek, c'est un sujet que nous pouvons désormais aborder et montrer à l'écran de manière utile selon moi, car nous n'assistons pas au début d'une romance mais à une relation déjà établie. La seule chose qui importe dans cette histoire, c'est que ces deux personnages sont amoureux et se respectent mutuellement, et c'est tout. Nous n'en faisons pas toute une histoire, il s'agit simplement de deux hommes gay, point. Donc au final, cela montre selon moi à quel point les mœurs ont évolué et qu'il est désormais possible de montrer ce qui n'était pas accepté par le passé.

    Star Trek Discovery est diffusée chaque lundi en US+24 sur Netflix.

    Qui sont les héros de la série "Star Trek Discovery" ?

    Qui sont les héros de la série "Star Trek Discovery" ?
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Trek Discovery : "Je n'aimerais pas voir le capitaine Lorca diriger en temps de paix" confie son interprète Jason Isaacs [INTERVIEW]
    • Star Trek Discovery : pourquoi l'héroïne de la série s'appelle Michael ?
    • Star Trek Discovery : le retour de la saga validé par les internautes
    • 3 bonnes raisons de regarder Star Trek Discovery
    Commentaires
    • Jean-Luc F.
      Par contre, autant le coté médical je suis pas un spécialiste, mais ne venez pas lacher que ce qui est dit scientifiquement dans la série a un sens et repose sur des faits, c'est complétement ahurissant.La série n'a presque rien de scientifique, toutes les explications sont des savant mélanges de n'importe quoi venant de n'importe quelle discipline.Pour un scientifique ça ne veux rien dire, et c'est même très souvent risible.
    • Agent Doggett
      SJW, c'est a dire les internautes qui pratiquent le harcèlement, la divulgation d'informations personnelles, le bannissement et la censure, juste parce que tu essaies de comprendre Star Trek à travers un regard de beauf. Désolé mais apparemment jouer la victime semble être ta seule carte à jouer, c'est embarrassant.
    • Awshit
      vous etes triggered comme ils disent la bas ?
    • Chocasse
      EDIT : De la série je voulais dire
    • Chocasse
      Certes, mais voilà, à partir du moment ou ça sert la promo du film, ça me dérange un peu. Ça aurait été plus naturel si ils n'avaient pas appuyé dessus avec des interview m'voyez ? Par exemple je trouve ça plus fin dans Star Trek sans limite, t'a une p'tite scènette, cool, naturelle et tout. Mais t'en fait pas un potin avec la promo. J'ai un problème quand ça devient vendeur. Et là avec Discovery, quand tu cumule ça avec tout le reste, j'ai presque l'impression qu'ils s'en servent pour combler le vide de la série. Mais bon, je vais pas insister, ya déjà un SJW qui m'attaque au dessus.
    • Chocasse
      Ca y'est fallait qu'un SJW intervienne. T'a pas analysé 1 seule seconde mon commentaire.
    • Agent Doggett
      Ahh la suprématie blanche en perte de vitesse, apparemment certains en font des cauchemard. Juste parce qu'il y a une asiatique en capitaine d'équipage dans un seul épisode c'est une représentation bien pensante. Alors ne parlant même pas de l'Heroïne afro-americaine, là ça devient limite nauséeux pour certains. Puis le coup de grâce avec ce couple homosexuel au bout d'un quatrième épisode, ils nomment cela un manque de subtilité. Honnêtement je crois que Star Trek n'est pas fait pour vous, les gars, vos susceptibilité raciale, patriarcale et genrée vous retarde plusieurs décennie.
    • Agent Doggett
      Si dans Star Trek DS9 et Voyager, il y avait des E.T plus ou moins gay selon les circonstances, les krills sont des symbiotes vivant dans leurs hôtes et ces derniers peuvent avoir des relations qu'importe qu'ils soient mâle ou femelle.
    • Ozelian
      Une pédagogie parfois mal perçue, parce qu'elle est peu discrète. Il y a un couple gay dans chaque série, mais c'est un mal nécessaire. Une scène emblématique de cette pédagogie, c'est l'intro du film la la land. Une jeunesse de toutes les origines danse ensemble. C'était chouette, il y avait un souffle de bonté. Mais ils n'ont pas mis de voilée, et pas de voilée non plus dans Star Trek. Tant mieux, car ma tolérance s'arrête quand des religions veulent populariser l'aliénation d'un sexe.
    • Salim B.
      hate de voir qui va finir par coucher avec l Et en forme de gelé ha non la je confond avec the orvile .....
    • Mulder/Scully
      Hein....Depuis quand un hétéro a une étiquette sur lui...depuis quand un hétéro a était persécuter....C'est de la rhétorique, Jamais !Non mais, sérieux quoi ce genre de com's me fait vraiment peur pour certaine personne. Comment il peuvent arriver a penser ce genre de chose (et sans que ca leur paraissent idiote) !
    • Bacta142
      Faut pas être parano non plus. J'avoue ne pas trainer sur tous les forums du net mais je ne me suis jamais fait apostropher parce que j'étais blanc, mâle et hétéro..
    • Thomas D.
      Alors c'est vrai les LGBT sont de plus en plus représenter dans les série mais j'ai pas non plus l’impression qu'il y a une invasion et quand on regarde les films hollywoodiens je suis désolé mais c'est encore très peu représenté ... regarde sur les 20 plus gros succès mondiaux de l'année à part La belle et le bête il y en a aucun avec un personnage secondaire LGBT (et je ne parle même pas avec des rôles principaux ou il faut aller dans des films à tout eptit budget je pense).
    • yapi75
      Et ça fait quoi de ne plus avoir l'hégémonie et d'être obligé de reconnaître d'autres valeurs que celles du bon blanc catholique père de famille ?
    • Mulder/Scully
      Autant pour l’héroïne je suis d'accord.Mais pour le reste, bon ont a mis 4 épisodes avant de voir qu'il était en couple...et c'est fait subtilement.Ensuite bon, tu marque un point dans leur façons, de mettre tout ca !
    • Mulder/Scully
      J'ai trouver sa bien trop furtif dans le dernier Star Trek pour étre relever !Limite si il y aurait pas eu le gosse, bah ca aurait pu étre 2 super potes ^^.Ensuite bon, c'est un aspect bien plus GRAND en terme de budget et de visibilité, du coup je pense qu'il ont était frileux.
    • mollet83
      Je dis pas le contraire. Mais ils en pondent partout actuellement.
    • Thomas D.
      Alors si il y avait une discrimination anti hétéro ce serait bien entendu à combattre ... après j'ai pas l'impression que Hollywood ou des sociétés soient réellement anti hétéro ...
    • Batipou
      Tu ne dois pas connaître l’idéologie des Social Justice Warriors pour oser dire ça !Si tu as le malheur d’etre Blanc hétéro et mâle de surcroît : tu es catalogué oppresseur; ancien esclavagiste, raciste et mysogyne par nature.
    • Bacta142
      LGBT c'est le lobby représentatif. Mais t'as raison, c'est pas judicieux de mettre tout dans le même sac.
    Voir les commentaires
    Back to Top