Notez des films
Mon AlloCiné
    Buffy, Morse, Vampire Diaries... : quand les adolescents s'emparent du mythe du vampire
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 21 mars 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    À l'occasion de la sortie de "Vampires", la nouvelle production Netflix avec Oulaya Amamra, retour sur ces films et séries qui mélangent l'univers des adolescents à celui des dents pointus.

    Warner Bros. Pictures/ Twentieth Century Fox Television/ D.R.
    Buffy contre les vampires (1997 - 2003)

    De quoi ça parle ? Buffy Summers aspire à une vie simple et épanouie auprès de sa famille et de ses amis. Mais les démons qui rôdent à Sunnydale lui rappellent sans cesse qu'elle doit faire face à ses responsabilités de Tueuse.

    Ça vaut le coup d'œil ? C'est certainement l'une des séries les plus populaires à avoir porté le mythe du vampire sur le petit écran. Véritable phénomène durant les années 90 et au début des années 2000, Buffy contre les vampires est parvenu à dépoussiérer les créatures en les intégrant dans un univers d'adolescents, au sein du lycée Hemery à Los Angeles. Le feuilleton culte, qui contient sept saisons, s'éloigne de l'image gothique habituelle et réussit, habilement, à rendre ces monstres plus pop, plus drôles, et même à en faire de véritables sex-symbols, comme Angel (David Boreanaz) ou Spike (James Marsters).

    Buffy contre les vampires - saison 2 Générique

     

    Martin (1978)

    De quoi ça parle ? Martin, un jeune homme de dix-sept ans, est obsédé par le sang. Il tue des femmes et des hommes dont il boit le sang en leur entaillant les membres au rasoir. Son oncle Cuda qui l'héberge est persuadé qu'il est un vampire, descendant du Comte Orlok "Nosferatu". Martin est-il un véritable vampire, ou bien seulement un marginal en proie à la folie ?

    Ça vaut le coup d'œil ? Non, George A. Romero n'est pas seulement un réalisateur de films de zombies. Avec Martin, le cinéaste se tourne, avec brio, vers le monde des vampires et dresse une métaphore - comme pour La Nuit des morts-vivants, qui était un reflet de la guerre du Vietnam - sur le système d'une société qui rejette les marginaux. En suivant un adolescent de dix-sept ans (John Amplas), le vampirisme devient aussi l'image d'un mal être et d'une quête d'identité, de quoi rendre le film encore plus réaliste et humain. Autre fait intéressant, George A. Romero sème le doute chez le spectateur, qui ne sait jamais vraiment si Martin est réellement un vampire ou un simple meurtrier.

    Martin
    Martin
    Sortie le 8 septembre 2003 | 1h 35min
    De George A. Romero
    Avec John Amplas, Lincoln Maazel, Christine Forrest, Elyane Nadeau, Tom Savini
    Spectateurs
    3,6
    louer ou acheter

     

    Transfiguration (2017)

    De quoi ça parle ? Queens, New York. Milo a 14 ans. Orphelin, son seul refuge est l'appartement qu'il partage avec son grand frère. Solitaire, il passe son temps à regarder des films de vampires. L'arrivée d'une nouvelle voisine fera naître en lui des sentiments inédits...

    Ça vaut le coup d'œil ? Tout comme Marvin, cité au-dessus, Transfiguration déconstruit totalement le mythe à travers les yeux d'un jeune adolescent, Milo (Eric Ruffin), qui est tellement habité, même obsédé, par les vampires qu'il pense en être réellement un. Film indépendant, Transfiguration se veut très intime et délicat, notamment dès l'entrée en scène de la jeune voisine, Sophie (Chloe Levine), qui va créer une tension amoureuse entre les deux jeunes personnages.

    Transfiguration
    Transfiguration
    Sortie le 26 juillet 2017 | 1h 37min
    De Michael O'Shea
    Avec Eric Ruffin, Chloe Levine, Aaron Moten, Carter Redwood, Danny Flaherty
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    2,9
    louer ou acheter

     

    Morse (2009)

    De quoi ça parle ? Oskar est un adolescent fragile et marginal, totalement livré à lui-même et martyrisé par les garçons de sa classe. Pour tromper son ennui, il se réfugie au fond de la cour enneigée de son immeuble, et imagine des scènes de vengeance. Quand Eli s'installe avec son père sur le même pallier que lui, Oskar trouve enfin quelqu'un avec qui se lier d'amitié. Ne sortant que la nuit, et en t-shirt malgré le froid glacial, la jeune fille ne manque pas de l'intriguer... et son arrivée dans cette banlieue de Stockolm coïncide avec une série de morts sanglantes et de disparitions mystérieuses.

    Ça vaut le coup d'œil ? Il est aussi question d'une histoire d'amour dans ce film suédois, devenu culte. Avec Morse, le réalisateur Tomas Alfredson nous raconte la rencontre entre un jeune garçon, parfaitement humain, et une vampire. Très vite, cette dernière va devenir son ange gardien. Sanglant, bouleversant, poétique, Morse tire son épingle du jeu grâce à une mise en scène réfléchie et des plus audacieuses. En 2010, le film a connu un - plutôt bon - remake américain, intitulé Laisse-moi entrer, réalisé par Matt Reeves.

    Morse
    Morse
    Sortie le 4 février 2009 | 1h 54min
    De Tomas Alfredson
    Avec Kåre Hedebrant, Lina Leandersson, Per Ragnar, Henrik Dahl, Karin Bergquist
    Presse
    4,1
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

     

    Vampire Diaries (2009-2017)

    De quoi ça parle ? Quatre mois après le tragique accident de voiture qui a tué leurs parents, Elena Gilbert, 17 ans, et son frère Jeremy, 15 ans, essaient encore de s'adapter à cette nouvelle réalité. Belle et populaire, l'adolescente poursuit ses études au Mystic Falls High en s'efforçant de masquer son chagrin. Elena est immédiatement fascinée par Stefan et Damon Salvatore, deux frères que tout oppose. Elle ne tarde pas à découvrir qu'ils sont en fait des vampires...

    Ça vaut le coup d'œil ? Série à succès, qui a révélé, entre autres, Nina DobrevVampire Diaries a duré pendant pas moins de huit saisons. Adapté des livres de L. J. Smith, le programme est plus hollywoodien que les œuvres citées précédemment. Ici, les vampires sont glamourisés dans le but de séduire un public plus jeune et surtout plus large. Les amateurs et amatrices de triangles amoureux devraient sans aucun doute y trouver leur compte.

     

    Génération Perdue (1987)

    De quoi ça parle ? L'un des plus célèbres mythes du cinéma fantastique, celui du vampirisme dans une adaptation résolument moderne où nos jeunes loups aux dents longues sont rockers, motards et chefs de bande, le tout situé dans le décor d'une petite station balneaire de Californie.

    Ça vaut le coup d'œil ? Film culte des années 80, Génération Perdue transpose cette fois les vampires dans un contexte beaucoup plus punk. Dans le film, les monstres ne sont pas des vieux hommes aux visages blafards avec une cape rouge et noire, mais un groupe de bikers rebelles, qui ne cesse de transgresser les règles. Très beau film sur la jeunesse - il y a un parallèle évident avec les enfants perdus de Peter Pan - Génération Perdue dispose avant tout d'un excellent casting (culte lui aussi) et modernise les suceurs de sang comme jamais auparavant.

     

    Twilight : Chapitre 1 - fascination (2008)

    De quoi ça parle ? Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l'Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s'attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d'une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l'un d'eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : lorsque Isabella comprend que Edward est un vampire, il est déjà trop tard.

    Ça vaut le coup d'œil ? Bien sûr, comment ne pas parler de cette saga ? Phénomène mondial, Twilight s'est attiré autant de fans que de détracteurs lors de sa sortie. C'est aussi ce qui en fait sa particularité. Si les films ont souvent été critiqué pour leurs personnages et intrigues mièvres, le premier opus, réalisé par Catherine Hardwicke, reste une romance plutôt honnête et efficace. Si vous acceptez de voir des vampires briller à la lumière du soleil et refuser de se nourrir de sang humain, Twilight est peut-être idéal pour vous.

    Twilight - Chapitre 1 : fascination
    Twilight - Chapitre 1 : fascination
    Sortie le 7 janvier 2009 | 2h 10min
    De Catherine Hardwicke
    Avec Kristen Stewart, Robert Pattinson, Taylor Lautner, Billy Burke, Peter Facinelli
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    2,9
    louer ou acheter

     

    De Buffy à Vampires sur Netflix : pourquoi ces créatures nous rendent accro ? [PODCAST]

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Might Guy
      Morse est un film très recommandable. Mais le bouquin dont il est l'adaptation est encore mieux et autrement plus dérangeant.
    • Plaza13
      On va pas se mentir.C'est l'une des dernières séries où de jeunes femmes étaient hyper- sexualisées dans l'attitude (ingénue, chipie, séductrice...) et dans les tenues (micro jupe, talon, décolleté, botte en cuir...) et où de jeunes hommes portant souvent du cuir étaient des mâles et non des métrosexuels.Au delà du fait que c'était une série pour ado de bonne facture, dans l'inconscient collectif, il y a surtout la nostalgie d'une époque, les 90's.
    • andiran23
      Je trouve ça dommage d'avoir que ça à dire sur Buffy. C'était pas seulement un phénomène culturel à l'époque, elle a traversé le temps, et elle marche toujours très bien aujourd'hui. Faut quand même noter que la série parle avec une grande justesse de plein de sujets liés à l'adolescence, à la perte de l'innocence, à différents traumatismes, au deuil, au v*ol, au passage à l'âge adulte, etc., qu'elle a des dialogues exceptionnels aussi sarcastiques que naturels, où on a des punchlines devenues cultes toutes les cinq minutes, pas mal d'allusions (grivoises, comme on dit), et de jeunes acteurs très bien dirigés. Mais pour ça, faut la voir en VO(ST), parce que la VF a beau être très bonne, elle édulcore beaucoup les dialogues, qui perdent beaucoup de leur qualité à l'adaptation. On a aussi, malgré la faiblesse du budget, des costumes de jolie qualité, peu d'effets numériques (et heureusement, puisqu'ils ont beaucoup vieilli), et une photo très réussie. Et puis des chorégraphies de combat sympa aussi
    Voir les commentaires
    Back to Top