Notez des films
Mon AlloCiné
    La Promesse sur TF1 : comment le coronavirus a impacté le tournage de la série
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 15 janv. 2021 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Comme beaucoup d'autres séries produites en 2020, "La Promesse" a vu son tournage interrompu par le premier confinement. Avant une reprise en juin, en pleine canicule et avec des mesures sanitaires qui ont forcé l'équipe à revoir le scénario.

    Après un carton d'audience pour son lancement (8,31 millions de curieux devant le premier épisode à J+7), le succès de La Promesse, la nouvelle série emmenée par Sofia Essaïdi et Olivier Marchal, s'est confirmé hier soir sur TF1 avec 6,93 millions de téléspectateurs en moyenne pour les épisodes 3 et 4, avec une part d'audience de 33,9% sur la cible prioritaire des femmes responsables des achats âgées de moins de cinquante ans (FRDA-50) selon Médiamétrie. Les Français semblent donc plus que jamais séduits par cette enquête tendue, qui nous transporte dans les Landes, au lendemain de la tempête de 1999, et suit en parallèle deux enquêtes pour retrouver des fillettes disparues, vraisemblablement enlevées par un terrible prédateur. Mais comme tant de fictions produites en 2020, le tournage de La Promesse n'a pas été simple et a été bouleversé par l'épidémie de Covid-19, qui a eu un vrai impact pour les comédiens et les équipes de la série.

    Prévu pour s'étendre de la mi-février à la mi-mai, le tournage de La Promesse a été interrompu en raison du confinement courant mars, après seulement cinq semaines, et n'a pu reprendre qu'en juin, pour finalement s'achever le 18 août 2020. Une reprise en plein été qui n'a pas été sans conséquences si l'on en croit Laure de Butler. "Après l'interruption, nous avons repris le tournage de la série, qui est une série d'hiver, en pleine canicule landaise", explique la réalisatrice de La Promesse. "C'était un vrai challenge. Visuellement tout d'abord, car le soleil n'est pas du tout de la même intensité en été, pas du tout à la même hauteur. La nature change. Les fougères ne sont plus brunes, elles sont vertes. Et elles font deux mètres de haut, au lieu de faire 50 centimètres. Et pour les comédiens ça a été extrêmement compliqué car les pauvres portaient des pulls, des cols roulés, des manteaux, des bonnets par 35 degrés. Ça nous a confronté à beaucoup de complexité et d'enjeux que nous n'avions pas anticipés au début du tournage".

    La Promesse
    La Promesse
    Sortie le 7 janvier 2021 | 52min
    Série : La Promesse
    Avec Sofia Essaïdi, Olivier Marchal, Lorànt Deutsch, Guy Lecluyse, Natacha Régnier
    Presse
    3,7
    Spectateurs
    3,8
    Voir sur Salto

    Un sentiment que partage Olivier Marchal qui explique avoir eu un peu de mal à se remettre dans son personnage au moment de la reprise : "Reprendre sous la canicule, c'était compliqué. Depuis je déteste les pulls à cols roulés (rires). Mais c'était surtout étrange de se remettre dans les pompes d'un personnage après ces longs mois d'interruption. On se demandait un peu ce qu'on foutait là, car on sortait d'un truc complètement nouveau avec cette épidémie et ce confinement. (...) Mais tout ça a peut-être aussi, malgré tout, servi à l'ambiance de cette série". Car face à toutes ces complications, mais aussi réjouis à l'idée de se retrouver l'été dernier pour mener à bien le tournage des six épisodes de la série, les comédiens et les équipes techniques de La Promesse se sont finalement montrés plus soudés que jamais selon la créatrice et productrice Anne Landois (Engrenages) : "Ça a été compliqué mais ce que j'ai trouvé formidable c'est que toute l'équipe est restée très soudée. Ce confinement a frustré tout le monde. Il y a un élan qui avait été pris dès le début, initié par Laure, et cet arrêt brutal a paniqué tout le monde. On se disait : "On ne peut pas arrêter maintenant, c'est trop tôt". Et quand le tournage a repris, il y a eu un vrai soulagement de l'équipe. Et je pense que ça a renforcé le sentiment de cohésion".

    Enfin, le coronavirus a également impacté le scénario imaginé par Anne Landois qui a dû être quelque peu réécrit dès la fin du confinement, afin de prendre en compte les mesures sanitaires, et notamment les consignes de distanciation, afin d'assurer la sécurité de tous. À commencer par celle des comédiens, qui devaient évidemment retirer leurs masques au moment de tourner leurs séquences, contrairement aux techniciens qui sont, eux, restés masqués en permanence. "Quand le déconfinement a eu lieu, on s'est réunies avec Laure pour revoir en partie le scénario", nous confiait Anne Landois il y a quelques mois. "On a retravaillé certaines scènes car on ne savait pas exactement ce qu'on allait pouvoir jouer avec les mesures sanitaires. Est-ce que deux personnes qui se parlent en face en face c'était possible ? Est-ce qu'on allait pouvoir tourner les scènes d'interrogatoires telles qu'on les avait écrites ? Nous avons donc réécrit certaines scènes de contact, principalement, et je pense que finalement les séquences en question sont encore plus intéressantes dans leur version finale".

    La bande-annonce de La Promesse, qui s'achève jeudi prochain sur TF1 :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top