Mon compte
    Cannibalisme : Dahmer, Bones and All... 5 films et séries qui vont vous couper l'appétit
    25 nov. 2022 à 19:00
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.
    Co-écrit avec :
    Brigitte Baronnet - Mégane Choquet

    Comme "Fresh" ou la série "Dahmer" avant lui, "Bones and All" rappelle que le cannibalisme a été l'une des grandes tendances de ces derniers mois. La preuve par cinq.

    Bon appétit bien sûr ! Ou pas. Car l'une des grandes tendances horrifiques de l'année 2022, c'est le cannibalisme, que l'on retrouvait déjà dans Barbarque l'an passé. Au même titre que les vampires ou les zombies, les mangeurs de chair humaine font un retour en force, sur petit et grand écran, à l'image du récent Bones and All.

    Bones and All
    Bones and All
    Sortie : 23 novembre 2022 | 2h 10min
    De Luca Guadagnino
    Avec Timothée Chalamet, Taylor Russell, Mark Rylance
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    3,3
    Séances (2)

    Alors que le film qui marque les retrouvailles de Timothée Chalamet et du réalisateur Luca Guadagnino vient de sortir dans les salles, et que beaucoup de téléspectateurs ne se sont pas encore remis de la série sur Jeffrey Dahmer, voici cinq films et séries sur le sujet. Au risque de vous couper l'appétit.

    Bones And All

    Warner Bros. Pictures

    Cinq ans après le phénomène Call Me By Your Name (sorti en 2018 en France mais dont le parcours avait commencé l'année précédente), Timothée Chalamet retrouve le réalisateur Luca Guadagnino pour une nouvelle romance. Un peu plus sanglante cette fois-ci.

    Bones and All montre en effet les liens qui se tissent entre deux jeunes cannibales : Maren (Taylor Russell McKenzie, récompensée à Venise), partie sur les routes américaines à la recherche de sa mère, et Lee (Timothée Chalamet), qu'elle rencontre sur son chemin, et doté du même appétit pour la chair humaine qu'elle.

    Grâce à ce récit où la violence intervient par fulgurances, tout en créant un vrai malaise, le metteur en scène traverse l'Amérique des laissés-pour-compte et se sert du cannibalisme comme d'une métaphore de la marginalité de ses héros. Et pose la question suivante : deux âmes damnées peuvent-elles s'aimer ? Réponse en salles.

    Maximilien Pierrette

    Dahmer : Monstre - L'histoire de Jeffrey Dahmer

    Netflix

    Entre 1978 et 1991, aux États-Unis, Jeffrey Dahmer assassine et démembre dix-sept hommes. Certains sont même mangés. Ces atrocités, commises dans l’indifférence la plus totale, lui valent le surnom du “cannibale de Milwaukee”. Avec Dahmer, les créateurs Ryan Murphy et Ian Brennan reviennent sur la jeunesse du meurtrier et mettent en lumière le combat des victimes pour se faire entendre.

    Composée de 10 épisodes, la série Netflix n’est pas passée inaperçue. Bien que sa violence soit en grande partie suggérée, l’intrigue fait preuve d’une extrême noirceur, portée par l’interprétation impressionnante d’Evan Peters. Dans sa seconde partie, plus politique, la série vient toucher son sujet en plein cœur. C’est tout un système, favorisant le racisme et l’homophobie, qui est pointé du doigt. À ne pas manquer.

    Thomas Desroches

    Yellowjackets

    Colin Bentley/SHOWTIME

    Succès critique et public, Yellowjackets est plus qu'une héritière de Lost. La série se déroule sur deux temporalités : l'une dans les années 1990 où les membres d'une équipe de soccer féminine tente de survivre dans un environnement hostile après un crash d'avion, l'autre de nos jours où les survivantes de cet évènement tragique sont rattrapées par le passé et par leurs traumatismes.

    Ce drame survivaliste poignant et assez rock emprunte beaucoup à son inspiration principale, le célèbre roman Sa Majesté des Mouches, dans une version très sanglante. À l'époque du crash, les lycéennes vont avoir du mal à vivre en communauté alors qu'elles sont confrontées à des forces occultes dangereuses qui les pousseront à briser le tabou du cannibalisme.

    Tout du moins, c'est ce que suggère la première saison de la série sans pour autant montrer quelconque acte d'anthropophagie. Mais on se doute bien qu'elles n'ont pas mangé que de la viande animale pour survivre dix-neuf mois et la saison 2, très attendue, de la série aura certainement une couleur plus gore et saignante.

    Mégane Choquet

    Barbaque

    Cinéfrance Studios

    Vincent et Sophie sont bouchers. Leur commerce, tout comme leur couple, est en crise. Mais leur vie va basculer le jour où Vincent tue accidentellement un vegan militant qui a saccagé leur boutique… Pour se débarrasser du corps, il en fait un jambon que sa femme va vendre par mégarde. Jamais jambon n’avait connu un tel succès ! L’idée de recommencer pourrait bien les titiller…

    Après Coexister, Fabrice Eboué revenait en 2021 avec Barbaque, une comédie sanglante et cannibale. Un film trash et déjanté, interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salles. Humour garanti 100% tranchant pour ce film qui veut s'attaquer entre autres à la liberté d'expression et à l'époque, bien au-delà de ce pitch autour du véganisme. Le cannibalisme est littéralement au cœur du film avec ce commerce de jambon humain... Fabrice Eboué y tient le rôle principal en tandem avec Marina Foïs.

    Brigitte Baronnet

    Fresh

    Disney+

    Fresh commence comme la plus belle des comédies romantiques. Lassée des applications de rencontre et des rendez-vous sans lendemain, Noa pense avoir trouvé la perle rare en la personne de Steve. Très vite, les choses s'accélèrent et la jeune femme accepte un week-end dans sa luxueuse maison située en rase campagne. L’idylle se transforme alors en véritable cauchemar.

    Entre thriller et comédie noire, le premier long métrage de Mimi Cave ne cesse de surprendre à mesure que l’histoire évolue. Retenue captive, Noa - jouée par Daisy Edgar-Jones - comprend qu’elle va bientôt servir de chaire fraîche pour son hôte, qui se présente comme un véritable cordon-bleu. Sous les traits du séducteur feu, Sebastian Stan ne recule devant rien. Derrière son concept absurde et jusqu’au-boutiste, Fresh fait passer un message fort sur la marchandisation du corps des femmes par les plus puissants. À voir sur Disney+.

    Thomas Desroches

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top