Mon compte
    À bras ouverts sur M6 : pourquoi le film a fait polémique
    28 sept. 2021 à 18:00
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    La comédie "À bras ouverts", emmenée par Christian Clavier et Ary Abbitan, a doublement fait polémique : en raison de son traitement de la communauté Rom, mais également avec un titre initial pas franchement apprécié.

    SND

    Diffusée ce mardi soir sur M6, la comédie À bras ouverts, qui met en scène l'hébergement d'une famille de Roms par un intellectuel de gauche, a doublement fait polémique. D'abord lors de l'annonce du projet en avril 2016, le long métrage emmené par Christian Clavier et Ary Abittan ayant comme titre initial Sivouplééé !, en référence à l'image de Roms effectuant la manche.


    Si dans un communiqué, Christian Clavier, qui retrouvait Philippe de Chauveron deux ans après Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?, annonçait alors un scénario "formidable, avec des personnages mémorables et des rebonds comiques permanents qui plairont aux publics du monde entier", le titre Sivouplééé ! avait bien du mal à passer. Il sera rapidement mis de côté, À bras ouverts étant choisi par la production.

    À bras ouverts
    À bras ouverts
    1h 33min
    De Philippe de Chauveron
    Avec Christian Clavier, Ary Abittan, Elsa Zylberstein, Cyril Lecomte, Nanou Garcia
    Presse
    1,8
    Spectateurs
    1,8
    louer ou acheter

    Lors de sa sortie en salles un an plus tard, À bras ouverts a une nouvelle fois fait grincer des dents, cette fois en raison de son traitement de la communauté Rom. Epinglé par la presse, Le Monde évoquant notamment un film "nauséabond", le film était également pointé du doigt par l'association La Voix des Rroms, qui observait "une représentation fausse", "humiliante" et "traumatisante". Libération laissait toutefois entendre une voix discordante, voyant dans À bras ouverts un film faisant "valser les préjugés et les clichés".


    Contacté par Le Parisien, le réalisateur Philippe de Chauveron s'était défendu de toute forme de racisme. "Lors de projec­tions-tests, on a interrogé des spectateurs anonymes : 92 % aimaient le film, 1 % le trouvaient raciste et 97 % estimaient que Babik était le personnage le plus sympathique", déclarait-il. "Nous, on adore Babik."


    On notera enfin que les équipes d'À bras ouverts ont travaillé en étroite collaboration avec Sorin Mihal, un membre important de la communauté Rom en Roumanie. "Il avait pour mission de nous dire si ce que nous faisions ou montrions était juste ou pas, tout en sachant évidemment qu’il ne s’agissait pas d’un documentaire mais d’une comédie", raconte un Philippe de Chauveron qui lui a fait lire le scénario très en amont et l'a invité à plusieurs reprises sur le tournage. "Ca l’a fait beaucoup rire et il a surtout vu qu’il n’y avait aucune malveillance dans notre propos", avait conclu à l'époque le réalisateur.

    La bande-annonce d'"À bras ouverts" :

    À bras ouverts Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu 3 : que sait-on de cette nouvelle comédie avec Christian Clavier ?
    • Mystère à Saint-Tropez : Christian Clavier et Thierry Lhermitte évoquent leurs retrouvailles
    Commentaires
    • demencia
      les pauvres bichons ! ..triste ! triste !
    • Melnibonéen
      Je n'ai pas vu ce film, mais à en croire l'article il a beaucoup plut à Sorin Mihal qui ne l'a pas du tout trouvé offensant.La question que je me pose, c'est donc si ce film a réellement offensé les roms ou s'il a plutôt offensé des français bien-pensant qui n'ont rien à voir avec les roms mais qui prétendent parler en leur nom.Le film Bienvenu chez les chtis passe son temps à se moquer des chtis, je n'entends personne parler de discrimination.De très nombreuses comédies se moquent cruellement des Français moyens. Mais là non plus, ça ne dérange personne.Le fait est qu'une partie du registre comique repose sur la caricature, voire sur la cruauté. Un mec sui glisse sur une peau de banane, c'est une blague 'classique'. Et pourtant, est-ce vraiment morale de se moquer de quelqu'un qui glisse sur une peau de banane ? Alors qu'il peut se faire mal ? C'est très cruel.Quand on commence à mélanger le rire et la morale, on finira inévitablement par se rapprocher des thèses d'un Jorge de Burgos.
    • andiran23
      Y'a quand même une différence entre n'offenser personne et faire un film d'une heure et demi dont le principal ressort comique est de se moquer des roms, une communauté qui subit énormément de discriminations depuis des siècles et dont la très, très grande majorité des gens ne connaissent justement que ces clichés racistes.
    • Melnibonéen
      Il faut interdire la comédie. Voire interdire le rire, ce sera plus simple pour n'offenser personne.Comme le disait si bien Jorge de Burgos dans Le Nom de la Rose :Le rire est un souffle diabolique qui déforme les linéaments du visage et fait ressembler l'homme au singe.
    Voir les commentaires
    Back to Top