Notez des films
Mon AlloCiné
    The Society (Netflix) : le créateur "bouleversé" explique l'annulation surprise de la série
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 25 août 2020 à 09:54
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Annulée par surprise ce week-end, la série ado Netflix "The Society" n'aura finalement pas de saison 2. Son créateur Chris Keyser s'est confié sur les raisons qui ont poussé la plateforme à prendre cette décision controversée...

    Seacia Pavao/Netflix

    Si la nouvelle de l'annulation de la série ado The Society est arrivée samedi dernier, son créateur Chris Keyser l'a appris pour sa part deux jours avant seulement, à la surprise générale. Une surprise parce qu'elle avait été renouvelée pour une saison 2 en 2019 par Netflix, et que les annulations de renouvellements sont tout de même rares. Une surprise aussi car les fans semblaient être prêts à attendre un peu plus de temps que prévu pour la découvrir à cause de la pandémie qui avait reculé le tournage prévu à l'origine à partir de mars. Mais il n'en sera rien.

    Dans les colonnes de Variety, Keyser a confirmé que c'est la COVID-19 qui avait précipité cette difficile décision, comme l'avait indiqué Netflix dans un communiqué. "Nous avons passé ces derniers mois à préparer la reprise du tournage, afin de respecter les protocoles. [Cette décision] m'a bouleversé et pris par surprise" a-t-il commencé à expliquer. "Nous avons discuté avec Netflix de la hausse du budget, et tout ce genre de problématiques. C'était toujours en cours. Nous savions que ça allait être compliqué" poursuit-il. Mais pas au point d'aboutir sur une annulation pure et simple visiblement.

    Une autre difficulté concernait la temporalité de l'action. Elle s'achevait en décembre dans la saison 1 et la saison 2 devait se dérouler pendant l'été, après un petit saut dans le temps. Mais le tournage reporté se serait déroulé en automne et en hiver. "Le problème de trop, je dirais" analyse-t-il. Parmi les avantages qu'avait la production, c'était que le tournage se déroulait essentiellement en extérieur et non en lieux clos. Un avantage qui devenait donc un désavantage à cette période de l'année, dans le Massachusetts où les hivers peuvent être rudes.

    Concernant une éventuelle reprise de la série ailleurs, il avoue qu'il est encore trop tôt pour en parler. Mais il n'est pas optimiste à ce stade : "La série appartient à Netflix, qui la produit. Mais ça ne fait que quelques jours, je n'ai pas eu le temps d'y réfléchir en profondeur. Je n'aimerais pas que nos personnages disparaissent comme les enfants de New Ham, aussi soudainement et abruptement, sans qu'on ne les retrouve jamais. Mais c'est en dehors de mes compétences." 

    Il espère en tout cas pouvoir raconter aux fans, d'une manière ou d'une autre, ce que la suite leur aurait réservé, "mais c'est encore un peu tôt". Il prévoyait à l'origine 5 saisons, tout en sachant qu'elle n'aurait probablement pas la possibilité d'aller aussi loin sur Netflix. Beaucoup de réponses auraient donc été données dès la saison 2. Mais si vous voulez connaître les secrets de l'intrigue, une théorie que nous avait relayé et alimenté donne une idée assez précise de ce qu'il en est ! 

    La bande-annonce de The Society :

    The Society - saison 1 Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • The Society sur Netflix : où a-t-on déjà vu les jeunes stars de la série ?
    Commentaires
    • Sleepy L.
      C'est turbo décevant. Quand tu commandes une série, la moindre des choses c'est d'en garantir sa fin. Je pense à toutes ces séries qui sont passés par la case d'une annulation pure et simple sans que la fin soit satisfaisante. Il ne devrait pas gaspiller l'argent dans des projets dont ils ne peuvent pas garantir l'avenir. Et le producteur ne devrait pas prévoir des saisons 2/3 sans les avoir préalablement commandées !Ces derniers temps, on se fait engloutir dans un gros flot de séries ! On ne sait plus quoi vraiment regarder, et la plupart se font annuler en saison 1, même si elles sont qualitatives...
    Voir les commentaires
    Back to Top