Mon compte
    Sage Femme sur France 2 : l'incroyable prouesse technique réalisée pour le film
    25 sept. 2022 à 19:30
    Clément Cuyer
    Clément Cuyer
    -Journaliste
    Clément Cuyer apprécie tous les genres, du bon film d’horreur qui tâche à la comédie potache. Il est un "vieux de la vieille" d’AlloCiné, journaliste au sein de la Rédaction depuis maintenant plus de deux décennies passionnées. "Trop vieux pour ces conneries" ? Ô grand jamais !

    L'équipe du film "Sage Femme", diffusé ce dimanche soir sur France 2, a accompli une véritable prouesse technique durant le tournage. Ou vous en révèle la teneur !

    Diffusé ce dimanche soir sur France 2, le long métrage Sage Femme raconte l'histoire de Claire, une femme qui a voué sa vie aux autres en accueillant la vie. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

    Pour ce film né de l'envie du réalisateur Martin Provost de rendre hommage à sa manière à la sage-femme qui lui a sauvé la vie à la naissance, une véritable prouesse technique a été réalisée. Ce sont en effet de vrais accouchement que l'on voit à l'écran, précisément six accouchements filmés en direct auxquels Catherine Frot, qui joue le rôle principal, a réellement participé.

    Sage Femme
    Sage Femme
    Sortie : 22 mars 2017 | 1h 57min
    De Martin Provost
    Avec Catherine Frot, Catherine Deneuve, Olivier Gourmet
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    3,3
    louer ou acheter

    "Dans les films, trop souvent, les bébés qui naissent sont énormes et trop bien portants, ça sonne très faux ! Je voulais filmer la vie en vrai, l’essence même de la vie, ce par quoi nous sommes tous passés et non sa représentation plus ou moins édulcorée", affirme Martin Provost. "Pour cela, nous avons dû tourner ces scènes en Belgique car la loi française ne permet pas de tourner avec des bébés de moins de trois mois."

    "Ce fut un travail long et complexe : il a fallu trouver des femmes qui venaient de tomber enceintes et qui acceptent que leur accouchement soit filmé six mois plus tard, trouver des maternités qui nous autorisent à le faire", poursuit le réalisateur. "Catherine Frot a suivi une formation. Elle a assisté à des accouchements en amont du tournage, y a participé."

    Catherine Frot, justement, revient sur cette expérience inhabituelle pour une actrice. "L’idée de ce labeur aussi émouvant soit-il n’était pas anodine. J’ai finalement accepté car je savais que c’était partie intégrante du projet que me proposait Martin", déclare-t-elle. "J’ai donc procédé par étapes. J’ai d’abord demandé à assister à des accouchements afin de savoir si je pourrais éventuellement avoir des gestes appropriés. J’ai réalisé que tout ça était finalement très naturel, très normal. J’ai pris ensuite des cours avec une ancienne sage-femme qui m’a fait répéter sur des mannequins."

    Catherine Frot évoque "Sage Femme" au micro d'AlloCiné :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Quiz - Catherine Frot, Karin Viard ou les 2 ? Qui joue dans ces films ?
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top