Mon compte
    Suprêmes : Sandor Funtek et Théo Christine rappent-ils vraiment sur les musiques de NTM ?
    26 nov. 2021 à 09:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    À l’affiche de Suprêmes, biopic sur NTM signé Audrey Estrougo, Sandor Funtek et Théo Christine sont revenus pour AlloCiné sur leur incroyable préparation afin de devenir Kool Shen et JoeyStarr.

    Après une présentation hors compétition au Festival de Cannes et une tournée d'avants-premières, Suprêmes met la fièvre dans les salles obscures.

    Le biopic sur les jeunes années du groupe NTM signé Audrey Estrougo séduit par son authenticité et sa mise en scène mais surtout par la performance de ses acteurs principaux, Sandor Funtek et Théo Christine, qui se sont glissés le temps du film dans les peaux de Kool Shen et JoeyStarr.

    Suprêmes
    Suprêmes
    De Audrey Estrougo
    Avec Théo Christine, Sandor Funtek, Félix Lefebvre, César Chouraqui, François Neycken
    Sortie le 24 novembre 2021
    Séances (11)
    Une préparation "à l’américaine"

    Les deux comédiens sont donc réunis pour des rôles de taille : les deux monstres du rap français. Avec une telle pression, même si les artistes ont validé le projet, Sandor Funtek et Théo Christine ont suivi une préparation de choc, "à l’américaine" comme ils le disent, pour incarner avec justesse et force Kool Shen et JoeyStarr.

    Gianni Giardinelli / Sony Pictures Entertainment France

    Rencontrés à Cannes, les deux acteurs ont expliqué à AlloCiné comment ils ont travaillé avec des coachs, "une armada d’Avengers de coachs", pour la danse, le graff et le rap. Oui, ce sont bien les acteurs qui interprètent les morceaux de NTM sur des musiques recomposées et remixées par Cut Killer.

    Par ailleurs, Sandor Funtek explique qu’"ils se sont nourris d’archives, d’interviews très connues, de bouquins" et qu'Audrey Estrougo les a briefés sur le parlé en verlan et sur le contexte politique de l'époque, le film se déroulant entre 1988 et 1992.

    Cette charge de travail conséquente, débutée un an et demi avant le tournage, a viré à l’obsession selon Théo Christine : "Il y avait une part de rêve, on était tous les deux tellement fans, on voulait tellement bien faire qu’on y pensait tout le temps".

    Gianni Giardinelli / Sony Pictures Entertainment France


    Le tournage galvanisant, pour eux mais aussi pour toute l’équipe technique, a fait naître une véritable authenticité qui transpire dans le biopic et qui donne sa fougue aux moments musicaux, tels que les scènes de concert, à la scénographie très travaillée, dans lesquelles Théo Christine "ne voyait plus les caméras, mais uniquement Sandor et le public et qui faisaient du bien après le Covid".

    Kool Shen et JoeyStarr, qui ont appuyé et validé le film, sont tous deux venus sur le tournage et Sandor Funtek et Théo Christine n’espéraient qu’une chose : que les deux artistes soient contents du résultat et qu’ils "leur permettent de continuer".

    Et le travail a payé puisque Suprêmes a été mis en boîte et a été présenté au Festival de Cannes, avant d'être aujourd'hui dans les salles obscures.

    Propos recueillis par Mégane Choquet le 10 juillet 2021 à Cannes.

    Montage : Arthur Tourneret

    La bande-annonce de Suprêmes :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top