Mon compte
    Avatar : "Avec le spectacle Toruk, vous pénétrez dans le monde de Pandora"
    Par Clément Cuyer, propos recueillis à Paris le 28 janvier 2019 — 20 févr. 2019 à 19:00

    Rencontre avec le producteur Jon Landau pour évoquer "Toruk - Le Premier envol", spectacle du Cirque du Soleil inspiré par l'univers d'"Avatar" qui se dévoile à Lyon à partir de ce soir avant de faire escale à Paris au mois d'avril.

    Le Cirque du Soleil

    A partir de ce soir et jusqu'à dimanche, Toruk - Le Premier envol, le spectacle événement du Cirque du Soleil inspiré par Avatar, s'installe à Lyon. A l'occasion de cette tournée hexagonale qui fera escale à Paris du 4 au 14 avril (réservations ici), AlloCiné a recontré Jon Landau, producteur du long métrage culte de James Cameron, pour évoquer cette transposition sur scène de l'univers de Pandora.

    AlloCiné : Comment est née cette collaboration entre l'univers d'"Avatar" et le Cirque du Soleil ?

    Jon Landau : Tout a commencé par le fait que James Cameron et moi-même adorons le Cirque du Soleil. James a travaillé pour eux sur un film qui mettait en lumière plusieurs de leurs spectacles. On a envie d'étendre le monde du film Avatar, de raconter d'autres histoires dans l'univers de Pandora. Et on a senti que pour cela, il ne pourrait y avoir de meilleur partenaire que le Cirque du Soleil et son génie créatif. Ce qui est vraiment excitant pour nous, c'est qu'il n'y a personne dans le monde qui fasse du divertissement en live comme eux. Tout ce qu'ils font atteint un niveau qui dépasse les attentes des gens.

    Une collaboration avec le Cirque du Soleil semble l'extension la plus logique du film "Avatar". Il y a dans cette troupe quelque chose de très "Avataresque"...

    James Cameron parle du Cirque du Soleil et d'Avatar comme d'un rêve éveillé. Quand vous voyez un spectacle du Cirque du Soleil, vous êtes transportés dans un état onirique, votre imagination vagabonde, vous ouvrez de grands yeux devant des choses qui vous émerveillent. C'est également de cette manière que les gens ont réagi avec Pandora, lorsqu'ils ont vu Avatar. Il y avait donc une superbe synergie de faire se rencontrer ces deux univers magiques. 

    Le Cirque du Soleil

    Qu'est-ce qui fait de "Toruk - Le Premier envol" un spectacle unique ?

    Les gens, aux quatre coins du monde, ont cette envie folle de pouvoir un jour aller sur Pandora. Et bien le Cirque du Soleil leur amène Pandora ! Il leur amène à Lyon, à Paris... Lorsque les gens vont voir le spectacle Toruk et que les lumières s'éteignent, que les projecteurs s'allument et projettent le monde de Pandora sur scène, ils sont transportés dans une nouvelle histoire, avec d'incroyables images et des chorégraphies dignes d'un ballet.

    Que retrouve-t-on du film "Avatar" dans le spectacle et qu'y-a-t-il de nouveau ?

    Ce qu'on retrouve du film est l'histoire du Toruk Makto, le Cavalier de la Dernière Ombre. Ce qui est nouveau, ce sont les différents clans que nos héros rencontrent dans leur périple, des clans qui leur permettent de récolter des indices et ainsi de résoudre leurs problèmes. Ce qui est unique, c'est également les créatures que nous dévoilons, que nous avons créées en compagnie du Cirque du Soleil. Le plus important est de sentir que nous sommes toujours sur Pandora. Raconter une histoire qui a été évoquée dans le film, qui s'est déroulée il y a de cela des centaines d'années. Le Cirque du Soleil nous ramène à cette période, aux origines de cette légende qui existe dans le film.  

    Le Cirque du Soleil

    Quel a été le plus gros challenge avec ce show ?

    Je pense que c'était de raconter la bonne histoire via le format du Cirque du Soleil. On voulait vraiment raconter une histoire, pas juste avoir une série d'actes qui fasse un ensemble. Et on voulait faire ça de manière à ce que l'échelle des Na'vis et de ce monde gigantesque soit restituée aux gens. Car il s'agit ici de performance humaine. Je pense que la manière dont tout cela a été chorégraphié, réalisé, conçu, fait que vous pénétrez dans le monde de Pandora, et que le public finit par être à la dimension des Na'vis. Au final, on les voit comme des personnages de trois mètres ! 

    Comment avez-vous concrétement été impliqué dans la mise en chantier de "Toruk" ?

    On a été impliqué à tous les stades de la production. On a participé à l'élaboration de concepts et d'idées,  réfléchi à l'histoire qu'on pouvait raconter, à ce qui pourrait marcher. On a participé au design des décors et des costumes. On a aussi envoyé des membres de notre casting travailler avec le Cirque du Soleil pour apprendre à leurs comédiens les mouvements des Na'vis. Nous leur avons également apporté des informations sur le langage Na'vi.

    Le Cirque du Soleil

    On a beaucoup parlé, récemment d'une "Star Wars-fatigue". N'avez-vous pas peur que les gens ressentent une sorte d'"Avatar-fatigue" ?

    Je ne suis pas inquiet pas une lassitude des gens. Ce que nous faisons, ce que James Cameron fait, ce que le Cirque du Soleil fait, c'est à chaque fois raconter de nouvelles histoires. On ne nage pas dans des eaux où nous avons déjà navigué. On apprend de notre passé. On s'assied et on réfléchit à ce que les gens pourraient attendre. En développant Toruk, on s'est posé la question : "Qu'est-ce que les gens, ici, voudraient comme histoire d'Avatar ?" Ils veulent Pandora, ils veulent des créatures, ils veulent de la bioluminescence dans le noir... On leur donne ça avec le spectacle Toruk, avec les suites d'Avatar en préparation, mais avec des histoires nouvelles et originales.

    Pour conclure, que pouvez-vous dire aux gens qui vont aller voir le spectacle à Lyon et Paris ?

    Pourquoi les gens se tournent-ils vers le divertissement aujourd'hui ? Ils le font pour s'échapper du monde dans lequel on vit. Ce que le Cirque du Soleil a créé avec Toruk est la fuite parfaite. Vous vous échapperez dans un autre monde, vous serez divertis, vous serez émerveillés par ce que les artistes font, et l'histoire, je pense, touchera le coeur des gens. 

    La bande-annonce du spectacle "Toruk" :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • MickDenfer
      ça a l'air aussi nul que le film.
    • 8 Infinity 8
      Dimanche pour moi si tout va bien ^^ On m'en a dit toute sorte de chose sur ce spectacle, des avis positifs comme négatifs, à voir ^^
    • dockino
      je préfère le spectacle musical les schtroumpfs.. décor impressionnant et ils arrivent même à faire danser le grand schtroumpf
    • Rylo N.
      J'ai vu le spectacle à la télé et, même si le côté Live se fait ressentir, ça reste tout de même assez impressionnant à voir ( ils ont même réussi à faire des collines flottantes !) En plus, ça étend bien l'univers du film et le Toruk était joli à voir.Donc en réalité, ça doit être assez impressionnant. Hâte d'être en avril pour voir ça.
    • Hunnam29
      Avatar ou pas, je trouve ça impressionnant ce qu'ils arrivent à faire en terme de décors pour un spectacle. Pas trop ma came après, mais bon, ça ne m'empêche pas de trouver ça assez dingue comme travail sur le visuel.
    • Hunnam29
      Oui, ça on ne lui enlèvera pas : c'est un univers original, inédit. Et c'est devenu très rarement le cas, surtout pour les gros blockbuster à succès. Ça c'est vraiment un des côtés qui me plaît autour d'Avatar.
    • Blasi B
      surtout que la star wars fatigue est surtout du a la qualité des derniers films et la non histoire qu'ils racontent.si les films était innovant et nous racontait une histoire jamais vue (au moins dans la saga, même pas en général), la lassitude ne serait pas la... la saga était la depuis environ 40ans avant le 7, sous format de film, de livre, de jeu vidéo, de bd... et étrangement aucune lassitude ne ce faisait ressentir... en tout cas personnellement :) mais je suis peut être le seul qui ne la ressentais pas :)si les derniers films avaient été des chef d'œuvre, il n'y aurait probablement pas non plus de starwars fatigue
    • Blasi B
      cameron veut vraiment faire d'avatar un nouveau star wars :)cela dit, force est de constater que c'est une des seul franchise de blockbuster populaire de ces 20 dernières années qui ne soit pas issue d'une série, d'un bouquin, remake de film, adaptation de jeu vidéo ou de jouet ou de bande dessiné... si ce n'est pas la seul, et rien que pour ça, respect.
    • Goldenclaw_
      Ça à l’air magnifique
    • andiran23
      Une Avatar-fatigue ? Y'a eu UN film. Le parc, les attractions, le cirque, le jeu, tout ça c'est auxiliaire. Aucun rapport avec Star wars où dix films sont sortis. Ca n'a aucun sens de parler de lassitude alors qu'Avatar n'est même pas encore une saga.
    • Rylo N.
      Billet déjà pris.Ou est le Valkyrie menant au Venture Star ? :P
    • DarkZ R
      Je crois que je vais craquer, même si j'habite à Marseille lol
    Voir les commentaires
    Back to Top