Mon compte
    Insaisissables : 8 détails cachés chez les rois de l'illusion
    11 févr. 2021 à 22:30
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Découvrez les secrets d'"Insaisissables", succès surprise de l'été 2013, qui avec son histoire de magie et d'illusionnisme, ne manque évidemment pas de détails cachés.

    L'Hermite

    Chaque magicien reçoit une carte de tarot lui fixant un rendez-vous. Celle du personnage de Woody Harrelson s'appelle L'Hermite et symbolise la solitude et l'isolement, renvoyant à ce qu'il a vécu lorsqu'il a été dupé par son frère.

    La Mort

    La carte de Jack (Dave Franco) indique La Mort, en écho au fait que le personnage va simuler son décès au cours du film.

    Les Amants

    La carte des Amants colle plutôt bien à J. Daniel Atlas (Jesse Eisenberg) puisque lors de sa première scène du film, il rencontre une fan très décidée, et sa relation avec son ancienne assistante Henley (Isla Fisher) n'est pas sans évoquer son habitude de jouer les séducteurs.

    La Grande prêtresse

    La carte de Henley indique la Grande prêtresse, ce qui fait référence à son numéro d'évasion avec les piranhas, faisant croire qu'elle est dévorée par ces redoutables poissons, à la façon d'un sacrifice.

    Les indices vers le twist final

    Le nom du magicien "Shrike" est présent chez Daniel Atlas, mais aussi sur une boîte aux lettres aperçue dans les sous-sols de l'appartement dans lequel les 4 héros ont rendez-vous. Enfin, lors de son interrogatoire, Merritt (Harrelson) analyse que Dylan (Ruffalo) a de gros problèmes avec son père. Des références au twist final : l'intrigue est celle du fils de Shrike souhaitant venger son père.

    Clin d'oeil à la filmo de Morgan Freeman

    Dans cette scène, le personnage de Morgan Freeman dit que "derrière ces barreaux on a amplement le temps de réfléchir", une réplique qui fait écho à la même, prononcée par le même acteur dans l'un de ses films culte : Les Evadés.

    Un grafitti "Taken"

    Ce grafitti renvoie à la franchise Taken avec Liam Neeson, produite par Luc Besson, qui fut le premier producteur de Louis Leterrier, réalisateur d'Insaisissables.

    "Déjà vu"

    Lors de la première rencontre entre leurs personnages, Jesse Eisenberg dit à Woody Harrelson : "Je vous demande pardon, mais on s'est déjà vu quelque part ?" Cela peut faire référence au fait que les deux acteurs s'étaient déjà donnés la réplique dans Bienvenue à Zombieland.

    Bonus : le Hulk Cinematic Universe

    Mark Ruffalo incarne le premier rôle du film et est également connu pour être Bruce Banner / Hulk dans le Marvel Cinematic Universe. Et hasard des castings, il tourne ici sous la direction de Louis Leterrier, metteur en scène du film L'Incroyable Hulk pour le MCU, dans lequel Banner était interprété par Edward Norton.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top