Notez des films
Mon AlloCiné
    James Bond, Indiana Jones, Star Wars... Ces entrées en scène cultes au cinéma
    Par Olivier Pallaruelo, Julia Fernandez — 31 août 2020 à 17:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Servies par une mise en scène méticuleuse ou des dialogues qui font mouche, les entrées en scène de certains personnages sont devenues cultes avec le temps. Découvrez notre sélection !

    James Bond 007 contre Dr. No (1963)

    Dans James Bond 007 contre Dr. No, l'agent secret incarné par Sean Connery a une chance incroyable au casino, au point d'attirer l'attention de Sylvia (Eunice Gayson) qui lui demande de décliner son identité. De là sans doute une des répliques les plus fameuses du 7e Art : "My Name is Bond... James Bond."

    Tandis qu'il bougonne contre Quint (Robert Shaw), le caractériel capitaine du bateau, tout en jetant avec sa pelle des appâts pour attirer le requin, Roy Scheider alias Marcus Brody voit surgir l'énorme et monstrueuse créature mâchoires ouvertes...Quasi pétrifié sur place, il marche quand même à reculons vers la cabine de Quint, en lui lançant une réplique totalement improvisée : "Il va vous falloir un plus gros bateau !" Une punchline devenue culte pour cette apparition terrifiante issue du film Les Dents de la Mer de Steven Spielberg

    Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl (2003) 

    La première incursion à l'écran du capitaine Jack Sparrow (Johnny Depp) dans le premier volet de la saga Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl est à la fois cocasse et pleine de panache. Les premiers plans nous laissent d'abord croire qu'il se trouve sur le mat d'un grand navire, à scruter l'horizon à la recherche d'une terre promise ou d'un bateau adverse à piller... avant que la caméra ne s'éloigne pour nous révéler en fait une pauvre embarcation qui prend l'eau de toute part ! En bon pirate qu'il est, il n'oublie pas de saluer les malheureux collègues pendus et exposés aux marins en guise d'avertissement, avant d'arriver au port.

    Orange mécanique (1972)

    Sur la musique funèbre composée par Purcell pour la reine Mary dans la séquence d'ouverture d'Orange mécanique, la caméra de Stanley Kubrick filme en plan fixe le visage d'Alex (Malcolm McDowell). Regard ultra inquiétant, vicieux et hypnotique : on comprend que c'est lui qu'il faut craindre. Avant que la caméra ne fasse un travelling arrière, nous révélant ses Droogies. Ils rechargent leurs batteries avec un verre de Moloko Plus au Korova Milk Bar, avant de se lancer dans une bonne petite séance d'ultraviolence...

    Les Aventuriers de l'Arche perdue (1981)

    Plongé dans l'obscurité d'une jungle étouffante une bonne partie de l'ouverture du film, Indy n'est, au début  des Aventuriers de l'Arche perdue, rien de plus qu'une ombre à la recherche d'un trésor perdu. En s'arrêtant, il entend le click d'une gâchette de revolver : un des membres de l'expédition s'apprête à l'assassiner. En se retournant, il lui donne un coup de fouet, désarme son adversaire, tandis que son visage entre enfin dans la lumière. Une entrée en scène fabuleuse pour un Harrison Ford devenue une icone légendaire du cinéma.
    Star Wars : Episode IV - Un nouvel espoir (La Guerre des étoiles) (1977)

    Après une courte lutte opposant à coup de blasters les rebelles de l'Alliance dirigés par la princesse Leïa aux Stormtroopers dans l'épisode IV et premier film en date de la saga Star Wars, ces derniers prennent le dessus. Dans un nuage de fumée, sur la musique (impériale) de John Williams, Dark Vador débarque. Il se "contente" d'inspecter autour de lui les cadavres au sol, et surtout...surtout, fait le bruit de sa respiration, si identifiable et culte. Une entrée en scène de grande classe pour cette icône.

    Il était une fois dans l'Ouest (1969)

     Au début d'Il était une fois dans l'Ouest, la famille McBain s'apprête à accueillir Jill (Claudia Cardinale), la nouvelle épouse du patriarche. Il fait beau, la table pour le repas est mise dehors. Soudain le silence. des oiseaux s'envolent. Puis un coup de feu, un second puis un troisième. Frank (Henry Fonda) sort alors avec ses hommes de main de sa cachette, sur une fabuleuse musique d'Ennio Morricone. Yeux bleu perçant, il fixe du regard le petit garçon, dernier la famille encore en vie, avant de l'abattre. A l'époque, la surprise fut totale pour le public : personne n'imaginait alors que Fonda jouerait les Bad Guy, qui abat un enfant sans sourciller.

    Terminator 2 : le Jugement Dernier (1991)

    Arrivant tout nu dans un bar ambiance Country, le T800 Schwarzy de  Terminator 2 : le Jugement Dernier 3D balance à un Biker "Je veux tes vêtements, tes bottes et ta moto", provoquant l'hilarité générale dans l'assistance...Une entrée en scène cultissime pour Arnold Schwarzenegger, bien plus percutante d'ailleurs que celle du T-1000.

    Le Silence des agneaux (1991)

    Dans Le Silence des agneaux, Hannibal Lecter (Anthony Hopkins) nous est introduit par l'agent Clarice Starling (Jodie Foster), qui vient lui rendre une petite visite...Contrairement à ses codétenus, sales, qui végètent dans un environnement repoussant, Lecter est calme, très soigné, se tient stoïque au centre de sa cellule. mais il a déjà ce regard hypnotique, pénétrant et glaçant, qu'on découvre encore plus lorsqu'il demande à l'agent Starling de lui montrer sa carte du FBI. Supérieurement intelligent, il détecte aussitôt qu'on lui envoie une élève stagiaire...

    Le Bon, la brute et le truand (1968)

    Le Bon, la brute et le truand démarre ans un village fantôme, où trois malfrats sont à la recherche de quelque chose. Ou de quelqu'un. Ils entrent armes aux poings dans un bâtiment, avant de repartir tous les trois les pieds devants. Interprété par le démentiel Eli Wallach, Tuco, alias "Le Truand", s'échappe par la vitre, un os de jambon dans une main, la viande encore entre les dents, revolver de l'autre. L'entrée en scène de Clint Eastwood ne démérite pas non plus, tout comme celle de Lee Van Cleef, mais il fallait faire un choix.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Rastan
      Il y a une raison particulière a avoir mis T2 dans la liste au lieu de Terminator le premier ?
    • Blasi B
      dommage de pas avoir mis quelque anecdote sur les scènes en question... la c'est juste une description de la scènes sans autre détail... le seul truc un peu sympa, je savais pas que la réplique des dents de la mer était improvisé... sinon, si on a vue les films, cet article est inutile...
    • Jacques D.
      Ou même Adrien Brody avec son nez caractéristique qui pourrait remplacer l'aileron du requin...
    • TofVW
      Ne vous plaignez pas, les gars, les connaissant ils auraient été capables d'écrire Nicholas Brody…
    • The world is yours
      Marcus Brody c’est un personnage dans Indiana Jones, quelle erreur de confondre ce personnage avec Martin Brody personnage principal dans Les dents de la mer.
    • Orkhan
      Ils auraient pu afficher les audiences pour rendre l'article plus intéressant !
    • TofVW
      J'aurais mis la DeLorean dans ce dossier. Certes ce n'est pas une vraie personne, mais son entrée dans le 1er film est aussi classe et soignée que si c'était le personnage principal du film (ce qu'elle est, d'une certaine façon).Chaque fois que je revois cette scène, j'ai les poils au garde-à-vous.
    • LEBELIER
      A la personne qui a rédigé cet article pour info Roy Scheider ne se prénomme pas Marcus mais Martin Brody. Jaws 1 et Jaws 2.
    • Manhattan
      Le film le plus récent de la liste date de 2003 donc ça peut aider à répondre à la question ^^
    • Jackslater1994
      Euh... sa fait combien de fois que vous nous le ressortez ce dossier ?
    Voir les commentaires
    Back to Top