Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars : quand l’Empereur Palpatine était joué par une femme
    Par Corentin Palanchini — 2 janv. 2021 à 10:11
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Il fut un temps où l'Empereur Palpatine, supérieur de Dark Vador, était joué non pas par Ian McDiarmid, mais par une femme : Marjorie Eaton, qui se trouvait sous le masque de ce redoutable méchant Star Wars dans "L'Empire contre-attaque".

    Lucasfilm Ltd.

    Le nom de Marjorie Eaton n'est pas celui qui est le plus resté dans les mémoires des fans de Star Wars, et pourtant ! C'est bien elle qui incarnait l'Empereur Palpatine dans L'Empire contre-attaque. Pourquoi ne le remarque-t-on plus à l'écran ? Depuis les retouches de George Lucas sur son film en 2004, l'actrice a été effacée du film au profit de Ian McDiarmid, interprète de Palpatine depuis Le Retour du Jedi et dans de nombreuses productions ensuite, dont L'Ascension de Skywalker ou Star Wars Rebels.

    Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque
    Star Wars : Episode V - L'Empire contre-attaque
    Sortie le 20 août 1980 | 2h 04min
    De Irvin Kershner
    Avec Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher, David Prowse, Anthony Daniels
    Presse
    5,0
    Spectateurs
    4,5
    Voir sur Disney+

    Marjorie Eaton a donc payé le prix des envies de George Lucas de donner une seconde vie à ses films, tout en permettant la continuité logique de la trilogie originale avec la prélogie. Malgré une formation de comédienne, elle travaille d'abord comme architecte et artiste peintre, et entame sa carrière cinématographique tardivement. Elle apparaît brièvement dans Témoin à charge de Billy Wilder ou Un crime parfait de William Castle, mais aussi La Dynastie des Forsyte adapté de John Galsworthy. On peut la repérer au début de Mary Poppins, jouant "Madame Persimmon", une dame devant le parc assistant au numéro de Bert.

    Disney+
    Marjorie Eaton dans "Mary Poppins", 16 ans avant "L'Empire contre-attaque"

    Après des essais maquillage réalisés sur Elaine Melba Parkyn (alors mariée au maquilleur Rick Baker), le personnage de l'Empereur Palpatine sera donc incarné par Marjorie Eaton, dont le haut du visage est recouvert d'un masque de latex sculpté par Phil Tippett sur lequel des yeux de chimpanzés ont été superposés par effets spéciaux. Le Seigneur noir des Sith étant un personnage masculin, la voix de Marjorie Eaton est doublée en post-production par celle de Clive Revill, qui sera remplacé dès Le Retour du Jedi par Ian McDiarmid, qui devient à la fois le corps et la voix de Palpatine. Voici ce que donnait le Palpatine original :

    Comme Palpatine, le personnage masculin de Greedo a lui aussi brièvement été interprété par une comédienne canadienne, Maria De Aragon. Sur le plateau, c'est un certain Paul Blake qui joue le chasseur de primes lors de la scène de la cantina, mais c'est bien De Aragon qui revêtira son costume pour les gros plans et les plans destinés à maintenir la continuité de la séquence. Dans les deux cas, c'est l'acteur Larry Ward qui doublera le personnage lors du montage final. On peut voir Maria De Aragon sur ces images d'archives.

    Si Maria De Aragon est toujours en vie, Marjorie Eaton est décédée en 1986, à 85 ans, sans apparaître officiellement au générique de l'épisode V.

    Un épisode V qui n'est pas exempt de Faux raccords, dixit Michel et Michel :

    Faux Raccord N°20 - "L'Empire contre-attaque"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Bacta142.
      L'édition de 2006 était une édition limitée c'est bien ça? Mais donc si c'est le cas (pour ma part j'ai le premier coffret DVD de 2004), le délire autour de Lucas interdisant les versions originales serait donc complètement mensonger??
    • Benjamin A
      Elles sont trouvables, je les ai dans l'édition dvd de 2006, il y a la version refaite dans le dvd 1 et la version originale dans le dvd 2.
    • Bacta142.
      Les versions originales finiront de toute façon par ressortir un jour ou l'autre vu la demande. Faudra encore attendre quelques années, la mort de Lucas peut-être, mais ça finira par arriver.
    • Stringer B
      Ah mais c'est légal, sinon il n'en aurait pas eu le droit. Ce que je dis, c'est que la loi n'a pas toujours raison dans ce qu'elle permet de faire. Autant je pense qu'avant la sortie d'un film, le droit des décisionnaires créatifs est absolu, car l'objet lui-même n'a pas encore été proprement rendu public, n'a pas encore été reçu et donc n'a pas pris sa place dans l'histoire du cinéma complètement, autant après sa sortie initiale, la situation est différente. Le film a existé pour le public, a été reçu, a pris sa place dans l'histoire du cinéma, de l'art, dans l'Histoire. Lucas a peut-être le droit légal de vouloir faire disparaître la trace du film d'origine pour les générations à venir, mais ça ne veut pas dire qu'il a raison de le faire. Quant à ta question, rien ne les en empêche de ressortir les versions originales.... Disney devrait les rendre publics, et s'ils ne font pas, ils ne vaudront pas mieux que Lucas de ce point de vue. Ça dépasse la prérogative d'une gouvernance donnée de Lucasfilm. C'est une question morale de rapport à l'Histoire. Ce n'est parce qu'il s'agit d'oeuvres de fiction que la question du révisionnisme n'est pas légitime. Imagine que Lucas n'ait pas vendu et ait continué ses changements en voulant par exemple recaler Hayden Christensen à la scène où Vador parle à Luke avant de mourir dans la salle du trône dans son look brûlé de l'épisode III. Peu importe ce qu'on pense de Hayden Christensen, d'interdire que soient vendues les versions avec Sebastian Shaw est non seulement un manque de respect envers Shaw lui-même et ce qu'il a proposé, mais surtout une réécriture de l'histoire de la production de Star Wars. Et imagine les changements que les gens de Disney pourraient vouloir faire sur les films à leur tour pour quelque raison que ce soit... Imagine qu'ils le fassent eux-mêmes en interdisant les versions précédentes de circuler... Ah ben, là, plein de gens s'indigneront en disant que seul Lucas a la légitimité de faire des changements, sauf qu'ils se tromperont de problème, parce que même si on pense que Lucas est plus légitime que Disney pour faire des modifications sur les films qu'il a réalisés (et je le pense), ça n'empêche qu'il n'avait lui-même pas éthiquement de raison valable pour interdire les versions précédentes de son propre travail.
    • Bacta142.
      Lucas a modifié ses films en tant que producteur exécutif et il en avait parfaitement le droit. À présent qu'est-ce qui empêche techniquement Disney de ressortir les versions originales maintenant qu'ils possèdent Lucasfilm?
    • Reggatta
      Je ne connais pas la raison qui a poussé G. Lucas à prendre M. Eaton pour jouer ce rôle, mais prendre une femme pour jouer un rôle masculin, la grimer de la tète au pied et faire doubler sa voix, ca reste une aberration. Je comprends qu'il est voulu changer tout ça.
    • Fenrir .
      Oh que oui, j'aurais exactement fait pareil aussi ^^Je le comprend a 1000% x)
    • Stringer B
      Si j'ai quelque mémoire, Lucas a initié les premiers gros changements majeurs dans les éditions de 1997 (d'autres ont suivi quelques années plus tard), et dés ce moment-là il a tout fait pour faire disparaître les versions précédentes, donc Lucas n'a pas attendu les polémiques pour tenter de faire disparaître les versions précédentes. Il l'a fait aussitôt qu'il a fini les nouvelles versions. Il l'a d'ailleurs également fait pour THX 1138, ce qui montre la systématicité du procédé. Donc Lucas n'a pas réagi à quoi que ce soit en tout cas en ce qui concerne les rééditions de 1997 (celles de 2004, post-préquels, c'est une autre histoire). En 1997, Lucas n'était pas un démiurge qui réagissait à la réaction de mortels ingrats. La prélogie n'était même pas sortie et il avait encore un statut d'intouchable, par ailleurs. Lucas est le créateur de Star Wars, mais il confond l'autorité artistique et le révisionnisme de façon trop pratique... Tu dis que tu aurais fait pareil... Et je pense que tu aurais eu tout aussi tort.Je trouve éthiquement plus valide ce qu'a fait quelqu'un comme Coppola avec Apocalypse Now ou Le Parrain III, à savoir simplement faire de nouvelles versions, donner son avis dessus et ne pas hésiter à dire le fond de sa pensée sur le montage ciné initial, tout en laissant aux spectateurs le choix. D'ailleurs je mentionnais Blade Runner, mais Ridley Scott et Hampton Fancher n'ont jamais cherché à empêcher la vente des versions d'origine du film. Ils ont poussé pour la création d'autres versions parce que Scott n'a jamais caché son ressentiment à l'égard des interférences des studios dans le montage initial, et aujourd'hui le final cut de 2007 est la version la plus populaire et celle qui sera la plus simple à télécharger, mais le cut d'origine est disponible dans la plupart des éditions DVD contenant les versions récentes. Et pourtant, Scott et Fancher, après 1982 et même des années plus tard, avaient bien plus de raisons que Lucas en 1997 de se prendre pour des démiurges victimes de mortels ingrats concernant Blade Runner étant donné l'histoire de la production de ce film, son destin commercial critique et commercial immédiat et sa postérité...Le souci de cohérence est une carte magique qui permet de justifier absolument tout et c'est justement le problème de la démarche de Lucas... Il y a des choix qui ne sont pas justifiables, et où l'autorité artistique se mélange allègrement à un autoritarisme quasiment politique... Une notion avec laquelle Lucas est pourtant familier et dont il devrait avoir tiré des leçons... x)
    • Bacta142.
      Rien que pour le contour des yeux, le maquillage de la première version fait cheap.. Reste la bouche qui surjoue en articulant chaque syllabe. Si c'est ça un bon jeu, un bon orthophoniste peut faire l'affaire...
    • Cuderoy
      Bah écoute regarde la vidéo de nouveau et vient me dire après qu'il y a plus de mouvement sur le visage de McDiarmid que de Eaton. Rien que le sourire sur le asset a plus de vie que l'intégralité de la scène dans le jeu léthargique de la version Episode III. Et le maquillage est le même que celui de l'épisode III effectivement c'est à dire immonde sauf qu'en plus contrairement aux autres versions il n'y a aucun travail d'ombre. En fait, cette scène c'est au choix peu de moyen mais beaucoup de travail ou beaucoup de moyens mais on le fait par dessus la jambe. Je prends la première option 100 fois.
    • Bacta142.
      Sur le principe, je suis d'accord, les versions originales devraient être disponibles, même en quelques copies collector. Après, les vieux fans sont devenus tellement insupportables en grandissant/vieillissant et ont tellement dénigré les nouvelles versions que je peux comprendre que Lucas ait voulu leur signifier que quoiqu'ils pensent d'elles c'est lui le patron qui les a du coup privé de leur version favorite. Personnellement j'aurais fait pareil.
    • Bacta142.
      Ca c'est clair, elle a réussi à prouver qu'une version CGI pouvait être mieux qu'une marionnette!
    • Bacta142.
      Ah là là ce genre de pignolage, vraiment... Le maquillage est juste le même que dans l'Episode III, je crois même que McDiarmid et Lucas ont profité de ce film pour retourner cette scène. Alors ok, ils auraient pu essayer de se rapprocher davantage de la version du VI, mais trouver la version originale meilleure en terme de maquillage, alors que le visage a l'air encore plus figé derrière un masque en carton-pâte, c'est une blague!
    • Le commandant Sean Ramius
      Voilà !
    • Cuderoy
      Ce qui est drôle, c'est que les meilleurs modifications sont celles qui sont finalement les plus discrètes. Des petites touches ici et là qui peuvent contribuer au rythme ou à la densité de l’œuvre, mais sans jamais dénaturer la narration.
    • Cuderoy
      Tout à fait d'accord. Le principal problème n'est pas de savoir quelle version est la meilleure, le principale problème c'est que la version qui a fabriqué le mythe culturel le plus influent du 20ième siècle est aujourd'hui inexistant sur support physique HD et indisponible sur plateforme... Harmy qui s'est occupé des années des versions despecialized disait lui-même que c'était la restauration la plus importante de l'histoire du cinéma et que c'était un crime culturel que de tenter de la faire disparaitre. Et c'est assez dingue comme on peut l'étendre à bon nombre d’œuvres ayant connues deux versions. Il est aujourd'hui difficile de trouver Le Grand Bleu dans sa version cinéma, comme il est difficile de trouver les versions américaines de Blade Runner et de Il était une fois en Amérique (c'est même impossible je crois pour ce dernier exemple). Peu importe leur qualité, il est important d'avoir une trace de ce que les spectateurs ont pu voir au cinéma pour comprendre leur ressenti à l'époque. Un contexte, voilà ce qu'on défend quand on discute des versions originales de la trilogie.
    • Stringer B
      Ce souci de cohérence a ses limites... Il y a un élément de révisionnisme dans la démarche de Lucas... Ce n'est pas tant artistique qu'éthique, (la nouvelle version a ses qualités et est plus jolie visuellement)... Lucas réécrit aussi, d'une certaine façon, l'histoire du cinéma, d'autant plus qu'il a tout fait pour que les versions d'origine ne soient plus disponibles sur le marché...... Même dans des cas de films qui ont par exemple souffert d'une interférence néfaste des studios et qui sont doute ont obtenu une certaine justice dans la création d'un director's cut comme par exemple certains films de Ridley Scott, je trouverais ça dérangeant de complètement exclure la version ciné d'origine et de lui substituer complètement une nouvelle version sans possibilité de voir les deux. Je trouve ça encore plus douteux dans le cas de films où en plus, le réalisateur a eu une relative autonomie créative (même s'il faut la relativiser dans le cas du IV).Alors au souci de cohérence rétroactive (car c'est rétroactif), on peut toujours juste se demander : quid de l'héritage du comédien d'origine et de sa performance ? Tu t'en fiches ? x)Tout le monde s'écharpe depuis des années sur le Han Shot First... Mais au-delà des différences de signification de la scène selon les versions, d'un point de vue strictement éthique... Ben c'est du révisionnisme. Pour moi, c'est une question aussi importante que les rajeunissements numériques d'acteurs décédés en fait... Lucas peut le faire, mais est-ce que pour autant, ça veut dire qu'il le doit ? Pour moi, on s'écharpe inutilement sur les différences créatives entre deux versions, et on oublie cette question éthique de base qui concerne tous les décisionnaires créatifs, Lucas ou autre...
    • Cuderoy
      On est deux. Merci à Harmy pour ce travail démentiel et nécessaire.
    • andiran23
      Oui voilà, une petite transition, un mixage entre les deux ça pourrait passer pas trop mal. Après, ça fait des années que je ne regarde plus que les Despecialized Editions de la TO, donc j'ai tendance à oublier l'existence des changements en dehors des moments où les gens en parlent
    • Cuderoy
      Je suis assez d'accord. Pour autant je suis heureux que l'autre version existe, elle a ce petit truc cool et c'est sympa d'y revenir de temps en temps. Il faut aussi avouer que la musique est à l'envergure de la fin choisie. Quand on reste dans le village ewok, la musique originale passe bien, quand on parcours toute la galaxie, celle avec plus d'ampleur prend tout son sens.
    Voir les commentaires
    Back to Top