Mon compte
    Sous la peau : que vaut la mini-série de France 3 avec Anne Marivin et Nicolas Gob ?
    12 mars 2019 à 05:45
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    France 3 diffuse ce soir "Sous la peau", mini-série en 3 épisodes portée par Anne Marivin et Nicolas Gob. Faut-il se laisser tenter par ce drame policier centré sur une femme flic qui traque un tueur en série tout en se battant contre la maladie ?

    Fabrice LANG / STORIA TELEVISION / FTV
    De quoi ça parle ?

    Le commandant Marion Kovic a la solide réputation d’être une flic hors pair, exigeante avec son groupe de la police judiciaire lyonnaise comme avec elle-même. Heureuse mère de deux enfants et mariée à Stéphane, professeur de lycée, elle veille à séparer soigneusement son travail de sa vie privée. Mais ce fragile équilibre vacille le jour où une tumeur cancéreuse est détectée à son sein, l’obligeant à suivre des séances de radiothérapie en pleine traque d’un tueur en série de femmes. Marion doit alors mener de front une enquête difficile, l’arrivée dans son équipe de son ancien partenaire Vidal, et affronter sa maladie qu’elle dissimule à tous au risque de perdre la confiance de ses proches.

    Mardi 12 mars à 21h sur France 3 (3x52 min.)

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Malgré une intrigue policière assez classique dans la forme, la mini-série en trois épisodes Sous la peau, écrite par Sylvie Audcoeur et Anna Fregonese, s'impose tout de même comme une belle réussite qui repose en grande partie sur l'excellente prestation d'Anne Marivin, terriblement émouvante et juste dans la peau de cette femme flic à la fois dure et fragile qui peine à admettre qu'elle est malade et mène de front deux combats qui se font habilement écho. Contre un tueur en série qui terrorise Lyon, tout d'abord, mais aussi, dans l'ombre, contre une autre forme de tueur : le cancer qui la ronge.

    Fabrice LANG / STORIA TELEVISION / FTV

    Et c'est justement le combat intérieur de Marion, qui décide d'affronter seule la maladie, pour préserver ses proches mais aussi pour pouvoir continuer à faire son travail, qui a intéressé Anne Marivin qui confiait en conférence de presse en septembre dernier au festival de la fiction TV de La Rochelle : "Si on m'avait juste proposé de jouer une enquêtrice, je ne l'aurais pas fait. Mais il y a un vrai argument, un vrai alibi dans le policier qui me plaisait, à travers l'analogie entre le combat intérieur de Marion et le combat qu'elle doit mener à l'extérieur pour retrouver un serial killer. (...) Ce qui m'intéressait c'était de parler de la manière dont cette femme, mère de famille, avec une grosse charge mentale, apprend sa maladie, a peur pour elle-même, pour ses enfants, les gens qu'elle aime. Elle a peur de leur faire subir ça. Et en même temps elle veut continuer à faire son métier qui la passionne, continuer à être une chef de groupe, et continuer à être visualisée par son entourage et par ses collègues comme une femme forte, physiquement apte à travailler tous les jours sur le terrain. Et le seul moyen pour ce genre de femmes de ne pas être mise sur la touche c'est de taire sa maladie. C'est triste, mais c'est comme ça".

    Plus sombre qu'il n'y paraît, Sous la peau tisse donc en parallèle un joli portrait de femme et une enquête qui, malgré son côté déjà vu, qui pourrait bien se révéler plus intime que prévu pour l'héroïne (mais chut, nous n'en dirons pas plus). Anne Marivin et Nicolas Gob, qui campe à nouveau un flic, mais continue à le faire avec un talent certain, forment un duo efficace, tout en tension et, paradoxalement, en complicité. Les deux comédiens constituent indéniablement le souffle de cette fiction à la fois classique et intelligente qui, à défaut de révolutionner le genre de la série policière, vous fera sans aucun doute passer un bon moment, tout en vous émouvant au passage.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Bambang A
      J'ai trouvé des sites de films Sous la peau : que vaut la mini-série de France 3 de qualité HD,Je recommande ce site voir ici BOXLOCKER.NET
    • pat T.
      excellente série je la conseille vivement
    Voir les commentaires
    Back to Top