Mon compte
    Aretha Franklin : 3 choses à savoir sur le biopic Respect avec Jennifer Hudson
    19 janv. 2022 à 09:00
    Mathilde Fontaine
    Mathilde Fontaine
    -Rédactrice ciné-séries
    Celle qui est fan de Friends et pourrait bosser chez Dunder Mifflin. Ne loupe jamais une séance ciné, rêve de vivre dans un film de Sautet, de faire une choré avec les fréros Vega (ceux de Tarantino) et d'aller à une Boum avec Vic ! ("Et là, normalement, il me faut une citation latine...")

    En ce début 2022, suivez l’ascension de l’une des plus grandes voix dans Respect. Dispo en DVD et Blu-Ray, ce biopic d’Aretha Franklin est porté par l’interprétation magistrale de Jennifer Hudson. Trois infos sur cet incontournable portrait de femme.

    - Contenu partenaire -

    20 ANS DE LA VIE DE THE QUEEN OF SOUL

    Disponible en DVD et Blu-Ray, Respect est l’un des films qui ont rythmé le box-office de la rentrée 2021. Sortie en septembre dernier au cinéma, cette première réalisation de Liesl Tommy revient sur l'incroyable carrière d’Aretha Franklin. Mais à la différence de nombreux biopics, celui-ci se concentre sur une vingtaine d'années de la vie de cette voix de la soul, entre 1950 et 1970.

    Respect
    Respect
    Sortie : 8 septembre 2021 | 2h 26min
    De Liesl Tommy
    Avec Jennifer Hudson, Forest Whitaker, Marlon Wayans, Audra McDonald, Mary J. Blige
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    3,7
    louer ou acheter

    “Il nous semblait approprié de commencer avec Aretha à l’église, et de l’y ramener à la fin, explique le producteur Jonathan Glickman. On voulait finir avec l’enregistrement live d’Amazing Grace, et le film reposerait sur la relation d’une fille avec son père. On pouvait ainsi raconter son ascension, la naissance de la Reine de la Soul."


    Un angle qui permet aussi d’explorer la facette militante de l’artiste, à travers son engagement politique pour les droits civiques et le fait que son père a été un mentor de Martin Luther King. Ayant grandi en plein apartheid, Liesl Tommy avait à coeur d’aborder cette thématique : “métaphoriquement, je rattache chaque petite chose, au théâtre comme au cinéma, à mon enfance en Afrique du Sud”, explique-t-elle.

    UN RÔLE SUR-MESURE

    Sous le costume aussi prestigieux que complexe d’Aretha Franklin, on retrouve Jennifer Hudson, Oscar 2007 de la Meilleure actrice dans un second rôle pour Dreamgirls. Un rêve pour la comédienne, mais qui sonne pourtant comme une évidence. Hudson a en effet connu Aretha Franklin de près puisqu'elle a eu le privilège de chanter en première partie de ses concerts, peu de temps après son élimination d’American Idol, télé-crochet qui l’a révélée en 2004.


    C’est de notoriété publique qu’elle ne choisissait jamais de chanteur ou musicien pour ses premières parties, mais qu’elle préférait les humoristes. Malgré cela, elle a accepté que je le fasse, raconte l’actrice. Après l’incroyable expérience qu’a été Dreamgirls, j’avais un rêve, le seul qui pourrait surpasser ce que je venais de vivre : interpréter Aretha Franklin. Je ne sais pas si elle m’a entendue, mais […] elle a voulu me rencontrer.”

    Cette rencontre n’a pas tardé à convaincre la principale intéressée qui a d’emblée accepté que Jennifer Hudson l’incarne. “On a discuté du rôle, et elle a vu que j'étais très timide, se souvient-elle. Et elle a ajouté 'Tu vas gagner un Oscar avec ce rôle, hein!'... En fait, j'étais submergée de joie rien qu'à l'idée de parler du rôle. C'était vraiment au tout début du projet." Un projet qu’Aretha Franklin n’a malheureusement jamais pu voir terminé, elle qui a disparu en 2018, à l’âge de 76 ans.
    LE RESPECT DE L’OEUVRE

    Si transposer l’ascension musicale et les combats d’Aretha Franklin à l’écran était un défi de taille, il en va de même pour le fait de recréer l’ambiance sonore de l’époque. Un exercice minutieux confié aux producteurs musicaux Jason Michael Webb et Stephen Bray : “C’était délicat, parce qu’on ne voulait pas être dans l’imitation, mais on voulait tout de même recréer les sonorités des années 67, 68.”

    On voulait utiliser les microphones adéquats, les bonnes guitares et les bonnes percussions, pour nous rapprocher le plus possible de ce qui était fait à l’époque. On cherchait l’excellence, sans tomber dans l’imitation, mais en évitant aussi que le spectateur sorte de l’histoire en s’écartant trop de la sonorité d’Aretha.


    Toujours côté son, Jennifer Hudson, Carole King et Jamie Hartman ont honoré les racines gospel d’Aretha Franklin en créant la chanson originale Here I Am (Singing My Way Home) en collaboration avec le producteur will.i.am. Un morceau présent sur la BO de Respect et nommé au Golden Globes 2022 de la meilleure chanson originale. “La composition de cette chanson a été pour moi la plus belle façon de lui rendre hommage, l’ultime témoignage d’amour dans ce si beau projet”, confie Jennifer Hudson.

    Redécouvrez dès à présent Respect en DVD et Blu-Ray.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top