Mon compte
    Shrek : 10 détails cachés dans le premier film
    1 oct. 2021 à 19:00
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    Retour sur "Shrek", parodie animée de l'univers des contes de fées signée Dreamworks, et sur tous les easter eggs qui sont cachés à l'intérieur.

    Un clin d'oeil au logo Dreamworks, une fourmi cachée, une parodie de Disneyland ou encore un hommage à Matrix... Retour sur tous les détails, références, clins d'oeil et easter eggs dissimulés dans le premier opus de la saga Shrek.

    Shrek
    Shrek
    Sortie : 4 juillet 2001 | 1h 29min
    De Andrew Adamson, Vicky Jenson
    Presse
    4,3
    Spectateurs
    4,2
    Streaming

    Lune

    DreamWorks Animation

    Dès la première scène de Shrek, un petit clin d'oeil au célèbre logo des studios Dreamworks - un croissant de lune sur lequel pêche un enfant - apparaît sur la porte des toilettes où se trouve l'ogre vert.

    Peter Pan le traître !

    DreamWorks Animation

    Vers le début du film, lorsque les soldats de Lord Farquaad traquent les créatures magiques, on peut constater que certains personnages de contes de fées sont capables des pires trahisons pour récupérer quelques pièces d'or. En effet, alors que Gepetto est occupé à livrer son propre fils Pinocchio sans le moindre scrupule, juste derrière lui, un garçon qui ressemble comme deux gouttes d'eau à Peter Pan semble sur le point de vendre son amie Clochette, qu'il détient dans une cage.

    Un peu plus tard, lorsque l'Âne se met à léviter, l'enfant s'écrie d'ailleurs "He can fly !" en référence à la célèbre chanson du classique Disney "You can fly !"

    Z

    DreamWorks Animation

    Impossible de le remarquer si on ne sait pas où le chercher ! Mais en plissant bien les yeux devant cette guérite et en augmentant la luminosité de votre écran, dans la scène où Shrek et l'Âne arrivent au château de Lord Farquaad, vous pourrez observer la présence de... Z, le protagoniste du tout premier long métrage d'animation des studios Dreamworks : Fourmiz.

    It's A Small World

    DreamWorks Animation

    Véritable parodie de Disneyland (au même titre que Shrek se moque des contes de fées), la citadelle de Lord Farquaad emprunte la plupart de ses codes aux célèbres parcs d'attractions de la firme aux grandes oreilles. On pourra ainsi y observer des files d'attente en serpentin, des mascottes aux têtes énormes, des parterres de fleurs l'effigie de Farquaad (au lieu de Mickey), et bien sûr des poupées qui entonnent une mélodie entêtante.

    Facebook ?

    DreamWorks Animation

    Plutôt troublant étant donné que Shrek est sorti au cinéma en 2001, soit trois ans avant la création du célèbre réseau social de Mark Zuckerberg. Pourtant, aujourd'hui, lorsqu'on le voit flotter sur les bannières bleues et blanches de son château, l'emblème de Lord Farquaad nous fait inévitablement penser au logo de Facebook.

    Un horrible détail caché

    DreamWorks Animation

    Vous cherchiez une preuve supplémentaire de la cruauté dont est capable Lord Farquaad ? La voici ! Alors que les 3 ours de Boucle d'Or étaient enfermés dans des cages au début du film, on peut s'apercevoir un peu plus tard dans le long métrage que la maman ours a fini transformée en descente de lit, dans la chambre de l'impitoyable tyran.

    Dans les pas de Trinity

    DreamWorks Animation

    Lorsque Fiona affronte Robin des Bois et ses sbires dans la seconde partie du film, son coup de pied se fige l'espace d'un instant, et la caméra lui tourne autour à 180° avant qu'elle ne termine son mouvement. Il s'agit d'un petit clin d'oeil à une célèbre scène de combat de Matrix, sorti deux ans seulement auparavant.

    Comment faire cuire un chevalier ?

    DreamWorks Animation

    Avant de recevoir la visite de Shrek, la dragonne qui retient Fiona prisonnière au sommet de sa tour s'est apparemment amusée à cuisiner de bons petits plats avec les restes des chevaliers qui tentaient de libérer la princesse. En témoigne ce gigantesque manuel de cuisine, ouvert à la page des "gourmandises chevaleresques".

    Spoiler !

    DreamWorks Animation

    Lorsque Fiona offre à Shrek une barbe-à-papa confectionnée avec un bâton et des toiles d'araignées, on peut la voir lécher discrètement le bout de ses doigts après avoir lâché la "friandise". Un indice plutôt subtil concernant sa véritable identité d'ogresse, encore inconnue des spectateurs à ce moment-là du film.

    On ne touche pas aux dragons !

    DreamWorks Animation

    A la fin du film, lorsque la dragonne vient libérer Fiona et la débarrasser de Lord Farquad, elle démolit d'un coup de patte un vitrail à l'effigie de ce dernier. Pourtant, seule une petite partie de la verrière - celle qui représentait l'un de ses congénères dragons - reste finalement en place.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Baptiste S
      Bah on est d’accord…!!
    • Baptiste S
      Mais c’est pas du des détails cachés !! Hors mis le cas de Z là ok et le logo Facebook au quel je crois pas du tout… le reste il y a rien de caché c’est des clins d’œil carrément ouvert ça saute aux yeux faut quand même pas être énarque pour les voire !!!!!
    • elise d.
      Vous avez oublié d’autres références comme « Conan le barbare » quand Shrek fait une posture avant d’attaquer le dragon
    • TofVW
      Oui, bah après ce n'est que mon avis, histoire de participer à la conversation. 🙂Je ne saurais dire pourquoi, mais quand je l'ai vu j'ai été époustouflé. Le 2ème visionnage a confirmé cette impression, je ne l'ai pas encore revu depuis. Le 2 est tout aussi excellent, et le 3 très bien aussi, mais il était temps qu'ils s'arrêtent (en espérant que ça reste comme ça).
    • Bacta142.
      Le premier a vieilli visuellement (le premier Shrek aussi c'est vrai). J'ai bien aimé Dragons mais n'ai jamais compris le tel engouement autour de cette saga. Certes ça se prend plus au sérieux que le reste de leurs productions à l'humour beaucoup trop puéril à mon goût (ce que n'était pas Shrek à la base et encore moins Fourmiz), mais du coup ça se rapproche plus de Disney je trouve. Et pour moi les meilleurs films d'animation 3D resteront toujours les Pixar.
    • Bacta142.
      Oui les productions 2D étaient bien et étaient une bonne alternative à Disney (même si elles ont été vite abandonnées).
    • Bacta142.
      Euh mouais.. non.
    • andiran23
      Plutôt troublant étant donné que Shrek est sorti au cinéma en 2001, soit trois ans avant la création du célèbre réseau social de Mark ZuckerbergEuh, non, les gars, c'est juste un F sur fond bleu, c'est un hasard, heinSinon, on passe de vrai easter egg à truc hyper évident qui est en premier plan, genre QUI n'avait pas compris que le 180° était une ref/parodie à Matrix ?!
    • TofVW
      Ma préférence va a Dragons (meilleur dessin animé jamais vu pour moi à ce jour).
    • Pierre C.
      En ce qui me concerne, le troisième meilleur après Megamind et Kung Fu Panda.
    • Zabieru
      J'aime beaucoup aussi leurs productions 2D comme Le Prince d'Egypte. Et Shrek 2 était quand même plus drôle que le 1er volet ^^ Sinon oui, depuis il n'y avait plus grand chose des studios, j'ai jamais adhéré à Madagascar.
    • Bacta142.
      Toujours le meilleur Dreamworks à ce jour..
    • Seke
      Shrek sorti en 2001 et justemment il y avait de quoi faire un gros dossier sur cette fameuse année tant il y a eu beaucoup de sorties.
    Voir les commentaires
    Back to Top