Mon compte
    Game of Thrones saison 8 épisode 5 : notre résumé (brûlant) de l'avant-dernier épisode de la série [SPOILERS]
    13 mai 2019 à 06:20
    Yoann Sardet
    Yoann Sardet
    -Rédacteur en chef
    Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, Yoann "Michel" Sardet est un enfant des 80’s / 90’s, cinéma où il navigue avec passion.

    Attention SPOILERS : Retour sur le cinquième épisode de la huitième et dernière saison de "Game of Thrones", diffusé cette nuit sur OCS.

    HBO

    La guerre de Port-Réal n'a pas eu lieu. Les fans de Game of Thrones attendaient un siège susceptible de surpasser la Bataille des Bâtards (saison 6, épisode 9) ou la Bataille pour Winterfell (saison 8, épisode 3). Les showrunners ont déjoué toutes les attentes pour cet épisode 5 de la saison 8, en transformant la bataille épique en mise à sac de la capitale des Sept Couronnes.

    Des séquences apocalyptiques, de feu, de cendres et de sang, où Daenerys Targaryen décide, alors que les cloches de la ville sonnent pour annoncer la reddition de la cité, de déchaîner les flammes de son dernier dragon sur les habitants. "La frayeur suffira" annonçait la Mère des Dragons à Jon avant l'attaque, alors qu'elle comprenait qu'elle ne pourrait jamais espérer l'amour du peuple. La frayeur était bel et bien au rendez-vous.

    "Je ne pense pas qu'elle ait décidé en avance ce qu'elle allait faire", explique dans un making-of le co-créateur de la série D.B. Weiss. "Mais quand elle voit le Donjon Rouge depuis les murailles de Port-Réal, un édifice construit par sa famille quand ils sont arrivés à Westeros, le symbole de tout ce qui lui a été enlevé, elle en fait quelque chose de personnel".

    Le making-of de l'épisode 5 de la saison 8 de Game of Thrones

     

    Cette fureur personnelle fait écho à la première partie de cet avant-dernier épisode, où le conseiller Varys, intrigant au coeur noble qui oeuvre depuis le tout début de la série pour le bien du Royaume, est exécuté par le feu pour sa trahison à venir, lui qui doute des capacités de Daenerys à faire une souveraine juste. Brûlé vif sous les yeux de son "vieil ami" Tyrion, le Maître des chuchoteurs a pour dernières paroles des mots qui résonneront tout au long de ces 75 minutes de destruction : "J'espère mériter cela. J'espère avoir tort".

    Varys n'a pas eu tort. Et la bataille n'a donc pas eu lieu. Tous les éléments mis en place pour l'affrontement espéré sont ainsi balayés en quelques minutes : la flotte de Fer et ses arbalètes "scorpions" sont coulées, les murailles tombent les unes après les autres, la Compagnie Dorée est décimée par le feu de Drogon et la charge des Dothrakis, les soldats de Port-Réal jettent les armes au pied de Jon Snow, Ver Gris et Davos.

    La dramaturgie ne viendra dès lors pas de l'issue du combat, mais de ce que font les "gentils" de cette position de force : Danerys brûle enfants, femmes et hommes (et même ses propres combattants) dans une furie destructrice et sans limite ; Ver Gris et ses hommes massacrent des soldats désarmés ; La cavalerie Dothraki et l'armée du Nord pillent, tuent et violent sous les yeux de Jon Snow, forcé de tuer l'un de ses hommes pour sauver une habitante. La ligne morale bascule, et le jeune homme réalise sans doute que "sa sagesse et son discernement", soulignés par Varys en début d'épisode, auraient été préférables pour le Royaume.

    Au coeur de cet enfer, quelques destins personnels s'achèvent. Euron Greyjoy et Jaime Lannister s'entretuent sur une plage : le maître des Îles de Fer s'éteint sur le sable, heureux d'être celui qui aura tué le Régicide, alors que Jaime, mortellement blessé, parvient à rejoindre Cersei dans les décombres du Donjon Rouge. "Rien n'a d'importance à part nous" lance t-il calmement à sa soeur et seul amour, alors que les pierres du château s'écroulent sur eux.

    Le Limier et la Montagne, quant à eux, se lancent enfin dans LE combat fratricide annoncé depuis leur première passe d'armes survenue lors du tournoi de l'épisode 5 de la saison 1 : dans les ruines du Donjon Rouge, croisant le fer dans un "escalier vers nulle part" ("Starirway to Nowhere", selon les showrunners), les deux colosses se rendent coup pour coup, et Sandor finit par entraîner son grand frère dans les flammes. Une mort par le feu, pour celui qui le craignait tant.

    Le teaser de l'épisode final de Game of Thrones

    Game of Thrones - saison 8 - épisode 6 Teaser VO

     

    Auparavant, le Limier aura fait ses adieux à Arya, qui l'accompagnait dans sa mission pour éliminer Cersei et sa garde rapprochée. Une séquence très émouvante, qui voit le guerrier saisir avec un amour quasi-filial la tête de la jeune Stark, pour la convaincre de renoncer au chemin de la vengeance. "T'as envie de me ressembler ?", lance t-il de sa gueule brûlée à l'héroïne. Cette dernière l'appelle alors par son prénom pour la seule et unique fois du show, avant de tourner les talons :"Sandor, merci."

    Malgré la multitude de ruelles, d'enjeux et de destins, Arya est une nouvelle fois le personnage central de l'épisode. C'est par ses yeux que l'on assiste à la destruction de Port-Réal, à hauteur d'habitants alors que le feu du dragon s'abat sur la ville. "Nous voulions montrer la mort qui vient d'en haut, du point de vue du peuple qui meurt sous les flammes du dragon", confirme le co-créateur de la série D.B. Weiss. "Dans la plupart des épopées comme celle-ci, on a tendance à se concentrer sur les figures héroïques, et pas forcément sur le peuple qui souffre des conséquences des décisions de ces héros. Nous voulions rester au sol avec ces gens à ce moment-là, car ce sont eux qui paient le prix de la décision de Daenerys."

    Blessée et couverte de cendres, Arya trouve un cheval encore en vie, au milieu des décombres et de la mort. Un plan magnifique, qui fait sans nul doute écho au Guernica de Picasso, et qui voit la jeune héroïne partir, résolue, vers la suite de son destin et vers l'épisode 6. Va t-elle ajouter Daenerys sur sa liste de cibles ? Cette dernière va t-elle punir Tyrion Lannister de sa trahison ("Si vous me faites encore défaut, ce sera la dernière fois" promettait-elle, avant que sa Main n'aille en secret libérer Jaime -arrêté alors qu'il tentait de rejoindre sa soeur- en début d'épisode) ? Jon Snow va t-il renoncer à sa Reine après avoir assisté à ce massacre ? Et dans quelles mains va terminer la lettre de Varys révélant les origines de Jon et son droit au Trône de Fer ? Beaucoup de questions majeures qui trouveront leurs réponses dans les 80 dernières minutes de la série la semaine prochaine. La partie est presque finie...

    Game of Thrones saison 8 épisode 5 : qui est mort à la bataille de Port-Réal ? [SPOILERS]

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Game of Thrones saison 8 épisode 5 : qui est mort à la bataille de Port-Réal ? [SPOILERS]
    11 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • chips493
      J’imagine bien Dany finir de sombrer dans la folie et faire brûler Jon par Drogon. Mais coup de théâtre, Jon survit car il est ignifugé, comme sa tante! C'est la claque qui fait comprendre à Dany qu'elle est allée trop loin et qu'elle ne mérite pas le trône, le laissant à Jon, qui à son tour le laisse à Tyrion.
    • chips493
      Au contraire, j'aurais dit redouble de motivation pour réhabiliter sa saga.
    • chips493
      Supprimé.
    • Bacta142 (bis)
      Mais ca n'a pas de sens, le royaume ne sera pas en paix ni apaisé alors qu'il vient de perdre sa reine et que Daenerys vient de ravager Port Real! Seul Jon peut justement sauver le royaume pour qu'il retrouve la paix. Il est le souverain légitime, et Bran ne pourra jamais y prétendre pour rassembler le royaume autour de lui..
    • ServalReturns
      La logique, c'est d'abord que Jon refuse le trône : alors oui, il avait cédé pour le Mur et le Nord, mais c'était en situations de crises. Là, la situation sera apaisée, et il pourra se permettre de prendre la fuite. Le personnage refuse d'être chef de la garde de nuit puis du Nord, tu penses bien qu'il ne veut pas du trône des 7 couronnes.Et du coup, c'est Bran le successeur logique.Il est sage, calme, et bien entouré, il saura faire preuve de mesure. Mais c'est nul, comme dénouement.
    • Splendiiiiide
      Elle a servi à rien dans les évènements mais pas au niveau du récit puisqu'elle a permis au spectateur de se rendre compte de l'horreur à hauteur d'homme, enfin de femme. John Snow c'était la sidération, la perte de contrôle. Arya, le point de vue des victimes.
    • Madolic
      Perso je trouve que Raeghar aurait dû mourir dans cet épisode, on aurait plus compris sa détresse et sa réaction impulsive et ça aurait permis de montrer que les arbalètes étaient une réelle menace ... Mais bon ils ont préféré la faire vriller façon shining ^^
    • Hunnam29
      C'est vrai que c'est vite amené. C'est un peu dommage aussi de pas avoir un plan resserré sur elle plus tard dans l'épisode. Parce qu'autant elle choisit de tout brûler, autant après plusieurs minutes de massacre, elle pourrait se mettre à douter de ce qu'elle est en train de faire quand même... Ou alors se conforter dans sa folie. Dans tous les cas, ça aurait pu être intéressant de la montrer.
    • Madolic
      Bah de là à brûler une ville ! Je ne dis pas que ce n'est pas la bonne destination pour le personnage (on savait tous qu'elle finirait cinglée ^^) mais le chemin est brouillon, perso je n'y ai pas cru une seule seconde ...
    • Bacta142 (bis)
      Mais j'ai du mal à comprendre la logique.. Bran est à Winterfell, il descendrait donc à Port-Real en fauteuil roulant pour qu'on le nomme roi? Pourquoi lui et pas Jon? Les Nordiens aiment Jon, Bran ils le connaissent à peine, et il ne veut pas plus être roi que Jon. Pourquoi il accepterait tout à coup? Parce que c'est un infirme qui n'a plus de pouvoir de décision? Il ne fait rien, ne décide rien depuis le début de la saison. Ça sera ça la solution pour réunir le royaume, un roi qui ne fait et ne décide rien? Une sorte de pantin?..
    • Domonkosz
      J'adore Arya, mais franchement, si on me demandait mon avis (heureusement, on ne me le demande pas), je ne saurais plus quoi en faire. Elle a connu son acmé, en tuant le Roi de la Nuit. Elle n'a servi à rien à Port Réal, car Daenerys a réglé le problème. Alors, quoi maintenant ? Tuer Daenerys ? Drôle d'idée ! Qu'a-t-elle à voir avec elle ? Rien. A moins de se transformer en justicière. Jusqu'à présent, elle était vengeresse, la transformer en justicière changerait sa nature. Et de toute façon, si elle tuait la Mère des Dragons, on serait toujours face à la même question : que faire d'elle ? Elle n'a pas vocation à régner. Elle n'a pas non plus vocation à obéir. Du coup, elle est très encombrante... J'attends toujours un retournement final. Pour l'instant, ce qui s'est passé ne me paraît pas bouleversant. Quel Deus ex Machina pour siffler la fin de la récréation ? La Corneille à Trois Yeux ? Le Maître de la Lumière ?Que des questions. Aucune réponse.
    • ServalReturns
      Ma seule source, c'est mon cerveau et ses trois neurones qui y bataillent ;)Mais si effectivement le leak en vogue va dans mon sens, j'en suis ravi (d'avoir su deviner ça, pas de la conclusion de la série).
    • Hunnam29
      [...] c'est bien de faire du remplissage, un article sérieux c'est mieuxC'est beau d'être vexé. Entre nous, relis-toi... C'est qui qui vient avec ses grands airs de donneurs de leçons dans son premier commentaire ? Parfois, on a ce qu'on mérite.
    • David D.
      Je suis très intéressé par le destin d'Arya qui est mon personnage favoris. On pense tous qu'elle va essayer de tuer Daenerys et si c'est le cas, sois elle réussi mais ça fait un peu beaucoup après avoir déjà eu le NK, soit elle a une mort assez violente genre bouffée par le dragon.Après moi j'aime assez l'idée qu elle s’exile, soit pour cette fois vraiment devenir Personne, ou alors qu'elle meurt et qu'elle devienne la Night queen
    • Domonkosz
      Ben ouais.Je ne me remets pas de la façon dont le Winter Coming et le Roi de la Nuit ont été évacués, comme une simple anecdote pour le premier, un comparse pour le second. C'est grave. Je sais que Martin a cessé d'approuver les directions prises par la série (il n'y peut plus rien, ayant cédé les droits contre force écus d'or), il doit être à présent dégoûté. Et sans doute très démotivé pour terminer son histoire en livres.
    • Domonkosz
      Oui. Mais il n'y a pas de liberté dans ce monde. Pas plus chez les prédateurs que chez les proies. Ils sont soumis à une fatalité.Quelques-uns, rares, semblent échapper à cette roue qui écrase tout le monde (ils ont pris ça dans la mythologie de l'Inde ?).Jon, peut-être, Davos (mais il a fallu qu'il perde son Roi et la princesse, vraie innocente, qu'il prenait pour sa fille), et surtout Sam (qu'est-il devenu, celui-là, je l'ai perdu de vue). Personnage peu cité, qui rompt avec sa famille, qui recueille la fille perdue, qui quitte le confort de la bibliothèque pour retourner dans le monde et se rendre utile... Sans doute le plus humain (dans le sens positif) de toute la bande.
    • Domonkosz
      Je sais bien que le dragon n'a pas sa place dans un monde d'humains (ou bien c'est les humains qui disparaissent). A moins de l'envoyer avec sa Mère en exil dans une contrée lointaine, à l'Est... Mais je le regrette. C''est un fléau, certes, mais lui est véritablement innocent (fidèle à sa nature et à sa Mère) et il est une part de la beauté et de la poésie de ce monde (terrible, certes, mais beau et poétique, sinon pourquoi y serait-on attaché ?). Il faudra s'en débarrasser, mais je suis déjà en deuil.Quant à Arya, de grâce, Messieurs les scénaristes, épargnez-nous ! Epargnez-la ! N'en faites pas une Reine.
    • Splendiiiiide
      Elle a quand même massacré des innocents et pour la plupart des gens pauvres et faibles, les mêmes que ceux qu'elle a toujours voulu libérer de leur chaines.De l'humanisme j'en vois aussi chez Davos Mervault.
    • Nicolas R
      Encore un beau commentaire d'un mec qui a besoin de dénigrer et rabaisser les autres pour se sentir supérieur et heureux dans sa journée.. triste monde que le notre
    • Splendiiiiide
      Pour John, se souvenir tout simplement de la scène de l'épisode 3 où Viserion l'épargne. Pour le dernier dragon, peuvent-ils prendre le risque qu'une telle arme soit à nouveau utilisée ? Je pense que c'est John Snow qui va le faire. En profitant de sa confiance. Je ne vois pas un monde avec un dragon menant sa petite vie tranquille. Les scénaristes vont en finir.Pour Arya c'est une idée comme ça mais ça pourrait être Sansa... Reste la question : Comment approcher Daenerys désormais ?
    Voir les commentaires
    Back to Top