Mon compte
    Gerard Butler : après La Chute du président, un quatrième film pour la saga !
    10 nov. 2020 à 10:45
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    Après "La Chute du président", l'acteur britannique Gerard Butler reprendra son rôle de l'agent des services secrets Mike Banning pour un quatrième volet de la saga d'action.

    Et de quatre pour Gerard Butler ! Après La Chute de la Maison Blanche, La Chute de Londres et La Chute du président, l'acteur britannique de 50 ans reprendra son rôle de l'agent des services secrets Mike Banning pour un quatrième volet de la saga d'action, ainsi que le rapporte le site Deadline. Aucun détail sur le scénario n'a encore filtré.

    La Chute du président
    La Chute du président
    2h 01min
    De Ric Roman Waugh
    Avec Gerard Butler, Morgan Freeman, Nick Nolte, Danny Huston, Lance Reddick
    Presse
    2,5
    Spectateurs
    3,1
    louer ou acheter

    Intitulé Night Has Fallen, le long métrage, qui sera réalisé par Ric Roman Waugh, déjà aux commandes de La Chute du président, se tournera en Bulgarie. Pour rappel, les trois premiers volets de la franchise ont rapporté plus de 520 millions de dollars de recette à travers le monde. En France, après le premier film signé Antoine Fuqua qui a attiré plus de 334 000 spectateurs, chaque opus a réussi la performance de réunir à chaque fois un peu plus de public en salles (respectivement 375 000 puis 398 000 pour La Chute de Londres et La Chute du président).

    La bande-annonce de "La Chute de la Maison Blanche" :

     

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Bacta142.
      Ca fait longtemps qu'on en a terminé.
    • cyril b.
      c'est pas une raison ^^ lâche le
    • LEBELIER
      Relis le Houellebecp est cité en (exemple) et perso c'est pas mon genre de lecture.
    • LEBELIER
      Attention !! le gars est hautement philosophe!! faut pas le braquer il sait tout sur tout pas la peine de contre argumenter t'auras toujours tort d'un sujet à l'autre .. NO COMMENT !
    • FlecheDeFer ..
      Ah on est pas dans le même niveau de budget, c'est de la grosse série B archi-caricaturale, mais c'était tellement assumé que moi ça m'a bien plu
    • scrat28
      Hunter Killer c'est un level salement inférieur à cette trilogie (voire à la plupart des films d'action avec Butler). J'aime bien ce style, mais là Hunter Killer c'était juste pas possible :-p
    • scrat28
      C'est bien, le réalisateur du dernier reste aux commandes. Son Greenland avec Butler était une excellente surprise. Dans ses réalisations il gère bien l'intensité et les émotions, tout en étant sacrément efficace.
    • Cooper1992
      Oh que non
    • Cooper1992
      après 300 arrive 2 ans après Sin City, mais aujourd'hui ça n'intéresse plus personne (Sin City 2 gros flop) au point que Snyder va mettre la pédale douce dans son style (300 jusqu'à Sucker Punch) depuis Man of Steel.
    • Bacta142.
      Concernant le secteur du streaming je pense pas qu'on puisse parler de risques. Déjà c'est plus Netflix qui sort des films quand il ne les rachète pas, et avec le catalogue et le nombre d'abonnés qu'ils ont c'est plus facilement rentabilisé. En tout cas ça ne remet pas en cause mon constat: les films sortant au cinéma deviennent de moins en moins intéressants au profit des plateformes de streaming qui proposent davantage du vrai cinéma désormais.
    • Plaza13
      ben justement, c'est grâce a des plateformes comme Netflix que le 7eme art continuera a vivre. Romaet manchester by the sea en sont de bons exemples : des sorties confidentielles comme on disait avant qui peuvent atteindre un plus grand public et en plus sur la durée..Netflix et autres sont aussi des studios hollywoodiens: faut arrêter avec le gentil Warner (par ex) qui ne prend plus de risque artistique et le méchant amazon prime (par ex)qui lui en prend.
    • andiran23
      Le style visuel du film est destiné à être irregardable dans quelques années vu que tout est numérique, mais on peut difficilement le blâmer pour les imitations ... Les dialogues ont toujours été comme ça, c'est un défaut du film et c'était déjà souligné à l'époque, mais en même temps ça participe au charme étrange du film, t'as des punchlines dans le tas ! La voix off, je sais pas, pas de souci. Pour le sang c'est effectivement dommage qu'il n'y ait pas eu plus de vrai sang, mais ça se tient avec la direction artistique au final, et les effets à la Matrix ... quoi, les ralentis ? Matrix n'a pas inventé les ralentis, et Snyder a toujours adoré les ralentis et les poses classes, il en met partout dans ses films. Je sais pas, je vois rien de plus ou de moins que ce que je voyais à l'époque de sa sortie, dans tout ça, en fait
    • Bacta142.
      Oui, peut-être, après il y a grand spectacle avec du fond et de la mise en scène, et grand spectacle pour faire du grand spectacle, et dans ce cas ce n'est plus vraiment du cinéma mais du spectacle pyrotechnique. Prenons les Marvel pour exemple: c'est du grand spectacle mais avec la profondeur et la mise en scène d'un téléfilm de luxe. C'est ce qu'a bien compris Martin Scorsese. J'ai pas dit que fallait exclure ces films des salles. Par contre que ça influence toute la production hollywoodienne, au point que Scorsese se retrouve relégué sur Netflix, ça c'est déplorable.
    • FlecheDeFer ..
      Je ne dis pas le contraire, je suis juste curieux de connaître tes goûts. Pas de piège ici ni de jugement, c'est une simple question amicale.
    • cedlaballll
      Ce qui drôle c'est que tout ce que tu cites est voulu et c'est ce qui a fait, en partie, le succès du film ^^
    • Plaza13
      il disait que les cinémas se transforment de plus en plus en parcs d'attraction: les salles ?, tout a fait ! et ?il confond œuvre et multiplex le vieuxLe cinéma n'est pas obligé et ne doit pas se réduire à du divertissement: et pourtant c'est ce qui sauvera les exploitants de salles. Le public a bien compris maintenant, le téléfilm chez soi et le grand spectacle en salle.Faut pas opposer l'un à l'autre : si l'un existe encore c'est grâce a l'autre, faudrait pas l'oublier.
    • Bacta142.
      Cet échange avec FlecheDeFer fait suite à un autre qu'on a eu ailleurs.
    • cyril b.
      pourquoi tu cherche la M.... au juste ???
    • cyril b.
      tu le trouve ringard nuance et tu est bien le seul....
    • Eroy1617
      si tes heureux tant mieux pour toi :)
    Voir les commentaires
    Back to Top