Mon compte
    "Cougar Town", "Don't Trust the B---- in Apartment 23"... Ces titres de séries improbables !
    24 août 2016 à 18:53
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    Qu'ils ne rendent pas du tout justice à la série qu'ils désignent, qu'ils soient imprononçables, ou carrément beaucoup trop longs, ces titres de séries nous laissent dubitatifs. Et nous font souvent lever les yeux au ciel.

    La bande-annonce de la mini-série "11.22.63", avec James Franco :

     

    Don't Trust the B---- in Apartment 23

    Parfois, à force de vouloir choquer, ou d'être "dans le coup", on se plante, tout simplement. ABC l'a compris en 2013, avec Don't Trust the B---- in Apartment 23, qui a peiné à trouver son public. En effet, pas facile de vendre une série auprès des téléspectateurs avec un titre aussi long, qui contient le mot "Bitch", mais ne l'assume pas et nous assène des "----" pas très esthétiques...

    $#*! My Dad Says

    ... Pourtant l'échec deux ans plus tôt de $#*! My Dad Says (prononcé "Shit My Dad Says" ou "Bleep My Dad Says") sur CBS aurait dû mettre ABC sur la voie... On a beau être adapté d'un Twitter feed et d'un livre à succès, un titre avec des "$" et des "***" à la place des lettres, c'est assez moche et ce n'est pas du tout vendeur !

    Cougar Town

    Au départ, Cougar Town faisait autant référence à l'équipe de football de la ville (les Cougars) qu'au fait que Jules (Courteney Cox), l'héroïne de la série, sorte avec un homme beaucoup plus jeune qu'elle. Sauf que rapidement, ce pitch a été oublié et le show a fini par raconter le quotidien d'une bande d'amis très portée sur le vin. Ce titre, les producteurs l'ont regretté jusqu'au bout...

    John from Cincinnati

    En 2007, quand HBO décide de lancer une série sur l'univers du surf créée par David Milch... elle décide de l'intituler John from Cincinnati. Parce que son personnage principal, John, est originaire de Cincinnati. Logique, peut-être, mais pas optimal pour donner envie aux téléspectateurs. À quand Robert de Vesoul sur une chaîne française ?

    Buffy contre les vampires

    Si le titre original de la série, Buffy the Vampire Slayer ("Buffy, la tueuse de vampires"), reflète plutôt bien ce qu'est la série : le portrait d'une adolescente qui voit sa vie bouleversée à jamais lorsqu'elle découvre qu'elle est l'Élue, la Tueuse... On a par contre beaucoup plus de mal avec sa traduction française, Buffy contre les vampires. Qui fait surtout penser à une mauvaise série B !

    GCB

    En 2012, ABC lance la série GCB, portée par Kristin Chenoweth et Leslie Bibb, dont le nom est censé signifier "Good Christian Bitches" ou "Good Christian Belles". Seul hic, la série est annulée après 10 épisodes, et on ne peut s'empêcher de penser que le vrai souci est d'avoir choisi un acronyme qui ne veut rien dire, et ne parle donc à personne, comme titre !

    How to Live with Your Parents (For the Rest of Your Life)

    Et la palme du titre le plus long de l'histoire des séries, que personne n'a le courage de prononcer, revient à... How to Live with Your Parents (For the Rest of Your Life). Et apparemment, les Américains n'ont tellement pas eu envie de prononcer ce titre qu'ils n'ont tout simplement pas regardé la série, qui a vite été annulée.

    11.22.63

    Évidemment, 11.22.63, adaptée du roman éponyme de Stephen King, fait référence à la date de l'assassinat de John F. Kennedy. Mais il faut bien avouer que ce titre reste étrange à placer dans une conversation ("j'ai regardé 11.22.63 hier"), et qu'il n'est surtout pas du tout pratique sur Twitter, où le hashtag #112263 n'existe même pas. Des fois qu'on le confonde avec le tirage du Loto...

    Rosewood

    Lorsque Fox a annoncé la commande de la série Rosewood en 2015, qui n'a pas pensé, durant au moins quelques secondes, qu'il s'agissait d'un nouveau spin-off de Pretty Little Liars ?! Et pourtant, non, cette énième série policère n'a rien à voir avec la petite ville terrorisée par le très méchant "A" (ou "A.D", à force, on sait plus trop). Mais cela porte tout de même à confusion !

    Terriers

    Avouons qu'avec un titre comme Terriers, qui fait référence à une race de chiens, on ne savait pas trop à quoi s'attendre comme style de série. Mais honnêtement, un show centré sur deux amis qui lancent leur propre agence de détectives privés n'est pas la première idée qui nous serait venue à l'esprit !

    Mixology

    Avec un titre comme Mixology, on était en droit de s'attendre à une série sur l'art de faire des cocktails. Et en fait non, la comédie rapidement annulée par ABC en 2014 raconte juste les aventures des clients d'un bar de Manhattan, tous à la recherche de l'amour. Il faut croire que le public américain n'a pas aimé être trompé sur la marchandise... À moins que la série soit juste mauvaise !

    Selfie

    La comédie Selfie, centrée sur une jeune femme (Karen Gillan), obsédée par son image et par les réseaux sociaux, a été annulée par ABC en 2014 après seulement 6 épisodes. La faute à un titre trop vague, qui ne donnait pas envie, et semblait juste chercher à être "tendance" ? Peut-être bien...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top