Mon compte
    Star Trek Discovery sur Netflix : comment se termine la saison 3 ?
    8 janv. 2021 à 12:30
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    -Journaliste streaming
    Experte en binge-watching et plateformes de streaming, Chaïma Tounsi s’amuse tous les soirs à zapper sa télécommande sur Netflix, Disney+, Canal+...

    La saison 3 de Star Trek Discovery s’achève ce vendredi sur Netflix. Les membres de la Starfleet ont-ils réussi à sauver leur vaisseau et découvrir enfin l’origine du Brasier ?

    S.O.S Vaisseau en détresse

    Dans l’épisode précédent de Star Trek Discovery, Osyraa réussissait à prendre le contrôle du Discovery. Michael (Sonequa Martin-Green), qui a pu revenir sur le vaisseau avec Book, tente tant bien que mal d’aider ses coéquipiers. Elle fait le choix difficile d’exfiltrer Stamets - la seule personne à pouvoir contrôler le moteur sporique - puis se fait attraper par Zareh (Jake Weber). Osyraa torture Book afin qu’il lui révèle l’emplacement de la nouvelle source de dilithium. Mais le Kwejian arrive à s’échapper avec l’aide de Michael, qui contacte ses coéquipiers pour leur demander de faire exploser une partie du vaisseau afin d'immobiliser le Discovery. Alors que Tilly et son équipe parviennent à installer le détonateur, Michael réussit à tuer Osyraa après un combat intense au corps à corps (ding dong the wicked witch is dead). Elle reprend les commandes du Discovery et réunit les survivants. En l’absence de Stamets, Booker est missionné pour faire fonctionner le moteur sporique. Ce dernier est empathe et peut communiquer avec le tardigrade...

    Star Trek: Discovery
    Star Trek: Discovery
    Sortie : 24 septembre 2017 | 45 min
    Série : Star Trek: Discovery
    Avec Sonequa Martin-Green, Doug Jones, Anthony Rapp, Mary Wiseman, Anthony Rapp
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    3,9

    La découverte de l’origine du brasier 

    Pendant ce temps, Saru (Doug Jones), Hugh et Adira tentent de convaincre Su’Kal de fermer le programme. Quand il accepte enfin, ce dernier demande à l’ordinateur du vaisseau de lui montrer ses derniers souvenirs. C’est ainsi que l’on découvre la véritable origine du Brasier. La radioactivité ayant modifié les cellules de l’enfant, son corps et sa voix sont reliés au dilithium, qui peut traverser tout l’espace. A la mort de sa mère, le cri de désespoir du Kelpien a lancé une vague d’énergie dans toute la galaxie, causant l’explosion des moteurs des vaisseaux. Avec cette explication, Star Trek Discovery place encore une fois l’humain au centre de sa narration. En d'autres mots, la Fédération a été mise à mal par la douleur d’un enfant...

    "Alors volons"

    Contrairement à la précédente saison, ce dernier épisode ne se finit pas sur un cliffhanger. Pas de saut dans le futur, pas de galaxie à sauver ou de menaces imminentes. Autrement dit, la série pourrait très bien s’arrêter là. Mais les scénaristes ont quand même voulu terminer sur une note plutôt positive : alors que Saru décide de laisser sa place de capitaine du Discovery pour accompagner Su’Kal à Kaminar, Michael est choisie pour diriger le vaisseau à sa place. Une fin logique pour ce personnage qui a montré tout au long de la saison 3 son indépendance et sa force à travers des prises de décision risquées.

    Alors que le Discovery s’apprête à se lancer dans de nouvelles missions aux confins de la galaxie, son équipage est plus soudé que jamais. La Fédération continue d'accueillir de nouvelles planètes, maintenant que la Chaîne d'Emeraude est tombée. Le dilithium coule de nouveau à flot. Alors qu'une saison 4 est déjà assurée, celle-ci devrait nous mener encore plus loin dans le temps...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Trek Discovery sur Netflix : des héros transgenre et non-binaire, une première dans la franchise !
    • Star Trek Discovery sur Netflix : nouveau départ réussi pour la saison 3 ?
    Commentaires
    • meiyo
      C'est possible mais je rappelle que les voyages dans le temps sont courants chez Star Trek.
    • Serge D.
      Série Spock ? Tu parles de Strange new worlds ? Je serai étonné qu'il y ait la moindre interaction entre SNW et DIS, à part peut être une référence au détour d'une discussion... Je pense que SNW va se concentrer sur son époque c'est à dire la période précédent la prise de commandement de Kirk à la tête de l'Enterprise...
    • Jessica Tandy1
      Fallait peut-être pas aller lire un article intitulé Star Trek Discovery sur Netflix : comment se termine la saison 3 ?Perso je ne l'ai pas fait et je n'ai pas été spoilé.
    • Jessica Tandy1
      Pauv' chouchou ! Il a du supporter de regarder une série où il y a 4 personnages secondaires LGBTQ+ qui doivent se partager 30 min de temps d'antenne sur la saison... Dur, dur la vie !!!
    • Jean N.
      Bon épisode final pour les effets en tout genres (quoique les combats entre vaisseaux soient un peu légers)mais sans surprises -----> Tout le mode il est beau et tous les méchants y sont morts, na...On devrait s'arrêter là , quitte à spinoffer sur Booker par exemple ; mais les autres faces de carême y compris l'inévitable quota LGBT , franchement , on en a soupé !!!!!!!!
    • meiyo
      C'est à ma connaissance le futur le plus lointain de la franchise. Reste à savoir si la nouvelle série Spock y sera un minimum connectée.
    • Serge D.
      J'ai beaucoup aimé ce final... Et j'attends avec impatience la saison 4 car la série est dorénavant totalement coupée du canon des séries précédentes et les scénaristes vont pouvoir laisser s'exprimer leur créativité sans être coincés par les contraintes de cohérence avec le passé... La série va avoir un nouvel univers entier (celui du 32ème siècle) à découvrir :)
    • meiyo
      L'origine du brasier a été révélée lors de l'épisode 11. Dans le genre en retard ...
    • Yann-Michaël D.
      Tres moyen le spoil de la fin de saison le jour même de la diffusion du dernier épisode, sachant que la plupart des gens le regarderont ce soir ^^.
    • Cyril_Fr
      je pense qu'il devraient s'arrêter là. Et pourtant je suis fan.
    Voir les commentaires
    Back to Top