Notez des films
Mon AlloCiné
    5 films érotiques qu’on peut regarder sans se cacher
    Par Gauthier Jurgensen (@GauthJurgensen) — 12 févr. 2018 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    C’est toujours un peu gênant de regarder ouvertement un film érotique ! Mais, comme tout genre cinématographique, le cinéma polisson a ses classiques autorisés. En voici cinq exemples qu’on peut voir sans complexe.

    Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson (2015)
    1. Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson (2015) +

    C’est un phénomène !

    Synopsis : L'histoire d'une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

    Personne ne vous en voudra de rejoindre la frénésie suscitée par la trilogie Cinquante nuances : elle a déjà récolté plus d’un milliard de dollars au box-office mondial et rassemblé plus de sept millions de Français dans les salles de cinéma ! Puisqu’il ne faut pas mourir idiot, offrez-vous un petit moment sulfureux avec Cinquante nuances de Grey. En plus, vous le constaterez : ce n’est pas si transgressif que ça en a l’air.
    Lire la suite
    C’est un phénomène !

    Cinquante nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson (2015)

    Synopsis : L'histoire d'une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

    Personne ne vous en voudra de rejoindre la frénésie suscitée par la trilogie Cinquante nuances : elle a déjà récolté plus d’un milliard de dollars au box-office mondial et rassemblé plus de sept millions de Français dans les salles de cinéma ! Puisqu’il ne faut pas mourir idiot, offrez-vous un petit moment sulfureux avec Cinquante nuances de Grey. En plus, vous le constaterez : ce n’est pas si transgressif que ça en a l’air.

    Cinquante Nuances de Grey Bande-annonce VO
    C’est un chef d’œuvre !

    L’Empire des sens de Nagisa Ôshima (1976)

    Synopsis : 1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

    Cochon et de qualité, c’est possible ? Bien sûr ! Découvrez le plus grand film signé Nagisa Ôshima : L’Empire des sens, véritable déflagration sensuelle et cinématographique. Certes, de nombreuses scènes risquent de vous dérouter, voire même de vous contrarier, mais L’Empire des sens promet de ne pas vous laisser de marbre. La preuve : nous l’avons nous-mêmes gardé dans notre sélection des 100 plus grands films de l’histoire du cinéma !

    C’est un film culte !

    Emmanuelle de Just Jaeckin (1974)

    Synopsis : Emmanuelle est une jeune femme qui vit de manière très libérée avec son mari Jean. Lors du voyage qui la conduit à Bangkok pour rejoindre son époux, Emmanuelle rencontre deux hommes dans l'avion et s'octroie quelques plaisirs fugaces. Durant son séjour, elle fait la connaissance de deux jeunes filles, Marie-Ange et Bee, avec qui elle a une aventure. Jean, quant à lui, décide de pousser Emmanuelle dans les bras d'un sexagénaire pervers...

    Dans les années 1970, ce film érotique a fait neuf millions d’entrées en France. On en connaît tous l’affiche, la regrettée Sylvia Kristel est devenue aussi légendaire que le siège en osier sur lequel elle trône. Avoir vu Emmanuelle au moins une fois dans sa vie en serait presque devenu un devoir citoyen. Soyez patriote : ne manquez pas ce film si fédérateur ! Il vous fera voir les vols long courrier sous un angle nouveau.

    C’est de l’animation !

    Fritz The Cat de Ralph Bakshi (1972)

    Synopsis : Les errances de Fritz the Cat, étudiant contestataire à la recherche du plaisir sexuel. Un personnage d'une B.D. underground, chef de file de la contre-culture américaine des années soixante.

    Vous n’allez tout de même pas faire les timides devant un dessin animé ! Fritz The Cat a eu un tel succès au moment de sa sortie qu’il est devenu le premier film d’animation à franchir les 100 millions de dollars de recettes. On se situe plutôt du côté de la pop-culture que de la polissonnerie : avant de devenir un film d’animation coquin, Fritz The Cat était un comic-book culte des années 1960. Si son adaptation cinématographique est sortie classée X en 1972, vous ne rougirez tout de même pas devant ce chat cartoonesque, étudiant contestataire, parti à la découverte des plaisirs sexuels.

    C'est du patrimoine !

    Polissons et Galipettes de Michel Reilhac (2002)

    Synopsis : Une composition de films érotiques muets du début du XXe siècle. Ces derniers étaient programmés en séances à heures fixes dans les salons d'attente des bordels sophistiqués.

    Il s’agit bien de cinéma pornographique, mais à l’époque du cinéma muet ! Dans les maisons closes du début du XXème siècle, ces messieurs pouvaient visionner de courts films cochons en attendant leur tour. Vous découvrirez que le genre pornographique s’est adapté au cinéma dès qu’il a pu. Vous pourrez aussi constater au passage que les critères de jugement esthétiques ont bien changé en un siècle. Polissons et Galipettes, ce n’est pas du voyeurisme : c’est de la culture !

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Nicolas R.
      Il manque le cultissime Basic Instinct !!!!
    • Time Did Reverse
      Je ne crois pas qu'un film érotique doit mettre forcément en scène des rapports simulés.Et vice versa, ce n'est pas parce qu'il y a des rapports non simulés, que c'est de la pornographie.Par contre la pornographie, elle, son but premier est de susciter l'excitation sexuelle, ce que L'Empire des sens à mon avis n'a pas comme but, loin de là.Moi non plus je ne suis pas un super-expert, mais je suis à peu près certain que L'Empire des Sens n'est pas un film pornographique. Après est-ce que c'est un film érotique, ça ...
    • kingbee49
      La Clé de Tinto Brass, avec la sculpturale Stéfania Sandrelli, ça c'est de l'érotisme !! Et il s'y connaissait bien, le Tinto...
    • Polterbrick
      Et c'est censé l'être si l'on en suit la définition.
    • Polterbrick
      Curieux quand on y pense. Probablement que certains se refusent à reconnaître qu'art et pornographie ne sont pas incompatibles.
    • bouffon dor?!
      vous avez oublié romance X de Catherine Breillat!http://www.allocine.fr/film...
    • bouffon dor?!
      clairement l'empire des sens est un film pornographique pour moi!
    • legion666
      Et pourtant je te confirme qu'il est classé comme érotique alors que les scènes ne sont pas simulées!
    • Polterbrick
      Qu'un plus expert que moi me corrige si je me trompe mais il me semble qu'un film érotique met en scène des rapports simulés, du coup L'Empire des sens n'est pas à considérer comme du cinéma érotique.
    • Orlin12 M.
      La secrétaire avec James Spader et Maggie Gyllenhaal.
    • CONANLEBARBARE
      manque 9 semaines et demi qui est un bien meilleur film que 50 nuances
    • L'irrationnel
      Moi j’vous propose de mater ça en famille
    • Dark Domino
      Vous avez oublié les films de Marc Dorcel ils sont aussa des chef d'œuvre de l'érotisme :)
    Voir les commentaires
    Back to Top