Notez des films
Mon AlloCiné
    Instinct sur M6 : que vaut cette série policière dans la lignée de Castle ?
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 13 sept. 2019 à 21:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Portée par Alan Cumming dans la peau d'un ex-agent de la CIA devenu professeur qui aide la police dans ses enquêtes, "Instinct", lancée en 2018 aux États-Unis, débute demain soir sur M6. Cette série dans la veine de "Castle" mérite-t-elle le détour ?

    CBS
    De quoi ça parle ?

    Ancien agent de la CIA, le Docteur Dylan Reinhart est maintenant un romancier et un professeur d’université qui enseigne l’analyse des comportements des psychopathes. Il mène une vie tranquille avec son mari jusqu’à l’arrivée de Lizzie Needham, une enquêtrice de la police new-yorkaise. Cette dernière le sollicite pour arrêter un serial killer qui s’inspire du premier livre de Dylan. Le docteur, en panne d’inspiration pour son nouveau roman, n’a d’autre choix que de reprendre du service.

    Instinct (24x42 minutes), développée par Michael Rauch à partir du roman de James Patterson.

    Avec Alan Cumming, Bojana Novakovic, Naveen Andrews, Sharon Leal, et Daniel Ings.

    Tous les samedis à 21h sur M6 à partir du 14 septembre

    À quoi ça ressemble ?
    Instinct - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Adaptée du roman Murder Games de James Patterson, à qui l'on doit déjà le livre qui a donné naissance à Zoo, Instinct, lancée en mars 2018 aux États-Unis, n'a connu que deux petites saisons de 13 et 11 épisodes chacune avant d'être annulée par la chaîne CBS le mois dernier faute d'audience. Mais cette nouvelle série emmenée par Alan Cumming (The Good Wife, X-Men 2) aura quand même droit aux honneurs d'une diffusion française à partir de demain soir sur M6 et devrait sans peine plaire aux amateurs de Castle, Bones, ou Mentalist, friands de duos mal assortis entre un flic et un consultant. Même si toute originalité dans les enquêtes a été laissée au placard par les scénaristes, nous donnant simplement l'impression d'être devant un Castle bis ronronnant et sans surprises, parfait pour les soirées d'hiver devant une tisane.

    Loin des enquêtes, l'originalité d'Instinct est finalement à chercher du côté de son héros, Dylan Reinhart, qui est le premier personnage principal d'une série policière de network américain à être ouvertement gay. Dylan est marié à Andy (Daniel Ings), le gérant d'un bar new-yorkais, et voir leur relation dépeinte comme n'importe quel autre mariage fait un bien fou, à tel point que la sexualité de Dylan en devient presque anecdotique, ou n'est en tout cas pas tout ce qui définit le personnage. Une belle avancée pour la chaîne CBS... mais qu'on aurait préféré voir dans une série d'un meilleur calibre. Car si Alan Cumming, dont le talent n'est plus à prouver, semble prendre un plaisir fou à cabotiner dans la peau du facétieux et brillant Dylan et fait preuve d'une belle alchimie avec Bojana Novakovic (Devil, Beyond Skyline), l'interprète de Lizzie, tout ceci ne parvient pas à nous faire oublier que nous sommes face à une énième série procédurale de plus. Et la présence d'une intrigue fil rouge sur la traque d'un tueur en série en saison 2 n'y changera rien. Ni bonne, ni mauvaise, Instinct est juste une série trop générique pour être recommandée à une époque où l'offre sérielle n'a jamais été aussi importante et variée.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • D V
      Entre Castle et Perception, un fond de propagande homosexuelle comme dans toutes les séries récentes. Le concept à l'air intéressant.
    Voir les commentaires
    Back to Top