Notez des films
Mon AlloCiné
    Blue Velvet version 4K : 5 choses à savoir sur le film culte de David Lynch
    Par Mégane Choquet — 11 mars 2020 à 09:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À l'occasion de la ressortie du film Blue Velvet en version restaurée 4K ce 11 mars, retour sur 5 choses à savoir sur le chef d’œuvre hypnotique et sensuel de David Lynch.

    Criterion Collection / Capricci Films

    Trente-trois ans après la sortie au cinéma de Blue Velvet, un film qui marque un tournant dans la carrière de David Lynch, Criterion Collection va proposer une version restaurée 4K du thriller néo-noir qui sera diffusée dans certaines salles de cinéma. Cette restauration filmique a été présentée en avant-première à la Cinémathèque Française au début du mois de mars dans le cadre d'une rétrospective hommage à Isabella Rossellini. Si vous n'avez pas encore découvert ce film culte de David Lynch, voici 5 choses à savoir sur ce chef-d’œuvre.

    Inspiré d'une chanson

    C'est la chanson "Blue Velvet" de Bobby Vinton qui a donné l'idée à David Lynch de faire un film avec ce titre. Le réalisateur et son chef-opérateur Frederick Elmes ont commencé les discussions sur ce projet de long-métrage à la fin du tournage d'Eraserhead. Les producteurs ne voulaient pas payer les droits pour utiliser la version originale de Bobby Vinton, c'est pourquoi il a été demandé à Angelo Badalamenti d'enregistrer une nouvelle version de la mélodie avec un réenregistrement de la voix de Vinton. Même si David Lynch aimait bien cette version, il a réussi à convaincre les producteurs de payer la version originale de la musique, qui fonctionnait mieux selon le réalisateur. En plus de la chanson, l'idée de l'intrigue a démarré dans la tête de David Lynch avec des lèvres rouges, de la pelouse verte et une oreille, comme il l'explique dans son livre "Mon histoire vraie : Méditation, conscience et créativité".

    Capricci Films
    Première collaboration avec Angelo Badalamenti

    Blue Velvet marque le début d'une longue collaboration entre David Lynch et Angelo Badalamenti, qui signera la musique de tous ses autres films par la suite, ainsi que la série Twin Peaks. Le compositeur apparaît même dans le film réunissant Kyle MacLachlan et Isabelle Rossellini puisqu'il y incarne un pianiste. Pour ce premier gros projet, Angelo Badalamenti a composé des musiques aux sonorités très sombres et denses avec une pointe de jazz et de rock. David Lynch lui a donné peu de recommandations concernant le style de mélodies qu'il devait composer mais l'une des références majeures était la Symphonie n°15 de Chostakovitch, la toute dernière du compositeur russe. Cette œuvre morbide et crispante fait écho à la fascination de Lynch pour les thèmes de la mort, de la violence et de l'érotisme dans ses films.

    Un film trop violent et "pornographique" pour beaucoup d'acteurs

    David Lynch voulait Val Kilmer pour incarner Jeffrey Beaumont mais l'acteur a décliné la proposition, jugeant le scénario "pornographique". Chris Isaak a également refusé et c'est Kyle MacLachlan qui accepte le rôle après avoir fait lire le scénario à ses parents. Val Kilmer a tout de même avoué qu'il avait aimé la version finale du film. Le rôle de Dorothy a été écrit par David Lynch pour Debbie Harry mais l'actrice refuse, énervée de toujours recevoir des propositions de personnages bizarres. Hanna Schygulla refuse également et c'est Isabella Rossellini, séduite par le projet, qui décroche le rôle, qui va malheureusement entacher sa carrière de mannequin. Pour le rôle de Sandy, le premier choix Molly Ringwald est obligé de renoncer car sa mère s'y oppose en raison du contenu graphique du film. C'est Laura Dern qui est finalement choisie. Mais c'est surtout le rôle de Frank Booth qui a été refusé par de nombreux acteurs pour la vulgarité, la violence et le côté destructeur du personnage. Ainsi, Steven Berkoff, Harry Dean Stanton, Robert LoggiaWillem Dafoe et Richard Bright ont rejeté le rôle. De son côté, Dennis Hopper a accepté immédiatement.

    Capricci Films
    Une influence pour la série Twin Peaks

    Lorsque Twin Peaks débarque sur la chaîne ABC aux États-Unis, la série marque un tournant dans le paysage audiovisuel et offre une expérience hors du temps aux spectateurs. Pourtant, David Lynch avait déjà esquissé une ébauche de ce qu'allait être Twin Peaks dans Blue Velvet, le long-métrage qu'il estime être le plus personnel, le personnage de Jeffrey représentant ses jeunes années. Le film et la série partagent de nombreux points communs : une ambiance néo-noire dans une ville étrange, une enquête intense, des passages oniriques, une violence cathartique et érotique, l'image de l'Americana égratignée et Kyle MacLachlan, devenu acteur fétiche de David Lynch. Ce n'est pas tout puisque le compositeur Angelo Badalamenti a signé les thèmes musicaux de Blue Velvet et Twin Peaks et le plan du petit oiseau que l'on voit dans le générique de Twin Peaks est très similaire à la dernière scène de Blue Velvet.

    Des heures de rushs perdues… retrouvées

    La première version de Blue Velvet avait une durée d'environ quatre heures. Contractuellement obligé de livrer un film de deux heures à Dino De Laurentiis, David Lynch a dû couper de nombreuses parties de son long-métrage, dont des intrigues secondaires et des scènes clés pour certains personnages. Par ailleurs, à la demande de la Motion Picture Association of America (MPAA), le réalisateur a enlevé des scènes violentes, notamment celle où Frank frappe Dorothy après le premier viol. En 2011, David Lynch a annoncé que les rushs des scènes supprimées, longtemps perdues avaient été retrouvées. Elles ont été ajoutées à l'édition Blu-ray du 25e anniversaire du film. Cette année, Criterion Collection a regroupé les 51 minutes de rushs perdus de Blue Velvet dans un documentaire intitulé "The Lost Footage", prévu pour mai, selon IndieWire.

    Blue Velvet
    Blue Velvet
    Sortie le 21 janvier 1987 | 2h 00min
    De David Lynch
    Avec Isabella Rossellini, Kyle MacLachlan, Dennis Hopper, Laura Dern, Hope Lange
    Spectateurs
    3,9
    louer ou acheter

    La bande-annonce de Blue Velvet, en version restaurée 4K :

    Blue Velvet Bande-annonce Ressortie VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blasi B
      Avec moi Lynch, ça passe ou ça casse.... adoré twin peaks, surtout sa saison 3, détesté mulholland drive, surtout sa deuxième partie (inutile de venir m'expliquer le film, je l'ai vue 4 fois, j'ai mater des explications sur le net etc... mais cette deuxième partie , j'accroche toujours pas, je trouve que c'est du gâchis de bonne intrigue car j'étais vraiment a fond dedans dans sa première partie et suis systématiquement déçu de cette descente dans la folie de deuxième partie... j'ai beau essayer, je n'aime pas ce film :) )Mais blue velvet pour le coup, j'ai adoré :) et je le conseil, donc .
    • chips493
      Si quelqu'un a compris comment l'Homme en jaune s'est retrouvé le crâne fracassé, je suis preneur...
    • Hunnam29
      J'ai revu Mulholland Drive au cinéma l'année dernière avec un pote, on est resté parler à peu près 1h/1h30 après le film et je pense qu'on avait vraiment tous les éléments en main pour expliquer chaque chose du film. C'est un film très compliqué, mais c'est malgré tout un puzzle qui se reconstitue bien je trouve. C'est surtout un film extrêmement brillant, l'un des plus marquants après 2000 pour ma part.
    • Hunnam29
      Un film incroyable. Il m'a beaucoup marqué.
    • Morcar
      Je fais partie de ceux qui connaissaient Lynch de réputation pendant longtemps sans trop connaitre. J'avais vu adolescent Elephant Man, et Lost Highway quand j'avais une 20aine d'année, qui m'avait fasciné sans que je n'y comprenne rien. J'ai vu plus tard Mulholland Drive auquel je n'avais encore rien compris, et les explications que je trouvais sur Internet me semblaient cohérentes, mais je me demandais où les gens avaient été chercher ça.Puis lors d'une rediffusion sur Arte de Twin Peaks en 2013 ou 2014, j'ai pu découvrir la série dont j'avais si souvent entendu parler, que j'ai adorée !! J'ai ensuite revu Lost Highway et Mulholland Drive qui m'ont paru bien plus clairs, comme si Twin Peaks était en quelque sorte la clé pour comprendre la filmographie de Lynch qui a suivi.Mais je n'ai toujours pas vu Blue Velvet depuis. Je compte bien pourtant un jour me faire toute la filmo de Lynch. Cette ressortie sera peut-être l'occasion de le faire...
    • -Nomade-
      Aaah, la fameuse scène de la découverte de l'oreille ^^Un grand film, un peu trop souvent éclipsé par le reste de la filmo du grand Lynch. A découvrir pour ceux qui n'auraient pas encore eu cette chance ;)
    Voir les commentaires
    Back to Top