Mon AlloCiné
    Star Wars La Menace fantôme sur TMC : qui incarne Dark Maul, le grand méchant ?
    Par Vincent Formica — 2 nov. 2020 à 22:00

    Apparu pour la première fois dans Star Wars la menace fantôme, Dark Maul est rapidement devenu culte au sein de la saga intergalactique. Mais qu'est devenu celui qui se cache sous le maquillage du seigneur Sith ?

    Les premières notes de Duel of the Fate, morceau épique composé par John Williams, retentissent... Obi Wan et Qui Gon Jinn s'avancent et font face à leur ennemi, Dark Maul. Ce dernier dégaine son double sabre laser, débutant le combat le plus iconique de la prélogie (avec celui entre Anakin et Obi Wan dans La Revanche des Sith).

    Maul, Zabrak originaire de Dathomir, est interprété par Ray Park, qui nous fait une magistrale démonstration de ses talents d'épéiste dans La Menace fantôme. La séquence marque toute une génération de spectateurs, qui reste encore aujourd'hui imprimée dans l'esprit du public. Ce dernier est stupéfait par le dynamisme du combat, sublimé par une chorégraphie enlevée et la partition homérique de John Williams.

    Star Wars : Episode I - La Menace fantôme
    Star Wars : Episode I - La Menace fantôme
    Sortie le 13 octobre 1999 | 2h 13min
    De George Lucas
    Avec Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman, Jake Lloyd, Ian McDiarmid
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    3,8
    Voir sur Disney+

    Expert en arts martiaux, Ray Park n'est pas étranger au succès de La Menace fantôme. Athlète accompli, il pratique notamment boxe thaï, gymnastique, wushu et maniement d'armes orientales. Après Star Wars Episode I, où il se révèle au grand public, l'acteur et cascadeur rejoint les X-Men, incarnant le mutant Crapaud. Tim Burton fait également appel à lui pour être la doublure du cavalier sans tête Christopher Walken dans Sleepy Hollow.

    Ses compétences athlétiques amènent Ray Park à camper un certain Chuck Norris dans la série La Légende de Bruce Lee (2008). Après un petit passage à vide au milieu des années 2000, le combattant reprend du poil de la bête, s'illustrant dans le costume de Snake Eyes dans GI Joe Le Réveil du Cobra (2009).

    La même année, le britannique retourne sur le petit écran dans la série Heroes. Il prête sa carrure au personnage d'Edgar, un antagoniste capable de se déplacer extrêmement vite. Il revient dès 2010 au cinéma dans The King of Fighters, l’adaptation du jeu vidéo éponyme mélangeant science-fiction et arts martiaux. Ray Park reprend ensuite son rôle de Snake Eyes pour le deuxième volet de GI Joe : Conspiration. Après quelques rôles dans des productions de moindre envergure (Jinn, Future Fighters, Profession Tueur), Ray Park fait une apparition très remarquée dans Solo A Star Wars Story.

    En 2018, 20 ans après La Menace fantôme, le comédien est enfin de retour dans le rôle mythique de Dark Maul. Ce spin-off de Star Wars officialise le come-back du célèbre Sith. Ce dernier a survécu à son duel face à Obi Wan, qui l'a pourtant tranché en deux à l'issue de leur combat. Le Zabrak revient en 2020 dans la saison 7 de la série animée The Clone Wars. Ray Park campe le personnage en performance capture, affrontant cette fois la redoutable Ahsoka Tano. Cette Jedi, apprentie d'Anakin Skywalker, pourrait être incarnée en live action par Rosario Dawson dans The Mandalorian.

    DARK MAUL DANS SOLO

     

    Dans Solo, Maul déclare à Qi'Ra (Emilia Clarke) qu'ils seront amenés à collaborer plus étroitement, laissant la porte ouverte à long-métrage consacré au seigneur Sith. Toutefois, après le semi-échec du film, il semble peu probable qu'un tel projet puisse voir le jour pour le moment. Cependant, des rumeurs font état d'une série Disney+ mettant en scène l'ex padawan de Dark Sidious. Elle se déroulerait en partie après les événements de Solo mais explorerait également le passé du personnage, un des plus appréciés des fans de Star Wars.

    TOUT SAVOIR SUR DARK MAUL DANS GIVE ME 5

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Exar Kun
      Beaucoup de fans de la saga espéraient que Maul soit l'antagoniste de la prélogie... 😊
    • Exar Kun
      Un faux-air, en effet... :o)
    • Bacta142.
      Que ce soit les trois films, il n'inspire pas le respect quand même, plutôt la pitié. Sans cesse pris de rage, assez pathétique (quand il se fait battre sur Starkiller dans le 7, se fait humilier par Snoke puis Luke dans le 8). Dès le 7 on le voit comme le rejeton d'Han et Leia, qui se prend pour l'héritier de Dark Vador. C'était peut-être voulu de faire un méchant pathétique, mais est-ce que ça le définit comme bon méchant, je ne crois pas.On en revient à ce que je disais: un méchant n'a pas forcément besoin d'être développé pour être efficace. Dark Maul a mis tout le monde d'accord en un film: il inspirait la crainte de ses adversaires, avait du charisme même pour un apprenti et une classe qu'un Kylo Ren n'a pas sans son masque qui ne lui sert qu'à ça. Et lui a tué un personnage important avant de mourir, ce que n'a pas fait Kylo Ren si on excepte Snoke au bout du 2e film, bien que ça soit pas très logique quand on y pense (Rey l'a battu alors que Snoke la manipule en levant un doigt), juste une pirouette scénaristique pour surprendre le spectateur. La définition d'un méchant pour moi s'apparente donc plus à un Dark Maul qu'à un Kylo Ren que l'on définit très tôt comme un héros déchu amené à revenir du bon côté.
    • Nicano
      Hux c'est à se demander comment c'est possible d'avoir écrit un personnage pareil. Aprés t'as raison de prendre tout l'arc de Hux et de dire que c'est naze, mais perso pour Hux comme pour les autres j'ai du mal a faire ça tellement ça se voit que rien n'était prévu. Donc j'ai pas envie de faire ce genre de critique parce que c'est presque une évidence quand tu vois les films que tout part dans tous les sens parce que tout le monde a voulu faire son propre truc au point c'est limite plus Hux dans les trois films mais Domnhall Gleeson qui incarne trois personnages différents.Quand à Kylo, globalement on est d'accord même si pour les standards de Star Wars il reste relativement correctement écrit dans le 7. C'était pas ouf mais c'était une bonne base pour le personnage. Mais le 9 fait tellement nimp que du coup tout son parcours n'a plus de sens. Y'a que le 8 qui fait vraiment du bon travail sur Kylo en prenant un minimum le temps de le développer et de le faire correctement.
    • Bacta142.
      Hux, c'est une blague! Le méchant le plus mal écrit de la saga, qui était en fait un agent-double alors qu'il ordonne la destruction de la République dans le 7... pour se faire tuer comme une m. dans le 9 ! Et l'acteur en faisait des caisses, c'était plus ridicule qu'autre chose.. Son discours dans le 7 c'était le point Godwin le moins subtil de toute la saga.Quant à Kylo, son personnage est baclé dans les 3 films. On ne comprend pas ses motivations qui n'arrêtent pas de changer, on ne sait pas ce qui l'a réellement conduit à basculer du Côté obscur (le 8 ne nous en apprend pas grand chose), je le trouve donc mal écrit de bout en bout et à moins de nous apporter des réponses bien plus consistantes dans le 9, je vois pas comment on pouvait sauver l'écriture de ce personnage.
    • Nicano
      Y'a qu'a voir la gueule de Hux pour voir qu'il est craint. Respecté, c'est une autre histoire. Mais la on touche une différence fondamentale entre nous en fait. Tes critères c'est qu'un bon méchant doit être craint et respecté, pour moi un bon méchant c'est un méchant à la personnalité et aux motivations complexes. Pas au sens on comprend pas ses plans, mais au sens ou il est pas entièrement méchant, ni dans son comportement ni dans ses objectifs.Ouais pour sa rédemption on la voyait tous venir depuis le 7 et je crois même le mot baclé est trop soft pour qualifier la catastrophe narrative qu'est l'épisode 9. Je faisais partie de ceux qui espérait que Kylo soit au final le gentil qui lutte contre une Rey passée au côté obscur. Malheureusement ça a pas été le cas.
    • Bacta142.
      Sa rédemption que je voyais venir depuis le 7 est baclée c'est clair, après ça empêche pas que son background aussi peu développé qu'il soit était baclé aussi. Donc moi je dirais pas que c'était un bon méchant, justement. Un bon méchant pour moi, c'est un méchant à la fois craint et respecté, qui en impose. Kylo Ren, je le trouve juste insupportable et ridicule. En clair je ne trouve pas que c'est un bon méchant.
    • Nicano
      Bah du coup je suis d'accord, mais dans ton deuxième paragraphe tu ne parles que de marquant et pas de bon hors c'était ça le sujet a la base. Parce que sue le côté marquant on est d'accord deja.Sur ton premier paragraphe, je sais pas si c'est le cas dans l'histoire du cinéma, j'avoue qu'il faut y réfléchir un peu plus de 5 minutes quand même pour tirer des conclusions aussi globales. Mais pour moi la distinction entre marquant et bon doit être fait, ça c'est clair.Prendre Kylo en exemple est bien vu d'ailleurs, même si la postologie est globalement tellement écrite n'importe comment, surtout le 9, que c'est difficile de tirer des conclusions sur le personnages parce que c'est le bordel. Kylo était un trés bon méchant dans le 8 qui aurait pu devenir en plus marquant avec le bon traitement dans la 9. Mais les scénaristes du 9 et/ou JJ ont dit non, on va faire un truc nul a la place.
    • Bacta142.
      En fait je suis d'accord sur le développement, mais dans l'histoire du cinéma, est-ce que tous les bons méchants ont eu besoin d'un background ou d'un développement, c'est ça la question. Toi tu juges peut-être la qualité d'un méchant à travers ça, mais dans ce cas très peu de bons méchants ont été marquants dans l'histoire. Autrement dit il n'y a pas souvent eu de bons méchants marquants.Un méchant n'a parfois besoin que de charisme pour être marquant dans un film. Je peux te citer pleins d'autres exemples si tu veux. Je ne dis pas qu'un développement peut forcément les desservir, mais si c'est mal fait ou insuffisant c'est le cas. Je trouve que Kylo Ren en est un très bon exemple d'ailleurs. Je préfère personnellement un méchant mystérieux et charismatique qu'un méchant mal développé et qui dévoile toutes ses failles.
    • Nicano
      Boba Fett est hyper marquant, c'est la classe pur un personnage d'être introduit dans le Holiday Special. Pas besoin de plus de développement ;)
    • Nicano
      Lol j'aime bien le CQFD alors que t'as rien démontré du tout. Mais la ou je te rejoins c'est que Dark Vador (plus que l'empereur pour moi que je ne considère pas (Richard) marquant du tout) est marquant, ça c'est sur. Mais je trouve qu'il existe tout de même une distinction entre bon méchant et méchant marquant, et c'est peut-être de là que vient notre désaccord, on est peut être pas d'accord sur la base de ce que ça veut dire d'être un bon méchant. Et Vador est un super exemple. Je trouve que pas que c'est un personnage de méchant particulièrement bon, mais par contre il est trés marquant. Et quelque part ça vaut aussi pour Darth Maul dans une moindre mesure. Il est marquant par son chara désign et les scènes dans lesquelles il apparait, on se souvient de lui. Mais sur le personnage en lui même, dans les films, Maul ne vaut rien.Au passage je trouve pas que l'Empereur ait été bien développé. Il a été plus développé que sur la trilogie originale, en même temps il l'était pas du tout dans les premiers films. Mais dans l'absolu, on ne connait toujours rien de l'Empereur à part qu'il est méchant pas beau dans la prélogie. Ce qui est développé dans la prélo c'est bien davantage son plan et ce qui l'a amené au pouvoir, que le personnage lui-même.
    • Nicano
      Je sais pas moi, des films qui disent pas que c'est pas bien d'être méchant c'est mieux d'être gentil (pour caricaturer un peu) ça serait un bon début.
    • andiran23
      Voilà oui, c'est un sbire comme un autre, comme Boba Fett. Je comprendrai jamais le délire de j'adore le personnage, mais les gars y'a zéro personnage, c'est des figurants qui disent oui chef, c'est tout ... Après, Clone wars/Rebels, ça c'est une autre histoire, évidemment !
    • andiran23
      J'ai le même avis sur Boba Fett, justement. Ils ont un look cool, mais à quel moment ils sont charismatiques ? Ils ont ni arc narratif, ni relations quelconques avec les autres personnages, c'est juste des figurants, ils sont uniquement cultes parce qu'ils ont un design classe.
    • Bacta142.
      Je vois pas en quoi j'ai renversé mon argumentaire. J'ai juste fait remarquer que les méchants dans Star Wars étaient plus marquants sans développement. Et ça vaut pour pleins d'autres oeuvres d'ailleurs. Evidemment il y a aussi des méchants avec de bons développements (d'ailleurs je trouve que Vador et l'Empereur ont été plutôt bien développés contrairement à beaucoup, mais ça ne les a pas rendu plus marquants, surtout Vador), mais c'est pas obligatoire pour faire de bons méchants marquants, CQFD.
    • Melnibonéen
      SW n'a rien de superficiel, c'est de la mythologie, c'est l'essence même de l'humanité.C'est quoi un thème non-superficiel pour toi ?
    • Nicano
      Exact, parce que Star Wars c'est trés superficiel niveau histire et thèmes, c'est ce que je disais avant. Malgré tout, tes arguments sont pas oufs. Deja, parce que tu renverses ton argumentaire. Mais surtout, parce que dire Et très souvent le développement les desservait plus qu'autre chose. ne prouve absolument rien. Ca ne prouve pas qu'un développement les rend moins bon, parce que l'autre possibilité, bien plus plausible, c'est que c'est pas le développement en soit le problème, mais que ce développement soit mal fait.Et si je dis que c'est plus plausible, c'est qu'il suffit de regarder les oeuvres annexes aux films pour se rendre compte que quand c'est bien fait, ça rend le personnage bien meilleur. Et Darth Maul avec Clone Wars et Rebels en est le meilleur exemple, justement. Si on accepte le fait qu'un gars qui se fait découper en deux et jeter dans un puis hyper profond peut survivre bien sur, ce qui est complètement con.
    • Bacta142.
      Dans le cas de Star Wars, les méchants ont jamais eu besoin d'être très développés. Dark Vador (avant la prélogie), Boba Fett, l'Empereur... Et souvent le développement les desservait plus qu'autre chose aux yeux du public.
    • Nicano
      Un bon méchant pour un film aux thèmes superficiels, oui, ça suffit. Donc ça passe pour Star Wars. Mais un bon méchant tout court, non, ça a besoin d'un minimum de développement. Parce que même le minimum y'a pas la avec Darth Maul.
    • meiyo
      Bien que pas Starwarsien, je suis au courant depuis un bail. Plus précisément Ray Park est ceinture noire de kung fu wushu et effectue toutes ses cascades.
    Voir les commentaires
    Back to Top