Mon compte
    Netflix : comment Benedict Cumberbatch a saoulé un acteur de The Power of the Dog
    14 janv. 2022 à 13:00
    Emilie Semiramoth
    Emilie Semiramoth
    -Chef de rubrique streaming
    Biberonnée à la série télé et au cinéma d'auteur, Emilie Semiramoth ne cache pas aussi son penchant pour la pop culture dans toutes ses excentricités. De la bromance entre Spock et le capitaine Kirk dans Star Trek aux désillusions de Mulholland Drive de Lynch, elle ignore les frontières des genres.

    Pour son rôle de méchant cowboy dans The Power of the Dog, Benedict Cumberbatch a eu recours au method acting. Cette méthode consistant à ne jamais sortir de son personnage a agacé Jesse Plemons.

    Jesse Plemons est revenu sur la méthode de Benedict Cumberbatch pour incarner son personnage Phil Burbank, un cowboy bourru, pendant le tournage de The Power of the Dog de Jane Campion. Cette méthode de jeu a définitivement intensifié leur dynamique devant la caméra. "Cela crée une ambiance", a confié Jesse Plemons à Variety.

    The Power of the Dog
    The Power of the Dog
    Sortie : 1 décembre 2021 | 2h 08min
    De Jane Campion
    Avec Benedict Cumberbatch, Kirsten Dunst, Jesse Plemons, Kodi Smit-McPhee, Thomasin McKenzie
    Presse
    3,9
    Spectateurs
    3,5
    Voir sur Netflix

    "Cela commence en quelque sorte à s’infiltrer et à créer un flou d'une manière ou d'une autre", dit-il. Dans le film Netflix, basé sur le roman de Thomas Savage de 1967, Benedict Cumberbatch incarne un riche éleveur du Montana en 1925 qui pleure Bronco Henry, son défunt mentor et amant probable.

    KIRSTY GRIFFIN/NETFLIX

    Ses sentiments réprimés le poussent à tyranniser son frère George joué par Jesse Plemons, sa belle-sœur Rose (Kirsten Dunst) et le fils de cette dernière Peter (Kodi Smit-McPhee). Jesse Plemons admet que Benedict Cumberbatch est presque allé trop loin sans le savoir. "Il y a eu un moment où il m’a tapé sur les nerfs", dit-il.

    Il m’a lancé "Hé, mon gros". Il n’a pas dit "gros tas". Il y a quand même peu de gens dans la vie qui lancent "Hé, mon gros" et je me disais "Bon sang, c’est pas possible"

    Plus tard, alors que les acteurs se sont retrouvés autour du dîner, Benedict Cumberbatch s'est excusé lorsque Jesse Plemons lui a dit que la remarque l'a "énervé". "Il a répondu ‘Je suis vraiment désolé’", dit Plemons en imitant l’accent anglais et en riant. "Je lui ai dit ‘Non, ne t’inquiète pas. C'était super.’"

    KIRSTY GRIFFIN/NETFLIX

    Benedict Cumberbatch était peut-être désolé, mais Phil Burbank pas vraiment. "Tout le monde était logé à la même enseigne", a expliqué l’acteur. "J'ai été présenté aux équipes sous le nom de Phil. Jane disait : ‘Voici Phil. Vous allez travailler avec Phil. Benedict est vraiment sympa mais vous allez le rencontrer à la fin du tournage.' Cela m'a donné la permission de m'engager envers ce personnage dont le comportement est parfois répugnant, et de ne pas me sentir désolé, embarrassé ou gêné à ce sujet de quelque façon que ce soit."

    Benedict Cumberbatch gardait généralement ses distances avec ses partenaires. Jesse Plemons se souvient avoir passé du temps sur le plateau avec Kirsten Dunst et Kodi Smit-McPhee, mais Cumberbatch "restait dans son coin en train de tresser [des cordes comme son personnage, ndlr], de faire son truc ou de rouler des cigarettes. Je pense que ça a beaucoup aidé."

    Ambiance...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • The Power of the Dog : pas de douche, empoisonnement à la nicotine, Paul Newman… 3 infos insolites sur le western de Jane Campion
    • The Power of the Dog sur Netflix : que comprendre de la fin ? On vous explique !
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top