Mon compte
    Ressortie Adieu les cons : "C’est à nous d'encourager les jeunes à venir en salles" selon la productrice Catherine Bozorgan
    Par Brigitte Baronnet — 19 mai 2021 à 09:30

    Parmi les films à ressortir en ce 19 mai, "Adieu Les Cons", dernier long métrage d'Albert Dupontel, lauréat de 7 César. Sa productrice, Catherine Bozorgan, nous a accordé quelques mots à l'approche de cette ressortie.

    Depuis la fermeture des cinémas, le 30 octobre dernier, Albert Dupontel a toujours dit qu'Adieu les cons reviendrait à l'affiche pour continuer d'aller à la rencontre du public, dans les salles. C'est pour cette raison que le film n'a pas encore fait l'objet d'une sortie en VOD ou DVD, afin de garder la primeur de la salle.

    Auréolé de 7 César, Adieu Les Cons est donc de retour à l'affiche. Sa productrice, Catherine Bozorgan, nous a accordé quelques mots suite à la cérémonie, et dans la perspective de ces retrouvailles avec le public.

    Quelle a été la réaction d'Albert Dupontel pour tous ces César ? Savez-vous si un César en particulier l'a touché plus qu'un autre ?

    Catherine Bozorgan, productrice : Oui le César des lycéens l’a particulièrement touché, plein d’espoir et le signe que les jeunes s’intéressent au cinéma français ! Et celui de Nicolas Marié, son compagnon de jeu depuis son premier court-métrage Désiré.

    Ces César l’ont, en outre, presque rassuré sur l’évidence de la ressortie du film qui n’a été exploité que pendant une semaine en octobre.

    Fun Facts - Virginie Efira : elle a joué au poker à Las Vegas !

    Comment appréhendez-vous la ressortie du film ?

    Appréhender est le mot juste... date incertaine, surcharge de films certaine. Toujours est-il qu’on la considère comme une nouvelle sortie. Albert va repartir dans les médias et dans les cinémas pour parler de ce film que ses pairs ont eu la gentillesse de reconnaître.

    Adieu Les Cons
    Adieu Les Cons
    De Albert Dupontel
    Avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié, Jackie Berroyer, Philippe Uchan
    Sortie le 21 octobre 2020
    louer ou acheter

    Lors du point presse suivant la cérémonie des César, vous avez insisté sur l'importance de ne pas détourner le jeune public du cinéma français notamment en raison du succès des plateformes. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

    On constate que les jeunes se détournent des salles et a fortiori du cinéma français. Et c’est à nous de leur donner l’envie, de les encourager à venir en salles. C’est très important pour nous qu’ils aient connaissance des travaux de leurs aînés et qu’eux aussi continuent à propager le 7ème art qui est né en France et fait intimement partie de notre culture et de notre identité.

    Réouverture des cinémas : quels films voir en salles le 19 mai ?

    Le film a totalisé 719 365 entrées et a réalisé le meilleur démarrage d'un film d'Albert Dupontel devant Au Revoir là-haut et 9 mois ferme.

    Adieu Les Cons suit les aventures de JB, quinquagénaire en plein burn out, M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant, et de Suze Trappet, qui apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, et décide de partir à la recherche de l'enfant qu’elle a été forcée d'abandonner quand elle avait 15 ans.

    À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable...

    Albert Dupontel : "Ce n'est pas évident d'être soi par les temps qui courent"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • trjtjtjrtsqjr
      C’est à nous d'encourager les jeunes à venir en sallesDans ma ville :- 1980, place de ciné a 5 francs (0.80 euro), salle pleine a 100%- 2000, place de ciné a 5 euros, salle pleine a 50%- 2020, place de ciné a 15 euro, salle pleine a 20%***Il suffirait simplement qu’une place soit à un prix “raisonnable“ comme 5 euros pour que les salles se remplissent à nouveaux à 100%, ce qui ferait des heureux spectateurs et que le monde du cinéma se porte bien mieux.L’industrie chinoise nous a prouvé que ça rapportait plus de vendre moins cher a beaucoup de clients plutôt que de vendre très cher a peu de clients.Le cinéma est devenu un luxe, ils peuvent fermer définitivement et aller mourir dans un coin, je m’en fou...
    Voir les commentaires
    Back to Top