Mon compte
    Woody Allen : notre classement de ses 15 films indispensables
    Par Jean-Maxime Renault — 1 déc. 2015 à 19:30

    A l'occasion des 80 ans de ce cher Woody Allen, retour sur les 15 indispensables du réalisateur qu'il faut avoir vus, un savant mélange des critiques presse, des notes internautes et des coups de cœur de la rédac' ! Voici le classement...

    La bande-annonce du dernier Woody Allen "L'homme irrationnel", encore en salles :

     

    15- Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander (1972)

    Ce film de Woody Allen interdit aux moins de 16 ans a fait scandale à sa sortie. Il se divise en sept sketches inspirés du très sérieux best-seller de vulgarisation du docteur Reuben et mérite d'être vu au moins pour sa singularité ! Evidemment, sa qualité varie en fonction des segments. 

    14- Whatever Works (2009)

    Un Woody Allen récent tout à fait jubilatoire, irritant aussi de par son héros et son interprète Larry David, mais au moins aussi touchant et énergique. Parmi les films les plus drôles de la carrière du réalisateur !

    13- Magic in the Moonlight (2014)

    Délicieux ! C'est le mot qui revient le plus souvent pour décrire ce film romantique léger de Woody, le premier qui met en scène celle que l'on décrit comme sa nouvelle muse : la craquante Emma Stone.

    12- Coups de feu sur Broadway (1995)

    Cette cuvée 95 de Woody Allen sur les coulisses d'une pièce de Broadway ne fait pas l'unanimité, sans doute parce que le long-métrage est moins universel dans ce qu'il raconte, un artiste qui s'adresse à d'autres artistes... Mais il est original dans la filmographie du réalisateur, bien ficelé aussi et possède de belles prestations d'acteurs.

    11- Vicky Christina Barcelona (2008)

    Solaire, Vicky Christina Barcelona séduit par son casting et par une sensualité que l'on ne connaissait pas chez Woody Allen, comme s'il se lâchait enfin complètement, sans oublier de rester tendre et cynique.

    10- Hannah et ses sœurs (1986)

    Alors le 15e film de Woody Allen, Hannah et ses soeurs est un bon condensé de toutes les obsessions du cinéaste, dont son angoisse de la mort, dans la lignée de quelques uns de ses chefs d'oeuvre, avec une véritable profondeur et richesse de points de vue.

    9- Une Autre Femme (1989)

    Quand Woody Allen abandonne l'humour pour le 100% dramatique, il se rate parfois mais certainement pas avec Une Autre Femme, l'une de ses plus belles réussites en la matière. Un portrait fort, bouleversant, d'une femme dans la cinquantaine, dans l'esprit de Bergman.

    8- Meurtre Mystérieux à Manhattan (1993)

    Retrouvailles réussies entre Woody et sa muse Diane Keaton quelques années après leurs brillantes premières collaborations pour cette comédie policière qui lorgne du côté du Fenêtre sur Cour de Hitchcock mais façon Allen bien sûr, donc tout en humour et spiritualité.

    7- Minuit à Paris (2011)

    L'amour fou de Woody Allen pour Paris s'illustre à merveille dans cette comédie aux allures de conte de fées moderne, qui dépasse la carte postale pour nous entraîner dans les méandres du temps et du sentiment. Un beau scénario et une mise en scène sophistiquée qui émerveille.

    6- Blue Jasmine (2013)

    Blue Jasmine a offert à Cate Blanchett l'Oscar de la Meilleure Actrice, et s'il fallait ne retenir qu'une bonne raison de regarder le film, c'est bel et bien pour sa prestation magistrale, qui sert un scénatio fin, subtil, à la noirceur progressive. Du Woody désenchanté du plus bel effet.

    5- Tout le monde dit I Love You (1996)

    Quand Allen se frotte à la comédie musicale en rendant hommage à celles qui ont fait la renommée d'Hollywood et qui ont rythmé sa jeunesse, il nous offre l'un de ses plus grands trésors de virtuosité, désuet et moderne à la fois, hilarant et mélancolique. Inmmanquable ! 

    4- La Rose Pourpre du Caire (1985)

    Oscar du Meilleur Scénario en 1985, ce Allen-là est un peu moins connu mais ne mérite pas de tomber dans l'oubli tant il est original, poétique, teinté de surnaturel, et tant il est un très beau témoin de l'amour que le réalisateur porte au cinéma, du sens qu'il lui confère : une échappatoire à la réalité, un miroir aussi.

    3- Match Point (2005)

    Le plus audacieux de tous les Woody Allen ? Match Point est une tragédie grecque aux dialogues percutants, jubilatoires, qui a permis de donner un nouveau souffle à la carrière du cinéaste. Un joyau d'une noirceur extrême, au scénario machiavélique, qui sort indéniablement du lot tant il est... orgasmique !

    2- Manhattan (2009)

    Souvent cité parmi les classiques des classiques, Manhattan n'a pas volé sa réputation tant il est parfait en tous points, jusqu'au choix du noir et blanc. Du Woody Allen pur jus. Le réalisateur y est au sommet de son art et y délivre sa plus belle déclaration d'amour à New York, sa ville; peut-être même la plus belle déclaration cinématographique jamais faite à une ville. Inoubliable.

    1- Annie Hall (1977)

    Le Monde écrivait à la sortie du film : "C'est drôle, désespérement drôle, sérieux et vaguement surestimé, mais s'il fallait emporter un film sur une île déserte, ce pourrait être celui-là, on ne s'ennuierait pas à réfléchir dessus." Positif ajoutait "Le film supporte allègrement le qualificatif de chef-d'œuvre." Près de 40 ans plus tard, c'est toujours vrai, plus que jamais. Annie Hall EST un chef d'oeuvre que l'on emporterait sans hésiter sur une île déserte.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top