Mon compte
    Gagarine : c'est quoi ce film social avec Lyna Khoudri, la révélation de Papicha ?
    23 juin 2021 à 10:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Gagarine, en salles depuis le 23 juin, n'est pas un biopic sur le célèbre astronaute russe. Il s'agit d'un drame social se déroulant au coeur d'une immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine.

    iDE QUOI ÇA PARLE ?

    Youri, 16 ans, a grandi à Gagarine, immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, où il rêve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu’elle est menacée de démolition, Youri décide de rentrer en résistance.

    Avec la complicité de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cité, devenue son " vaisseau spatial ".

    Gagarine : réalisé par Fanny Liatard, Jérémy Trouilh. Avec Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil McCraven.

    Gagarine
    Gagarine
    1h 38min
    De Fanny Liatard, Jérémy Trouilh
    Avec Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil McCraven, Finnegan Oldfield, Denis Lavant
    Presse
    4,2
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter
    UNE CITÉ EN RUINES

    Gagarine... ce nom familier résonne dans l'esprit des gens, faisant immédiatement penser au célèbre cosmonaute soviétique Youri Gagarine. Ce dernier plane au dessus de l'histoire telle une ombre bienveillante, inspirant le héros, également nommé Youri.

    Comme un contre-pied au choc Les Misérables, le drame de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh suit des jeunes s'émancipant de la Cité Gagarine, un endroit vampirisant sur le point d'être démoli.

    Abritant 370 logements, elle a été construite au début des années 60 à Ivry-sur-Seine, en région parisienne. À l’époque, les villes communistes autour de la capitale constituent une "ceinture rouge", qui se dote de grands ensembles, symboles de modernité, afin de résorber les bidonvilles autour de Paris.

    La cité est inaugurée en juin 1963 par le célèbre astronaute Youri Gagarine, le premier homme à avoir effectué un vol dans l’espace. En 2014, décision est prise de démolir la cité Gagarine, dont la destruction débute le 31 août 2019.

    DU COURT AU LONG

    Le film est un prolongement du court-métrage du même nom, réalisé par Fanny Liatard et Jérémy Trouilh en 2015. L’année précédente, le duo découvre Gagarine grâce à des amis architectes qui étaient chargés de faire une étude sur la démolition future de la cité.

    Ces derniers lui ont demandé de venir faire des portraits documentaires des habitants de l’immeuble. "On a tout de suite été happés par le lieu et les gens. Dès la première visite, on s’est dit qu’il faudrait faire une fiction ici. On n’avait jamais réalisé de fiction avant, mais ça nous semblait évident que c’était là qu’il fallait commencer", confie Jérémy Trouilh.

    Le duo de cinéastes a voulu poser un regard positif sur les cités, loin des clichés. Fanny Liatard estime que les cités et la jeunesse qui y vit sont souvent caricaturées. Elle voulait prendre le contre-pied de cette vision.

    "Youri aime sa cité. Pour lui, ce n’est pas qu’une utopie du passé. C’est son présent, et c’est le terreau de son avenir. La quitter, c’est tout perdre : renoncer à sa famille et à son monde imaginaire", explique la réalisatrice.

    "Politiquement, il y a urgence à porter un autre regard sur cette jeunesse très riche et très diverse que l’on représente souvent avec un avenir bouché et par des images négatives. Ces clichés font beaucoup de mal, il faut les déconstruire ! Ces jeunes qu’on n'envisage, en général, que sous un aspect statistique ou spectaculaire ont des rêves et un imaginaire immenses", précise Jérémy Trouilh.

    UNE CITÉ DANS LES ÉTOILES

    La première fois que les réalisateurs ont découvert la cité de Gagarine, elle leur est apparue comme un vaisseau. Pour concrétiser cette idée dans leur film, ils ont effectué une résidence au CNES (Centre National d’Études Spatiales).

    Ils ont suivi des conférences qui les ont aidés à avoir une vision concrète de ce qu’est un vaisseau, de ce que signifie vivre dans l’espace. Ils ont alors imaginé un astronef qui n'est pas aseptisé mais organique, vivant et un peu sale, que le héros va s'aménager dans son immeuble en ruines.

    Margaux Opinel
    Alséni Bathily et Lyna Khoudri
    ALSÉNI ET LYNA

    Pendant six mois, la directrice de casting Judith Chalier a bataillé afin de trouver l’interprète de Youri. Elle a d’abord cherché au sein des habitants de Gagarine puis au-delà de ce cercle. Alséni Bathily, qui n’avait jamais joué la comédie, est tombé sur l’annonce de casting dans son lycée.

    Son physique de grand sportif était à l’opposé de ce qu’imaginaient les réalisateurs pour Youri mais "le contraste entre son corps et son regard, son sourire, sa douceur, rendait encore plus présente la part d’enfance qui habite le personnage", d'après Jérémy Trouilh. Si le jeune comédien n’est pas originaire de Gagarine, son père et un de ses cousins y ont vécu.

    Quant à sa complice dans le film, Diana, elle est campée par Lyna Khoudri, révélation de Papicha. Ce personnage est né d’une situation qui a frappé les metteurs en scène. Au pied des grandes tours de la cité Gagarine, il y avait des camps de roms qui s’étendaient tout du long.

    "Une verticalité et une horizontalité qui ne se rencontraient jamais. Il n’existait aucune passerelle entre ces deux mondes. On a eu envie de faire se rencontrer deux personnes issues de ces deux endroits. Deux personnages dont la société ne veut pas et qui s’inventent malgré tout, en fabriquant leur propre monde et leurs propres outils", confie Jérémy Trouilh.

    Lyna Khoudri s'est notamment illustrée dans Hors Normes d'Eric Toledano et Olivier Nakache. Elle sera prochainement à l'affiche de The French Dispatch de Wes Anderson et de l'ambitieux Les Trois Mousquetaires de Martin Bourboulon.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Je vais aller le voir, le film a l'air vraiment chouette.Lyna Khoudri vraiment excellente dans Papicha.
    • Madolic
      Lyna Khoudri, tellement génial dans Papicha. Rien que pour elle, le film me tente.
    Voir les commentaires
    Back to Top