Mon compte
    Sissi sur TF1 : que vaut cette nouvelle version plus moderne dans la lignée de Bridgerton ?
    Par Lucie Reeb — 22 déc. 2021 à 20:00

    TF1 diffuse ce jeudi 23 décembre "Sissi", une nouvelle relecture plus moderne de l'histoire de la célèbre impératrice précédemment incarnée par Romy Schneider. La série vaut-elle le coup d'œil ?

    De quoi ça parle ?

    L'impératrice Elisabeth, surnommée Sissi, était une pop star et influenceuse de son temps à la fin du XIXe siècle, une icône en Europe et dans le monde. Ses photos, représentant sa beauté légendaire, sont devenues des articles de merchandising à succès depuis et représentent un symbole de la royauté européenne dans son ensemble.

    Sissi est diffusée dès ce jeudi 23 décembre à partir de 21h05 sur TF1. L'intégrale de la saison 1 est d'ores et déjà disponible sur Salto. Episodes vus : 3/6.

    Sissi
    Sissi
    Sortie : 12 décembre 2021 | 60 min
    Série : Sissi
    Avec Dominique Devenport, Dominique Devenport, Jannik Schümann, Jannik Schümann, Desiree Nosbusch
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    3,0
    C’est avec qui ?

    Pour camper Sissi, qui a précédemment été incarnée par Romy Schneider, la prduction a fait appel à Dominique Devenport, une jeune actrice americano-suisse qui obtient ici son premier grand rôle. Son mari, l'empereur François-Joseph Ier, est quant à lui campé par Jannik Schümann, un comédien allemand dont le visage ne vous est peut-être pas inconnu puisqu’il a fait des apparitions Cœurs ennemis et Monster Hunter. L’archiduchesse Sophie est jouée par Désirée Nosbusch, vue le thriller allemand Bad Banks.

    La réalisation a été confiée à Sven Bohse, un habitué des séries historiques puisqu’il a précédemment travaillé sur Berlin 56. Elena Hell et Robert Krause se sont chargés du scénario, sous la direction d’Andreas Gutzeit.

    Ça vaut le coup d'œil ?

    L’histoire de Sissi a été racontée maintes et maintes fois, la version la plus emblématique restant celle de Romy Schneider qui plus de 65 ans après sa sortie, continue de passionner les foules. S’attaquer au mythe de l’impératrice était donc un pari risqué pour Beta Films et RTL Deutschland qui a pourtant réussi à relever le challenge haut la main.

    Pour cette nouvelle itération, Andreas Gutzeit, scénariste sur la série, a fait le choix de nous raconter une histoire beaucoup moins lisse et enjolivée que dans la version de 1955. Le réalisme est le maître mot de cette nouvelle adaptation, qui met donc un point d’honneur à replacer les intrigues dans le contexte historique de l’époque.

    Autre changement très rafraîchissant : la série est beaucoup plus sulfureuse que ce que nous avions pu voir précédemment. A l’image de La Chronique des Bridgerton, qui a probablement influencé les scénaristes, la sexualité des personnages est mise au premier plan, et ce, dès la séquence d’ouverture, dans laquelle l’innocente Sissi se fait un petit plaisir solitaire. Une manière pour la série de s’affranchir de la trilogie désormais culte.

    RTL
    Dominique Devenport est Sissi.

    Et Franz n’est pas en reste : partie fine, visite dans les bordels, drogues et j’en passe… rien ne lui est épargné et c’est une bonne chose. Un homme de sa stature au XIXème siècle devait très rarement attendre sagement sa nuit de noce pour s’adonner aux plaisirs de la chair. Le Franz de Jannik Schümann est également colérique et sanguin parfois à la limite de la violence, que ce soit psychologique ou physique, envers sa femme.

    Outre cette révolution dans la construction des personnages, cette version 2021 brille également par ses prises de vue à couper le souffle. Sven Bohse, le réalisateur, nous offre des plans d'extérieur dignes des plus grandes productions hollywoodiennes. Beta Films a mis les moyens, et ça se ressent.

    Du côté du casting, la production a fait le choix de faire reposer cette série ambitieuse sur les épaules de deux acteurs quasi-inconnus du public international. Dominique Devenport, qui n’avait pas vu les films avant de décrocher le rôle tant convoité, captive avec ses grands yeux pleins d’innocence et parvient sans difficulté à se glisser dans la peau d’Élisabeth.

    RTL
    Jannik Schümann se glisse dans la peau de l'empereur François-Joseph Ier.

    Face à elle, Jannik Schümann, l’un des espoirs du cinéma Allemand, nous offre une interprétation de Franz tout en nuance qui ne va pas manquer de convaincre les quelques réfractaires. A eux deux, ils forment un couple glamour qui en fera rêver plus d’un.e.

    Si Sissi est avant tout une série romantique contant une histoire d’amour épique, elle reste une série prenante, visuellement très belle, et beaucoup plus sulfureuse que ce que nous avons pu voir précédemment. Reste maintenant à savoir si les scénaristes feront le choix d’aborder les aspects moins reluisants de l’histoire de l’impératrice, notamment son mariage malheureux, son anorexie et sa dépression, qui l'ont rongée jusqu’à sa mort, en 1898.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top