Mon compte
    L'Empire des sens
    Bande-annonce L'Empire des sens
    15 septembre 1976 en salle | 1h 45min | Drame, Erotique
    Date de reprise 12 juillet 2017
    De Nagisa Oshima
    |
    Par Nagisa Oshima
    Avec Eiko Matsuda, Tatsuya Fuji, Aoi Nakajima
    Titre original Ai No Kôrida
    Spectateurs
    3,0 3878 notes, 110 critiques
    Voir sur Mubi
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis

    Interdit - 16 ans

    1936, dans les quartiers bourgeois de Tokyo. Sada Abe, ancienne prostituée devenue domestique, aime épier les ébats amoureux de ses maîtres et soulager de temps à autre les vieillards vicieux. Son patron Kichizo, bien que marié, va bientôt manifester son attirance pour elle et va l'entraîner dans une escalade érotique qui ne connaîtra plus de bornes.

    Regarder ce film

    En SVOD / Streaming par abonnement
    MUBI
    MUBI
    Par abonnement
    Regarder
    En VOD / Blu-Ray, DVD
    ARTE Boutique
    ARTE Boutique
    Disponible en HD
    Location dès 2,99 €
    Regarder
    Service proposé par Service proposé par le CNC Service proposé par le ministère de la culture
    L'Empire des sens Bande-annonce VO 1:26
    L'Empire des sens Bande-annonce VO
    418 244 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Les émasculations 2:52
    Les émasculations
    24 379 vues
    Festival Play it again Edition 2018 Bande-annonce VF 1:40
    Festival Play it again Edition 2018 Bande-annonce VF
    7 627 vues

    Dernières news

    7 pratiques sexuelles insolites au cinéma
    News - Culture ciné
    vendredi 16 avril 2021
    10 films qui ont fait scandale à leur sortie
    News - Culture ciné
    D'"Orange mécanique" à "Et Dieu... créa la femme", découvrez ou redécouvrez les polémiques ayant accompagné la sortie de…
    vendredi 19 février 2021
    Mathieu Amalric : "Un festival comme Play it again, ça permet de se débarrasser de ses parents !"
    News - Festivals
    Il y a quelques jours, nous avons rencontré Mathieu Amalric à l'occasion de la 4e édition du festival PLAY IT AGAIN, qui…
    mardi 17 avril 2018
    5 films érotiques qu’on peut regarder sans se cacher
    News - Culture ciné
    C’est toujours un peu gênant de regarder ouvertement un film érotique ! Mais, comme tout genre cinématographique, le cinéma…
    lundi 12 février 2018
    Sorties cinéma : Spider-Man tisse sa toile sur les premières séances
    News - Box Office
    "Spider-Man" revient en force aux premières séances parisiennes en occupant logiquement la tête du classement, suivi de…
    mercredi 12 juillet 2017

    Acteurs et actrices

    Eiko Matsuda
    Rôle : Sada Abe
    Tatsuya Fuji
    Rôle : Kichizo Ishida
    Aoi Nakajima
    Rôle : Toku

    Critiques Spectateurs : ils ont aimé

    Meilleures critiques les plus utiles
    Plume231
    Plume231

    3 584 abonnés 4 639 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 1 décembre 2010
    Rarement l'audace dans l'érotisme aura été poussé aussi loin que dans cette oeuvre audacieuse où l'incroyable frénésie sexuelle des amants du film est contrebalancée par l'élégance visuelle de la mise en scène de Nagisa Oshima. Rien n'est épargné à l'image pour donner plus l'impression au spectateur de ne pas être un voyeur mais plutôt un témoin des événements, de cette quête de la jouissance suprême qu'on ne peut que trouver ...
    Lire plus
    this is my movies
    this is my movies

    652 abonnés 3 087 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 18 juillet 2017
    Dans le film, le sexe est frontal certes, les scènes de sexe sont nombreuses (mais souvent très courtes), la nudité est bien là tout comme certaines pratiques devenues « normales » dans le genre mais en fait, ce qui fait toute la différence, c'est la transgression. Et quand je dis transgression, ce n'est pas tant au niveau des pratiques plus ou moins répugnantes, c'est la transgression par l'image et par le sens de cette image au sein ...
    Lire plus
    jroux86
    jroux86

    7 abonnés 45 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 février 2023
    Chacun sait, aujourd’hui, le parfum de scandale dégagé par ce film. Il y a, d’une part, la crudité des scènes de sexe, avec des actes clairement non simulés. Il y a, aussi, le caractère licencieux de la passion amoureuse ce film, le personnage féminin poussant toujours plus loin le personnage masculin dans le vice. Sur ce dernier point, il est intéressant de noter que c’est bien le désir de Sada, ancienne prostituée devenue ...
    Lire plus
    NeoLain
    NeoLain

    4 455 abonnés 4 741 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 août 2013
    L'empire du sexe jusqu'au-boutiste. Nagisa Oshima (Furyo), réalise et écrit ce qui reste et restera au fond de la chair et de l'âme. Rare de voir tant de manifestation de sentiments, de passion charnelle extrême (hormis dans un porno...). Deux personnes touchant le summum, le nirvana tant par leur physique que le mental. Eiko Matsuda et Tatsuya Fuji deviendront inoubliables. L'Empire des sens est aussi un fait divers réel et incontestable.

    Photos

    Secrets de tournage

    Inspiré d'un fait réel...

    L'Empire des sens est inspiré de faits authentiques. Dans le Japon militariste de 1936, un couple défraya la chronique en vivant une passion charnelle extrême. L'ancienne Geisha Sada Abe et son amant Kichizo s'entraînèrent chacun dans une spirale érotique qui les coupa progressivement du monde extérieur. Une folie dictée par les sens qui se termina par l'arrestation de Sada Abe, retrouvée errant dans la rue avec le sexe de Kichizo qu'elle avait a Lire plus

    Un scandale au Japon...

    Lors de sa sortie dans les salles japonaises en 1976, L'Empire des sens provoqua un vrai scandale en raison de son caractère pornographique. Le film, interrogation sur les limites de l'érotisme bien plus qu'un simple divertissement osé, fut ainsi censuré dans son pays d'origine : scènes coupées, zones de flou sur les parties sexuelles... Le réalisateur Nagisa Oshima ne fut pas épargnée, puisque la pornographie reprochée au long métrage provoqua u Lire plus

    ... mais un succès international

    Si L'Empire des sens fut un véritable scandale au Japon, provoquant les foudres de la censure, il n'est en pas de même dans le reste du monde où le film remporta un vrai succès public et critique. C'est la coproduction française qui permit de sauver ce qui est considéré comme le premier film pornographique d'auteur du septième art. La société de production Argos Films, qui conserva le négatif en France, lui permit en effet d'avoir une diffusion i Lire plus

    Infos techniques

    Nationalités Japon, France
    Distributeur Tamasa Distribution
    Récompense 1 nomination
    Année de production 1976
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 14/10/2019
    Type de film Long métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 12/07/2017
    Langues Japonais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 45554

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Pour découvrir d'autres films : Meilleurs films de l'année 1976, Meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1976.

    Commentaires

    • demencia
      Je suis très fan du cinéma asiatique en général .Ce film flirte avec le porno , c'est vrai , mais ce n'en est pas un . C'est avant tout une terrible histoire d'amour d'un couple qui s'aime jusqu'à la mort , comme tous les couples se promettent , mais là, c'est dans l'extrême évidement, puisqu'ils iront au bout de leur passion .Des scènes peuvent choquer , soit , mais n'oublions pas que c'est un film japonais ,avec tout ce que cela apporte, le cinéaste est resté bien loin de toutes nos conventions et convictions européennes du moment, une sexualité différente , des rapports différents entre les gens , une réalité nippone dévoilée sur pellicule qui lui à valu bien des ennuis , chez lui aussi .Un grand film pour une histoire atypique , des acteurs convaincants , superbes .
    • Dark_Crystal
      Tu n'y connais visiblement rien au cinéma...
    • Mr. Poopybutthole
      Il passera en août en ugc culte mdr
    • Cameydolm-Comira
      Oui mais Spartacus adopte aussi ce côté voyeur. Indirectement tu mates et pourtant on critique quand c est franc. La nudité vous choc. pourtant il est mis en scène contrairement à Spartacus ou c est du leche vitrine. L Empire des sens à sa place dans les films cultes que se soit pour les voyeurs car ils sont partout quelque soit le film ou il y a ne serait ce que du softcore. Mais pour l authenticité du film d époque: le mode de vie, les costumes, un semblant d aperçu de la sexualité des soin... C est sur qu' Harry Potter est plus prude.
    • Maximemaxf
      J'ai détesté... mais alors juste détesté, pour un film adaptant un fait authentique sur la libération érotique de l'époque, c'est juste pathétique à voir. 0.5/5
    • Justbymeg
      Je n'ai pas aimé! D'ailleurs je ne pense pas que ce film essaie de passer un message de libération sexuelle mais plutôt de perversion sexuelle... Jusqu'où elles peuvent pousser à en devenir esclave, d'ailleurs le titre a quand même son importance non? Je comprends toujours pas pourquoi on acclame ce film... Alors oui peut être pour le contexte... Y en a tellement de film comme ça qu'on acclame sans même savoir pourquoi, juste parce que deux types dans une salle sombre ont décidés un jour que ce serait culte et tout le monde suit en cherchant à décoder un message pour palier à la lenteur du film...
    • eury imp?ratrice
      chirac aura au moins fait une chose bien dans sa carrière, permettre à ce film d'être diffusé dans le circuit classique
    • beautifulfreak
      Les foufounes japonaises sont bien mignonnes
    • met123
      Je tiens aussi à préciser que malgré le contexte de libération sexuelle de l'époque, le traitement pornographique d'une histoire sur la pulsion du désir et les éventuelles limité de l'erotisme n'est pas forcément justifié. Car, pour moi ce n'est pas l'extremisme érotique qui me gêne, ni les pratiques des protagonistes mais l'amalgame suscité par le côté explicite et voyeur du film par rapport au contexte socio-culturel, comme si faire un film érotique explicite était justifié par une quelconque dénonciation de la condition féminine, de sa sexualité,... Je comprends le message du réalisateur et pourquoi il a fait ce film grâce à vos explications, mais je trouve que l'impact est amoindrie par la manière de traiter le sujet et encore plus par la polémique absurde dont il a fait l'objet, car malgré tout ce film est à voir une fois dans sa vie.
    • met123
      Ouè effectivement expliqué comme cela je me laisse convaincre sur certains points. En effet, j'ai une vision très limitée de la pornographie car je n'y vois que du voyeurisme et des femmes soumises à l'homme (encore plus de nos jours) et ça m'énerve.Après, oui il y a 40 le contexte était différent mais même à l'époque, je trouve que d'autres moyens que la pornographie se seraient révélé plus adéquate pour les revendications féministes.La sexualité de la femme a toujours été tabou, elle l'est encore aujourd'hui, et en effet c'est dans ce contexte que L'empire des sens a vu le jour, en ce sens je comprends donc le côté engagé du film. Par contre je continue à penser que le traitement pornographique du film est totalement inadapté et gâche tout le film. Le contexte de libération de la femme et de sa sexualité, ok mais la pornographie au sein de la société et au service de cette libération, non, c'est pour moi un autre débat. C'était p-ê le contexte de l'époque, mais le film ne participe pas à la libération de la femme, il traite juste de ce sujet, maladroitement pour ma part. Disons que pour moi, la sexualité de le femme, la libération de la femme et la representation du sexe et de la pornographie dans les médias sont deux débats distincts malgré les faits qui me disent le contraire, c'est un sentiment, mon raisonnement n'est pas factuel c'est pour cela que le film ne me plaît pas.Mais je comprends maintenant ce que vous voulais dire sue le côté engagé du film.
    • alastor78
      [quote]on est loin de la pornographie qui propose du sexe juste pour voir des seins et controler les frustrés)[/quote] Je pense que c'est cette phrase qui explique que tu ne conçoit pas qu'un tel film participe à la liberation de la femme, parce que t'a une vision quand même assez limité d'un genre ou on trouve aussi bien du voyeurisme pur et dur que d'autres choses ayant des revendications plus artistiques et parfois même politique. Dans les années 70 on est a la fin de la seconde vague féministe et l'un des débats qui anime cette seconde vague c'est la femme et sa sexualité et la la représentation du sexe dans les médias et principalement la pornographie sont au coeur des débats. On a un camp qui d'un côté voit la pornographie comme quelque chose de malsain et qui salit l'image de la femme, mais on a aussi tout un autre camp qui au contraire voit dans ce cinéma un moyen pour les femmes de revendiquer leur sexualité et d'échapper à une vision misogyne et patriarcale qui leur dictait leur sexualité. A mon avis le choix de faire un film a caractère pornographique dans une société japonaise pourtant très traditionnelle est un choix politiquement engagé de la part du réalisateur, donc je comprend l'avis du premier internaute.
    • met123
      Lenalee, je ne vois pas le rapport entre l'empire des sens et le début des revendications homosexuelles et de la libération de la femme!!!!!Ce film relate des limites de l'érotisme et de la passion extreme et fusionnel entre deux êtres. Certes je n'ai pas aimé le film; j'ai trouvé le sujet très mal traité car je pense que la surenchère des scène de sexes nuit à la portée du message (bien que la censure dont a souffert le film est innacceptable car on est loin de la pornographie qui propose du sexe juste pour voir des seins et controler les frustrés) mais ton commentaire laisse supposer que si l'on n'a pas aimé le film c'est que nous n'avons que faire des sujets dont tu parles à la fin. Je pense que chacun a le droit d'analyser le film selon sa vision des choses et ne pas y voir de quelconques liens avec la libération féminine,... J'espère en tout cas que ce n'est pas le fond de ta pensée et que ça demeure juste un argument qui t'a fait aimer ce film.
    • Deboutilfaitnuit
      Du grand cinéma japonais. Pas étonnant qu'il ait fait scandale à l'époque.
    • Lenalee23
      Je suis surpris par les critiques car personne n'a pris le temps d'analyser le film en le replaçant dans son contexte historique et socio-culturel. C'est les années 70 les enfants c'est un film à l'image de "Emmanuelle ou histoire d'o" c'est à dire un film utile qui participe de la libération sexuelle, de la libération de la femme et même des débuts des revendications homosexuelles. Réveillez vous !
    Back to Top