Notez des films
Mon AlloCiné
    Mon nom est Personne sur C8 : la collaboration houleuse de Sergio Leone avec le réalisateur de ce western spaghetti
    Par Emilie Schneider — 15 nov. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Retour sur les coulisses de "Mon nom est Personne", diffusé ce soir à 21h05 sur C8, et les relations tendues entre Sergio Leone et Tonino Valerii.

    Après avoir réalisé des classiques du genre comme Le Bon, la brute et le truand et Il était une fois dans l'Ouest entre autres, Sergio Leone écrit en 1973 Mon nom est Personne, dans lequel une légende de l'Ouest (Henry Fonda) désire mettre un terme à sa carrière de pistolero pour s'installer en Europe. Mais un jeune admirateur (Terence Hill), affirmant s'appeler Personne, ne l'entend pas de cette oreille. Il veut le faire entrer dans l'Histoire en l'amenant à combattre la Horde sauvage.

    Également producteur du film, Leone en confie la réalisation à Tonino Valerii, son assistant sur Et pour quelques dollars de plus et Pour une poignée de dollars, après avoir envisagé des metteurs en scène comme Pier Paolo Pasolini. Avec Mon nom est Personne, Leone souhaite confronter le western traditionnel (incarné par Fonda, qu'il a dirigé dans Il était une fois dans l'Ouest) à ses parodies, notamment la série des Trinita qui ont fait la renommée de Terence Hill justement, afin d'évoquer la dégénérescence du genre en même temps que la fin d’une ère, à la veille du XXème siècle.

    Universal Pictures

    Mais le tournage, situé entre Cabezon au Nouveau-Mexique et la Nouvelle-Orléans en Louisiane, ne se passe pas comme prévu. Les costumes de Fonda sont égarés entre les deux villes et il faut patienter dix jours avant qu'ils ne soient renvoyés par la compagnie aérienne Pan Am. Pour justifier l'arrêt du tournage, Valerii fait croire aux assurances qu'il est dans l'incapacité de travailler car gravement malade. Leone décide de monter une seconde équipe afin de boucler les prises de vues dans les temps.

    Mon nom est Personne
    Mon nom est Personne
    Sortie le 14 décembre 1973 | 1h 56min
    De Tonino Valerii, Sergio Leone
    Avec Henry Fonda, Terence Hill, Jean Martin, Geoffrey Lewis, Piero Lulli
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    4,0
    louer ou acheter

    Il va jusqu'à réaliser certaines scènes majeures, dont l'ouverture, le duel de baffes dans le saloon et l'affrontement entre le héros et la horde. Une implication qui vient empiéter sur les fonctions de Valerii, qui n'apprécie pas la mainmise de Leone sur son film. Rapidement, la relation entre les deux hommes s'envenime et le conflit perdurera une fois le tournage achevé. Lors de la promotion du western, le nom de Leone ne cessera d'être mis en avant, créant une grande frustration chez Valerii.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Ennio Morricone et Sergio Leone : saviez-vous qu'ils s'étaient rencontrés sur les bancs de l'école ?
    • Terence Hill : comment il a changé le western italien
    Commentaires
    • Hunnam29
      Une grande réussite ce film, j'ai toujours trouvé la rencontre entre le western traditionnel et la parodie totalement judicieux et bien fait. Parce que Terrence Hill fait du Terrence Hill par moment dans le film, mais il y a surtout de vraies bonnes touches sérieuses qui fonctionnent du tonnerre quand elles arrivent sur le devant. Terrence Hill dégage une nostalgie assez inexplicable à travers le personnage de Fonda. Le décalage est vraiment réussi. J'adore le revoir. Je ne connaissais pas l'anecdote, sympa.
    • Xavier N
      De toute façon, c'est classique dans la com de présenter d'abord celui qui a réalisé ou produit des succès précédents afin de vanter les mérites du film. Des phrases comme par le réalisateur / producteur de... sont monnaie courante sur les affiches notamment (même si ça ne représente pas toujours la réalité).
    Voir les commentaires
    Back to Top