Notez des films
Mon AlloCiné
    Box-office US : Venom met la gomme avec un record pour un mois d'octobre
    Par Clément Cuyer — 8 oct. 2018 à 10:40
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avec plus de 80 millions de dollars de recettes au compteur, le long métrage "Venom", emmené par Tom Hardy, frappe un gros coup au box-office américain. "A Star Is Born" démarre également fort avec plus de 41 millions de billets verts.

    N°5 - La Prophétie de l'horloge : 7,29 millions de dollars de recettes
    1. N°5 - La Prophétie de l'horloge : 7,29 millions de dollars de recettes +

    Venom frappe fort d'entrée ! Avec plus de 80* millions de dollars de recettes au compteur, le long métrage emmené par Tom Hardy réalise le meilleur démarrage de l'histoire pour un mois d'octobre aux Etats-Unis, loin devant les 55,7 millions totalisés par Gravity en 2013. A l'échelle de 2018, Venom fait mieux qu'Ant-Man et la Guêpe (75,8) et un peu moins bien que Solo: A Star Wars Story (84,4).

    Box-office américain du 5 au 7 octobre 2018 : le Top 10

    Rang (Rang précédent)FilmRecettes (en dollars)Total US (en dollars)
    1 (Nouveauté) Venom 80 030 000 80 030 000
    2 (Nouveauté) A Star Is Born 41 250 000 42 600 000 
    3 (2e) Yéti & Compagnie 14 900 000 42 760 945
    4 (1er) Night School 12 275 000 46 750 355
    5 (3e) La Prophétie de l'horloge 7 295 000 55 050 560
    6 (4) L'Ombre d'Emily 3 435 000 49 014 356
    7 (5e) La Nonne 2 610 000 113 367 310
    8 (6e) Hell Fest 2 075 000 8 864 476
    9 (7e) Crazy Rich Asians 2 060 000 169 134 942
    10 (8e) The Predator 900 000 49 985 889

    De très gros chiffres également à la deuxième place avec les 41,2* millions de dollars de recettes engrangés par A Star Is Born pour son premier week-end d'exploitation. En ajoutant les avant-premières du mercredi et du jeudi, le film totalise 42,6 millions de billets verts. A noter que les performances XXL de Venom et A Star Is Born (plus de 120 millions de dollars de recettes à eux deux) font de ce week-end le plus rentable de l'histoire pour un mois d'octobre au box-office US.

    Dans le reste du classement, alors que le film d'animation Yéti & Compagnie clôt le podium avec 14,9* millions de dollars de recettes supplémentaires, La Nonne et Crazy Rich Asians poursuivent leur jolie récolte. Le spin-off de la saga Conjuring cumule désormais plus de 113 millions de dollars de recettes, alors que le succès surprise de l'été est tout proche des 170 millions de billets verts (pour un budget de... 30 millions !). Notons enfin, dans un circuit limité, le très bon démarrage de The Hate U Give, qui totalise 500 000 dollars de recettes dans seulement 36 cinémas, soit une moyenne proche des 14 000 dollars par cinéma.

    La bande-annonce de "Venom" :

    Venom Bande-annonce VO

    * Les chiffres mentionnés dans l'article sont des estimations, publiées dimanche soir par la société spécialisée Exhibitor Relations et annoncés par le Film français.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Hunnam29
      Faut voir après ce qu'ils nous servent parfois en Héroïc Fantasy aussi faut dire. Loupé ou sans budget, c'est très vite kitsch.DC Comics n'a pas trouvé la formule, ça c'est sûr. Ils se sont tellement précipités aussi ! N'importe quel projet (musical, littéraire, visuel ou même tout autre), quand tu te précipites, c'est un peu en mode ça passe ou ça casse après. Et souvent ça casse.Transformers je me demande ce que vaudront les Spin Off. Et si les gens seront encore intéressés longtemps par la saga, qui commence à dater.C'est vrai qu'en série on peut plus les développer. Mais parfois les budgets sont plus serrés aussi en contrepartie. Enfin GOT nous a montré que ça peut être tout aussi propre que du cinéma niveau photographie, effets visuels, décors, costumes :)
    • Hunnam29
      Parfois ça le fait totalement oui, il n'y a bien entendu aucune vérité générale. C'était pas du tout mon propos.Juste que le support est pour moi très important, encore plus dans les Comics, qui proposent une vision artistique du dessin en plus du scénario. Une logique sur un support ne vaut pas forcément sur un autre. 6 décennies de Comics qui ont cartonné, ne veut certainement pas dire 6 décennies qui cartonneront au cinéma.
    • Noob Saibot
      ^^
    • Morcar
      Il ne faut pas oublier qu'on est aujourd'hui dans une société d'immédiateté, et qu'un succès ne se fait plus sur la durée pour la plupart des films (et surtout pour les blockbuster).Sinon, je suis assez d'accord avec Mattyeux Dewaere. Mais il semble qu'il n'y ait pour le moment que Marvel qui ait trouvé la bonne formule, car tous ses films sont des cartons.DC cherche encore, et se plante lamentablement pour le moment. Universal s'est planté avec le Dark Universe. Et je ne prédis pas un bel avenir à l'univers étendu Transformers qu'espèrent faire les producteurs.J'attends de voir si le projet de film Les Royaumes Oubliés va se concrétiser, et ce que ça va donner. Car là aussi il y a à la base un univers et des quantité de romans à adapter. C'était déjà un univers étendu au format roman depuis les années 80.Mais la Fantasy n'a pour le moment jamais marché en dehors des films de Peter Jackson. Et j'ai tendance à penser que ce type d'univers est plus adapté au format série qu'au format cinéma.
    • Morcar
      Je rappelle que Le Seigneur des Anneaux était considéré comme inadaptable, et pourtant... On peut ne pas aimer les films de Peter Jackson (personnellement, je les aime beaucoup), mais pour finir il a prouvé que ces romans étaient tout à fait adaptables.
    • Shaigan
      Pour les 18 dernières années, je pensais surtout aux super-héros de Marvel.
    • Rastan
      -Par contre moi je me demande plutôt si un jour les producteurs se dé-raidisseront un peu du dos pour permettre plus de liberté artistique à un genre désormais bien installé.Vu que Disney a racheté 90% des demi-dieux en cape rouge.Et que whedon est parti faire un tour chez Dc.C'est pas demain la veille qu'ils vont lâcher la bride a l'innovation.
    • Rastan
      18 dernières année ?Le Batman de Burton date de 89.Et ne parlons pas du Superman de Silver.Comme tu l'as dit,il n'y a que les Fx qui ont empêchés que cela prennent immédiatement.Les spectateurs ,et encore,on ne parle pas des ricains pour qui c'est une véritable bible (Le jour ou on aura a Paris un Comics Store comme a New York ,on en reparle),n'en ont pas marre des Super Héros.Je suis bien de ton avis.
    • andiran23
      Mais alors comment tu expliques le flop du reboot des 4 fantastiques, de Justice League, de Max Steel, de Kick-Ass 2 ? C'est des films de super-héros, en soi. Donc y'a aucun conditionnement. Les gens aiment ça, c'est tout, stop voir du complot partout
    • L'Otaku Sensei
      En tous cas on peu dire que le film va faire un carnage au Box office.
    • Hunnam29
      Tom Hardy est vraiment très bankable aussi.
    • L'Otaku Sensei
      Honnêtement très surpris, je m'attendais à un flop....comme quoi on peut tous se tromper x)
    • seke
      Comme quoi ils ont déjoué Tous les pronostics
    • rorschash W.
      Bonne nouvelle je l'avais prédis Tom HARDY va surement demander une augmentation vu sa cote de popularité , Amy Pascale et Avi ARAD vont ouvrir le champagne et vont surement enchaîné avec Morbuis avec Jared Leto , est une suite de Venom avec l'arrivée de CARNAGE . Une franchise est née .
    • Shaigan
      En effet, ce n'est pas parce qu'une histoire fonctionne en bande dessinée qu'elle fonctionnera forcément aussi bien au cinéma. Il suffit de voir la plupart des adaptations françaises de BD européenne pour s'en convaincre.Mais le fait est que ces 18 dernières années ont montré que pour les super-héros, ça fonctionne. Le format cinéma (et série) est parfaitement adapté aux histoires de super-héros. Et c'est pour ça que je pense que leurs succès vont durer encore très longtemps.
    • Hunnam29
      Il n'y a pas forcément corrélation entre cinéma, et autre support. Ça je suis désolé mais c'est faux. Comme les bouquins jugés inadaptables, qui ne donnent rien en film. Parfois certains supports ne sont pas faits pour d'autres, c'est comme ça. C'est le support qui fait que ça fonctionne à merveille aussi. Les comics ont fonctionné parce que c'est... Ben des Comics. Une génération de gens qui aiment lire, qui aiment profondément la BD, qui aiment ce format là, qui apprécient aussi beaucoup les dessins des différents dessinateurs, qui apprécient collectionner le support. L'humour, le tact, certains dialogues, costumes aussi, peuvent être très très spécifiques au support. Tu réfléchis comme si n'importe quel support était juste un scénario, une histoire. Alors que c'est bien plus que ça. Tu ne peux pas dire que comme les Comics MARVEL ont 58 ans de vie en Comics, ça sera le cas aussi au cinéma.Quand les chiffres au Box Office se mettront à baisser, qu'on sera gavé (ce qui est déjà le cas pour une partie du public) Hollywood se fera plaisir à passer à autre chose, qui sera plus tendance à ce moment-là.
    • Guillaume B.
      Et qu'il y a un conditionnement du public US pour les supers héros que rien ne vient démentir. Décidément.
    • Shaigan
      Les super-héros ont montré leur longévité dans les comics. Sans même parler des super-héros de DC comme Superman ou Batman qui ont débuté dans les années 1930, et qui ont toujours autant de succès, l'univers Marvel qui a réellement commencé dans les années 60 a toujours eu du succès depuis lors. Il y a eu des hauts et des bas, bien sûr, mais jamais assez bas pour arrêter la production.Pourquoi les super-héros auraient-ils moins de longévité avec le média cinéma qu'avec le média comics ?Pendant longtemps, les capacités techniques du cinéma empêchaient de montrer convenablement les pouvoirs de ces héros, ce qui ne coutaient rien en dessin. Mais aujourd'hui que les effets spéciaux permettent de réaliser cela sans problème, il n'y a pas de raison que le succès de ces films durent moins longtemps que le succès des comics.En résumé, cela va durer encore de nombreuses décennies.
    • MickDenfer
      Pourtant Venom a l'air nul.
    • Hunnam29
      On est plus ou moins d'accord quand même.Je persiste à parler de filon tout de même. Il s'est installé progressivement, certes, mais là maintenant n'importe quel projet de ce support créé le buzz. Surtout la faute à une communauté geek complètement sur le devant, où il est devenu stylé d'être geek et de le clamer haut et fort. Pour moi il n'a jamais été aussi facile de créer du buzz. Ce que les western ne faisaient pas forcément à l'époque, pour parler de western par rapport à l'autre commentaire que j'ai reçu. Parce que là, les premiers avis totalement nuls n'empêchent pas le succès.J'ai plus de doutes que toi cependant, sur l'avenir des Comics. Certes, c'est un support comme un autre, mais les sujets sont quand même assez dans la même veine. Du héros, du héros et du héros. Où de l'anti-héros parfois. Parfois des choses complètement différentes quand même (Transperceneige par exemple). Loin de moi l'idée de mettre les romans au-dessus des Comics, mais un roman peut parler de la pluie et du beau temps, comme de parler d'un monde futuriste en 2024. Les personnages ne sont pas forcément des héros à proprement parler, il n'y a pas forcément de schéma tout prédéfinit avec un méchant, des découvertes de pouvoirs & cie. Ça peut être purement sociale, comme ça peut être purement action. Un roman est très proche d'un scénario pour moi. Là ou un Comics est beaucoup plus un support matériel, sur les décors et l'univers qu'il faut adapter. J'ai vraiment dû mal à croire que dans 20 ans on sera encore là-dessus. En tout cas moi je suis déjà totalement lassé de la plupart des franchises. Si on pouvait aller sur des choses différentes comme V pour Vendetta ou Transperceneige à l'époque, je prends par contre. Mais du super héros... Qu'est-ce qu'on en bouffe à gogo, jusqu'à épuisement. Le moindre petit truc engendre le buzz, le moindre film ramène des entrées. On est quand même totalement dans une mode, et qui brasse des milliards comparé aux modes d'avant. Le long terme, j'y crois moyennement.
    Voir les commentaires
    Back to Top