Notez des films
Mon AlloCiné
    Qui se cache derrière la voix du narrateur dans Narcos : Mexico ? [SPOILERS]
    Par Mégane Choquet — 23 nov. 2018 à 14:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Oubliez Murphy et Peña, une nouvelle voix off nous raconte les débuts de la DEA au Mexique en plein boom du trafic de drogue mené par Le Parrain et le Cartel de Guadalajara. Découvrez qui est ce nouveau narrateur.

    Dans Narcos et sa déclinaison Narcos : Mexico, il ne s’agit pas seulement de décortiquer les personnalités des narcotrafiquants ni d’expliquer leur carrière fulgurante de criminels. Il s’agit aussi de mettre en perspective leurs histoires avec le travail de la DEA (Administration pour le contrôle des drogues) et leur lutte contre le trafic de stupéfiants. Voilà pourquoi chaque saison est narrée par un agent de la DEA : l’agent Steve Murphy (Boyd Holbrook) dans les deux premières saisons face à Pablo Escobar et l’agent Javier Peña (Pedro Pascal) dans la saison 3 face aux frères Rodriguez et Pacho Herrera.

    Narcos : Mexico ne fait pas exception à cette mise en scène truffée d’images d’archives et d’anecdotes. La voix grave qui narre cette nouvelle cuvée d’épisodes peut rappeler le grain suave de Boyd Holbrook, qui aurait très bien pu nous raconter les débuts de la DEA, Narcos : Mexico se déroulant peu avant la première saison de Narcos. Seulement, c’est un autre agent de l’organisation gouvernementale qui nous relate l’historique du cartel de Guadalajara : l’agent Walt Breslin, interprété par Scoot McNairy, vu notamment dans ArgoGone Girl et la série Halt and Catch Fire. Nous faisons sa connaissance dans l’ultime épisode de cette première saison de Narcos : Mexico après le décès d’Enrique "Kiki" Camarena (Michael Peña).

    Si une deuxième saison de Narcos : Mexico est commandée par Netflix, ces potentiels nouveaux épisodes devraient nous montrer la montée en puissance de la DEA et de ses agents, forts des arrestations de Rafa et Don Neto et bien décidés à mettre la main sur Le Parrain, en témoigne la tirade lancée par Walt Breslin : "Même si on ne l’avait jamais vu, Kiki Camarena était l’un des nôtres. C’était un frère. Quand ils l’ont tué, on a su qu’on était en guerre. Notre tour était venu. Bientôt, ils allaient voir à quels ennemis ils avaient affaire." Le ton est donné.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Narcos : Mexico : quels sont les surnoms des narcotrafiquants ?
    • Narcos Mexico : Miguel Angel Felix Gallardo, un baron de la drogue encore bien mystérieux
    • Les vrais visages des personnages de Narcos : Mexico
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top