Notez des films
Mon AlloCiné
    La Guerre des Mondes sur Canal+ : que vaut la nouvelle adaptation du roman de SF culte ?
    Par Julia Fernandez — 28 oct. 2019 à 16:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    En s'éloignant du roman de H.G. Wells dont il ne reprend que le postulat de départ, Howard Overman propose un récit survivaliste contemporain et teinté de noirceur. Diffusée ce lundi 28 octobre sur Canal+, la série vaut-elle le détour ?

    Canal+
    DE QUOI ÇA PARLE ?

    Des astronomes détectent une transmission émanant d’une autre galaxie, preuve de l’existence d’une vie extra-terrestre intelligente. Quelques jours plus tard, l’humanité est détruite ; seule survit une poignée d’êtres humains qui comprendra bientôt les mystères cachés derrière cette invasion...

    La Guerre des Mondes de Howard Overman. Avec Léa Drucker (Le Bureau des Légendes), Gabriel Byrne (En analyse), Elizabeth McGovern (Downton Abbey), Adel Bencherif (Un Prophète), Daisy Edgar Jones, Bayo Gbadamosi, Aaron Heffernan, Natasha Little, Ty Tennant, Stéphane Caillard...

    8X52 minutes, disponible à partir du 28 octobre sur Canal+.

    ÇA RESSEMBLE À QUOI ?
    La Guerre des Mondes (Canal+) - saison 1 Teaser VF

     

    ÇA VAUT LE COUP D'OEIL ?

    Exit les célèbres tripodes du roman de H.G. Wells, que Spielberg avait fidèlement retranscrits dans son adaptation cinématographique de 2005 avec Tom Cruise qui reflétait alors les traumatismes de l'Amérique post-11 septembre. Howard Overman, le créateur multi-récompensé de Misfits, propose ici une adaptation moderne et contemporaine du roman qui brasse plusieurs thématiques de notre époque : la crise migratoire, la menace climatique ou encore le repli des pays européens. Privé des ressources liés à leur statut social, sans moyens de communication, les rescapés sont mis sur le même pied d'égalité alors qu'ils se rassemblent en petits groupes pour organiser leur survie. Militaires, migrants, ingénieurs, infirmiers, étudiants et familles dispersées, tous se retrouvent livrés à eux-mêmes et donnent libre cours à leur part sombre et leurs secrets. On a plus affaire ici à un survival proche de Walking Dead qu'à une véritable série de science-fiction : les "aliens" sont une menace insidieuse et invisible dans un premier temps, et la partie technologique est vite évacuée au profit des pérégrinations des personnages qui, au-delà de leurs tentatives pour retrouver leurs proches, tentent de comprendre ce qui a bien pu causer un tel cataclysme.

    Canal+

    De belles scènes d'action et de suspense ponctuent le récit, et la tension va crescendo à mesure que l'étau des créatures se resserrent sur les survivants. Des êtres menaçants qui ne sont pas sans rappeler les droïdes sans pitié de l'épisode "Metalhead" de Black Mirror (2017).

    Malgré six épisodes à l'aspect visuel sans fioritures orchestrés par le réalisateur belge Gilles Coulier (The Day), on peine à s'émouvoir face aux différents personnages (et en particulier aux français !) dont les intentions de certains ne sont dévoilées que bien trop tardivement avant d'avoir eu l'occasion de s'y attacher. On peut reprocher une certaine froideur à l'ensemble, tant dans les choix visuels très sombres - propre au style Canal - que dans les séquences d'émotions recherchées. L'auteur de ces lignes n'ayant vu que six épisodes sur 8 à ce jour, on ignore la direction que prend cette première saison dans ses derniers plans. Face à cette proposition très anxiogène, on préfèrera s'enthousiasmer sur la proposition à venir de la BBC, War of the Worlds, une adaptation historique du roman de 1898 dont la diffusion est prévue courant 2020 sur TF1. De ces deux Guerres des mondes que se livrent les chaînes, qui remportera la bataille ?

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Fabrice M.
      Bof bof bof ! Déjà, je suis hyper déçu qu'on nous annonce une saison 2. A part de la réflexion philosophique sur la position du survivant dans un monde détruit, je ne vois pas de quoi on va pouvoir parler.Très déçu que ça ne finisse pas (ou alors c'est fini, mais la fin est nulle et incompréhensible). Quant aux personnages..., ils donnent envie de voir se réaliser la fin de l'humanité, tellement ils sont égoïstes, viles, lâches. Ils donnent envie de les exterminer et de soutenir les extraterrestres. Passons aussi sur les incohérences : des militaires qui avancent en terrain ennemi en marchant en file indienne, sans éclaireur, sans tenir compte des rencontres précédentes. Les escarmouches sont menées comme si on chassait le lapin et non pas un ennemi ultra-mortel. Bref des neuneus mais pas des commandos (et dire qu'il est censé y avoir un colonel avec eux :(, l'arme français s'est bien dégradée).Les scientifiques c'est pas mieux, on attend que la moitié du groupe soit exterminé pour sortir son arme secrète. On commence des recherches et on arrête en plein milieu. On se met à l'abri dans un bunker officiel pour gouvernement, mais il n'y a même pas de caméra externe, et juste un planton qui ouvre ou ferme la porte !Bref j'ai perdu mon temps à regarder les 8 épisodes, et je ne regarderais pas la saison suivante.
    • mgrim94
      Outre les fautes d’orthographe, l’article de Mme Fernandez est assez curieux: j’ai vu la série, quel rapport avec le climat et le soit-disant repli des pays européens, transformé sur wikipedia en nationalisme?On se calme...série assez pauvre, assez creuse, effectivement avec quelques poncifs sociétaux du moment; ben c’est canal quand même...
    • rmn s.
      Ouais vraiment pas...
    • rmn s.
      Une catastrophe ! C'est nul nul nul... Pourquoi prendre un tel divertissement et y mettre tous les poncifs societaux du moment ? Viol/abus sexuel, migration, integration, divorce, lutte des classes, gay friendly... et pourquoi pas les gilets jaunes pendant qu'on y est ? C'est une prod franco anglaise mais on plutot un des ces trucs intello bobo gaucho bien pensant representatif de lexception française cinematographique monté pour aller chercher des prix à gogo au festival de cannes sauf que la, le public n'est pas cannois... on en veut pas de vos tire larme miserabilistes... Perso cela me confirme encore une fois qu'à de très rares exceptions comme le bureau des legendes ou au service de la france, on ne sait pas faire du bon divertissement en france, les reals veulent systematiquement transformer cela en exercice philosophique et societal. J'y vois l'echec quasi systematique des films de sf francais, il serait temps de changer de recette. En attendant je retourne vers les production etrangeres et plus particulierement anglaises qui ne m'assoment pas des poncifs sociaux ou qui savent le faire avec tact et imagination.
    • Lord Galéan
      Ya anxiogène intéressant, et anxiogène nul, canal c'est plus du côté nul.. https://www.youtube.com/wat... Mozinor a parfaitement résumé mon sentiment sur ce truc.
    • Lord Galéan
      Non pas vraiment.. https://www.youtube.com/wat...
    • singlemalt67
      Je viens de finir de voir les 8 épisodes de cette saison 1 et sans spoiler son épilogue, je dirais que la ligne de conduite de cette version est prometteuse pour la suite (car il en faut une assurément) malgré quelques longueurs dans le récit à la française et le manque de gros budget n'affectant aucunement le déroulement des scènes d'actions. Toutefois, ce parti pris de la dimension humaine réaliste au détriment du grand spectacle sied parfaitement à cette version et la rend crédible, voire addictive, sur les 8 épisodes. De plus, la mixité de la distribution des rôles est bien trouvée pour une coproduction franco-américaire et l'on se prend vite d'affection pour les personnages. Je ne dévoilerai aucun secret en disant que l'on reste évidemment sur sa faim au bout du compte et sur beaucoup de questions en suspens. Conclusion personnelle, vivement la saison 2 !
    • Laurent L
      Comme à son habitude, C+ nous propose une série avec une sombre ambiance, assez flippante presque et sans fioritures. Les accrocs aux séries à grand spectacle seront bien déçus mais ceux qui aiment le vrai y trouverons leurs comptes :)
    • BLboug B
      Malgré un manque flagrant de moyen, cette version proposée par Canal + n'est pas déplaisante à regarder. Que ce soit dans sa réalisation ou dans jeu des acteurs, cette dernière est bien mieux conçu que sa consœur londonienne.
    • The Toxic Avenger
      Elle est très bien la version C+. Beaucoup trop gauchiste à mon goût mais ça ne gâche pas trop pour une fois.
    • The Toxic Avenger
      C+ bat la BBC 4 à 0.
    Voir les commentaires
    Back to Top