Mon compte
    Opération Portugal, Brice de Nice, Chouchou : 5 héros de sketchs devenus des longs métrages
    23 juin 2021 à 18:15
    Brigitte Baronnet
    Brigitte Baronnet
    -Journaliste
    Passionnée par le cinéma français, adorant arpenter les festivals, Brigitte Baronnet est journaliste pour AlloCiné depuis 10 ans. Elle anime le podcast Spotlight.

    A l'occasion de la sortie d'"Opération Portugal", long métrage dérivé du sketch à succès de l'humoriste D'Jal sur les Portugais, focus sur 5 personnages de sketchs devenus héros de cinéma.

    Opération Portugal

    D'jal est la tête d'affiche d'Opération Portugal, en salles ce mercredi. Ce long métrage s'inspire du plus grand succès de cet humoriste issu du Jamel Comedy Club, le sketch Le Portugais, séquence remarquée notamment grâce au Marrakech du rire. La vidéo de ce sketch cumulerait 20 millions de vues sur Youtube.

    Comme l'explique le réalisateur Franck Cimière, "ce projet est né dans la tête de D’Jal, et c’est un bordel dans sa tête, il y a mille idées à la seconde. Il maîtrisait ce personnage portugais et il a eu l’idée de le mettre en situation de flic infiltré. Ce qui lui va comme un gant. Moi mon rôle au départ, c’était de ranger toutes ses idées et de les structurer pour raconter une histoire. Avec des personnages auxquels on croit."

    Selon D'jal, son personnage Hakim est quelqu'un "plein de bonne volonté, mais le costume qu’il doit porter est trop grand pour lui". Et d'ajouter : "Il essaie de se convaincre qu’il peut être un excellent policier car il voudrait rendre son père fier de lui, mais en réalité c’est un flic plutôt médiocre. En parallèle, il lutte pour se détacher de sa mère qui lui voue un amour excessif car elle-même est en manque d’amour et essaie de compenser ce manque en devenant ultra-protectrice de son fils. Lui aussi est en manque d’amour mais ne le sait pas jusqu’à ce qu’il le découvre avec Julia".

    Opération Portugal
    Opération Portugal
    Sortie le 23 juin 2021 | 1h 30min
    De Frank Cimière
    Avec D’Jal, Sarah Perles, Pierre Azéma, Farida Ouchani, Carmen Santos
    Presse
    2,0
    Spectateurs
    2,0
    Séances
    Mais qui a tué Pamela Rose ? 

    Avant Mais qui a tué Pamela Rose (2003) et Mais qui a re-tué Pamela Rose (2012), les agents Bullit et Riper ont fait les belles heures de la chaine Comédie!, où Kad & O (Kad Merad et Olivier Baroux) ont imaginé près de 200 épisodes de leurs aventures, au début des années 2000.

    Les deux films sortis au cinéma ont ensuite permis de pousser les clins d'oeil aux films dont les personnages s'inspirent, et faire venir de nombreux guests.

    A l'origine, le tandem Bullit et Riper est né sur les ondes. On ne sera donc pas tout à fait surpris d'apprendre qu'un 3ème volet est sorti, dans une version totalement sonore, pour Canal+. Sous le titre tout simple Bullit et Riper, cette suite sonore a été diffusée sur CANAL+ en décembre dernier et est disponible sur myCANAL. Bullit et Riper est disponible en deux formats (1x90min ou 6x15min).

    Mais qui a tué Pamela Rose ?
    Mais qui a tué Pamela Rose ?
    Sortie le 4 juin 2003 | 1h 32min
    De Eric Lartigau
    Avec Kad Merad, Olivier Baroux, Gérard Darmon, Jean-Paul Rouve, Bénédicte Loyen
    Presse
    2,8
    Spectateurs
    2,5
    Voir sur Prime Video

     

    Cyprien

    Des petites annonces dans la lucarne... au grand écran ! Le long métrage Cyprien marquait le passage au cinéma du célèbre personnage imaginé par Elie Semoun, toujours en quête d'une "blonde à forte poitrine".

    Au moment de la sortie du film, Elie Semoun revenait sur la genèse de ce personnage : "J'en ai eu l'idée il y a des années : un type, qui passait dans la rue en bas de chez moi avec de grosses lunettes et un énorme casque de walkman sur la tête, chantait comme s'il était seul au monde. En le voyant, je me suis demandé comment un mec comme ça pouvait arriver à se taper une "jolie blonde à forte poitrine". Tout est parti du décalage entre son apparence et ce que je pensais être ses rêves, comme pour tous mes personnages, d'ailleurs." Le film a enregistré près de 700 000 entrées lors de sa sortie en salles en 2009.

    Cyprien
    Cyprien
    Sortie le 25 février 2009 | 1h 38min
    De David Charhon
    Avec Elie Semoun, Léa Drucker, Laurent Stocker, Vincent Desagnat, Elisa Tovati
    Presse
    2,1
    Spectateurs
    1,4
    Brice de Nice

    En 1995, Jean Dujardin imaginait le personnage de Brice de Nice, qu'il jouait dans ses premiers spectacles avec la troupe du Carré blanc, qui deviendra les Nous ç Nous. Ce personnage haut en couleur, qui se plaît à "casser" tout le monde, s'est aussi fait connaitre via le "Talent Show" Graine de stars sur M6.

    L'origine de Brice ? Tout est parti d'un dénommé Brice, qui fréquentait la même classe de terminale que Jean Dujardin et qui passait son temps à casser les gens en se prenant pour quelqu'un d'intelligent et de très spirituel. Afin d'obtenir un personnage intéressant, le comédien a décidé de "mixer" ce drôle d'individu, archivé dans un coin de sa tête, avec un surfeur. Le premier volet de Brice de Nice, sorti en 2005, a rencontré un grand succès, avec près de 4,5 millions de spectateurs. Brice 3, sorti en 2016, rassemble 2 millions de spectateurs. 

    Chouchou / Coco

    Gad Elmaleh a décliné deux de ses personnages de one-man show en longs métrages : Chouchou (2003), puis Coco (2008), tous deux issus du spectacle "La Vie normale", vont devenir des films à succès, réunissant respectivement 4 millions et 3 millions de spectateurs.

    Chouchou est né de l'imagination de Gad Elmaleh quand celui-ci remarque un jour un travesti perruqué de Pigalle. Il développe ce personnage dans son spectacle en créant Chouchou, travesti en pleine dépression "qui travaille Place Clichy". Ce sketch est devenu l'un des plus célèbres du comédien.

    Chouchou
    Chouchou
    Sortie le 19 mars 2003 | 1h 45min
    De Merzak Allouache
    Avec Gad Elmaleh, Roschdy Zem, Catherine Frot, Alain Chabat, Claude Brasseur
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    1,9
    Voir sur Netflix

    C'est le réalisateur Merzak Allouache, qui a incité Gad Elmaleh à transposer le personnage de Chouchou de la scène au grand écran, idée qui avait déjà germée dans l'esprit du comédien. Emballés par le projet, les deux hommes ont commencé à réunir leurs idées en vrac puis à coordonner la structure du scénario.

    Coco
    Coco
    Sortie le 18 mars 2009 | 1h 35min
    De Gad Elmaleh
    Avec Gad Elmaleh, Pascale Arbillot, Manu Payet, Jean Benguigui, Ary Abittan
    Presse
    1,8
    Spectateurs
    1,3
    Voir sur Netflix

    5 ans après Chouchou, Gad Elmaleh adapte Coco, l'histoire de ce self made man, parti de rien, immigré, qui a réalisé en 15 ans une des plus fulgurantes success story des temps modernes grâce à son invention de l'eau frétillante.

    Le film s'intéresse à sa plus grande consécration à venir : la bar-mitsva de son fils Samuel qui aura lieu dans six mois. Il invite tout le monde à "l'évènement national de l'année" et promet du jamais vu, de l'époustouflant, du Coco !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • mekah
      Oui mais la réalisation était pas assez rythmée, pas assez parodique. Y avait un petit truc bancal même si, dans l'ensemble, ça passe quand même très bien et ça en fait un film plus original, juste j'ai un peu moins ri.
    • L'Indien zarbi a moitié a poil
      Le premier était plus dans le délire de leurs débuts, trouve je.
    • mekah
      J'ai préféré le 2, beaucoup plus délirant.
    • andiran23
      Dans la même catégorie, les films adaptés de sketches, mais des bons films, on a par exemple Ali G, Borat 1 et (surtout) 2, Bienvenue chez les ch'tis (bon, il est pas ouf mais en vrai ça passe, je trouve, avec du recul, c'est pas trop mal)
    • L'Indien zarbi a moitié a poil
      Le premier Pamela Rose est pas mal.Ensuite, ca part en cacahuete.
    • mekah
      Et dire qu'aux USA, les adaptations de sketchs en films ça donne The Blues Brothers, Wayne's world, Zoolander ou encore Borat. Pas le même niveau...
    • mekah
      Pamela Rose (et sa suite) sont clairement les moins mauvais du lot
    • L'Indien zarbi a moitié a poil
      Rien que dans la bande annonce, un amoncellement de clichés périmés.Reprendre un mauvais spectacle à la lettre est loin de faire un bon film.
    • meiyo
      Mais pas toujours avec du succès ...
    Voir les commentaires
    Back to Top