Mon compte
    IAM, Jay Z, Gorillaz, Fatboy Slim… Dans quels films sont-ils allés piocher leurs samples ? - Vol. 1
    Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 19 févr. 2018 à 18:00

    Souvent, des musiciens utilisent des répliques de leurs films favoris pour étoffer un morceau. Nous en avons retrouvé dix pour vous. Vous connaissez d’autres exemples ? N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

    Théâtre du Temple / D.R. / 1967 STUDIOCANAL.Tous droits réservés.

    La réplique : "What we've got here is... failure to communicate. Some men you just can't reach. So you get what we had here last week, which is the way he wants it... well, he gets it. I don't like it any more than you men."

    C’est sans doute l’exemple le plus célèbre du phénomène : en introduction du célèbre morceau des Guns N’ Roses "Civil War", la réplique culte déclamée par l’inoubliable Strother Martin dans son rôle de Capitaine dans le pénitencier qui accueille Luke, interprété par Paul Newman. Après l’avoir roué de coups sous les yeux de ses codétenus pour une petite insolence, le cruel maton hésite et justifie son geste de la plus ignoble des manières : "Voilà un bel exemple d’une communication défectueuse. Il y a des hommes que rien n’atteint. Ce qui nous donne ce qui s’est passé la semaine dernière, et c’est exactement ce qu’il cherche. Eh bien, il l’obtient. Et je n’aime pas ça plus que vous, messieurs." Comment mieux commencer un morceau intitulé "Guerre Civile", ayant pour thème la fascination humaine pour cette violence qui enrichit éternellement les puissants et tue toujours les pauvres ?  

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top