Notez des films
Mon AlloCiné
    Cinéma pour enfants : le Magicien d'Oz, un chef d'oeuvre féerique à partager
    Par Laetitia Ratane @LRAllocine) — 11 avr. 2020 à 15:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Vous souhaitez faire découvrir à vos enfants les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma, adaptés à leur jeune âge? Ce conte musical merveilleux et inventif fait partie des incontournables. On vous explique pourquoi.

    Warner Bros France
    Il était une fois

    Dorothy est une orpheline qui vit heureuse chez son oncle et sa tante, au Kansas. Seule ombre à son jeune tableau : une méchante voisine qui veut se débarrasser de son chien Toto. Alors qu'elle essaie de le sauver, la fillette se retrouve prise au coeur d'une tornade. Le début d'une aventure rêvée qui les transporte tous deux au pays magique d'Oz, protégé par la féérique sorcière du Nord mais aussi tourmenté par la méchante sorcière de l'Ouest. Chaussée des souliers de rubis magiques (et cultissimes) que convoite cette dernière, Dorothy va partir à la recherche du magicien d'Oz, seul être capable de l'aider à rentrer chez elle. Elle sera accompagnée dans sa quête, d'un épouvantail désireux d'avoir une cervelle, d'un homme de fer blanc en manque d'un coeur et d'un lion dont le plus grand souhait est d'avoir du courage...

    Ce qu'ils vont adorer

    Classique du cinéma américain des années 40, né du génie combiné des plus grands réalisateurs de l'époque (Victor Fleming au générique, mais aussi King Vidor, George Cukor et Mervyn LeRoy parmi les non crédités), Le Magicien d'Oz est le conte musical idéal pour éveiller la cinéphilie de vos enfants. Chansons devenues cultes (le mythique "Over the rainbow" en tête), univers visuel magnifique plein d'originalité, petits êtres imaginaires étonnants (les sympathiques munchkins) : tout est réuni pour ouvrir grands leurs petits yeux éblouis. Ajoutez à cela suffisamment d'action (la tornade ou l'attaque des singes volants dont les effets spéciaux restent convaincants), de beaux moments de suspense, et la relation d'amitié euphorique entre l'adorable Dorothy (inoubliable Judy Garland) et ses trois compagnons de route et vous avez là les ingrédients parfaits pour une initiation réussie au glorieux et inventif cinéma du passé.

    Ce qui peut les inquiéter

    Si le début du film en noir et blanc peut les rebuter quelque peu, rassurez vos enfants, cela ne dure pas et ce, grâce au génie d'une mise en scène qui, au moment où Dorothy arrive dans le pays haut en couleurs d'Oz, choisit de nous faire passer du monde triste du sepia à celui, magique, du technicolor. Une superbe trouvaille visuelle qui enchantera, on vous le parie, vos critiques apprentis. Autre détail sur lequel ils peuvent tiquer : dans les versions du film souvent disponibles, les moments chantés sont en anglais, ce qui n'enlève rien à la joie qu'ils procurent, pour peu qu'on se laisse porter. Il faudra les y inviter. Au niveau plus précisément de l'intrigue, ce sont surtout les apparitions de la méchante voisine devenue vilaine sorcière verdâtre qui pourront les faire frissonner, d'autant que, telle une Dark Vador d'avant la lettre, cette dernière est accompagnée d'un thème musical volontairement peu rassurant. 

    Ce qu'ils vont au fond d'eux garder

    De la joie et de l'émerveillement sans nul doute, logés au coeur de vraies leçons de vie aussi limpides qu'inoubliables. Véritable conte illustrant le passage à l'âge adulte, ce classique américain offre également de nombreux lectures pleines d'enseignements divers, selon l'âge auquel on s'y prête. Parmi eux, l'importance de croire en soi et de dépasser ses défauts et ses manques pour apprécier ce que l'on est et ce que l'on a, autour et au fond de soi. Etres incomplets et souvent seuls, les héros du Magicien d'Oz (qui lui-même n'échappe d'ailleurs pas non plus à la règle) ne retrouvent en effet leur chemin (de vie) qu'à force de persévérance, de courage et de solidarité. Et en comprenant que seul l'amour des siens ("Je reste auprès de ceux que j'aime") permet d'avancer, d'oser quitter le monde coloré des rêves pour celui plus mitigé de la réalité. Voyage musical autant que visuel et humaniste, Le Magicien d'Oz a été en outre, il faut le rappeler, une source d'inspiration continue pour la littérature, les séries, films et autres comédies musicales qui l'ont suivi, influences que vos enfants auront plaisir à retrouver de-ci de-là, à mesure que leur univers culturel s'enrichira.

    Le Magicien d'Oz
    Le Magicien d'Oz
    Sortie le 26 juin 1946 | 1h 41min
    De Victor Fleming, King Vidor, George Cukor, Mervyn LeRoy, Norman Taurog
    Avec Judy Garland, Frank Morgan, Ray Bolger, Bert Lahr, Jack Haley
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter

    Découvrez la féérique du Magicien d'Oz en images :

    Le Magicien d'Oz Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Justice Prime
      Une horreur pour beaucoup enfants d' aujourd’hui oui . Il n'y a que les nostalgique qui on vue le film étant petit à une autre époque qui le trouve merveilleux .
    • Fenrir .
      la tornade ou l'attaque des singes volants dont les effets spéciaux restent convaincants : LOLVous exagérez pas un peu quand même ? J'ai pas du tout la même définition du mot convaincant ^^C'est quand même un film qui a énormément vieillis. je doute que des gamins d'aujourd’hui l’apprécient. C'est une toute autre époque.Moi même, quand j'était petit, je trouvai ça déjà très kitch, bizarre et même carrément creepy, alors 20 ans après ...
    • Lccf
      Tant mieux, cela rassure d'entendre ça.
    • Madrox2000
      Le film a très bien fonctionné sur mes petits.
    • MGM-ranger
      Il n'y a rien d'inconscient. Un film qui regorge d'effets spéciaux ne veut pas dire non plus abrutissement intellectuel, tant que c'est consommé avec modération. Un enfant a largement le temps pour se construire une culture de cinéphile plus tard.Et oui, pour avoir revu Le Magicien d'Oz récemment, il est vrai que les effets spéciaux sont fatigués, et que l'aspect guimauve dans son excès (accentué par les maquillages des animaux anthropomorphes déstabilisants) rend la chose parfois perturbante pour un enfant. C'est un film culte indéniable, mais un gosse de 10 ans s'en contre fiche de l'importance historique et culturel d'une œuvre. Ce qu'il cherche, c'est le divertissement.La jeunesse de 1939 a été ébahit par le monde enchanté d'Oz, le chemin de brics jaunes, le Technicolor éclatant et la sorcière de l'Ouest, mais aujourd'hui, ça n'a plus la même saveur.Le Magicien d'Oz est un trésor cinématographique, mais qui a vieilli (ce qui est parfaitement compréhensible). Ça pourrait en déranger plus d'un. Mieux vaut le voir avec du recul avec une certaine maturité pour mieux appréhender cet univers.
    • Casimir27
      Un gamin n'est pas censé avoir déjà forgé sa culture cinématographique à coups de films bourrés d'effets spéciaux. Ou alors les parents sont bien inconscients.
    • Lccf
      Je crains un peu que les gamins d'aujourd'hui ne trouvent les effets spéciaux rebutants, et que cela ne leur fasse manquer la poésie du film ...
    Voir les commentaires
    Back to Top