Mon AlloCiné
    Le Festival du film de Tribeca récompensera pour la première fois des jeux vidéo
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 7 mai 2021 à 18:20

    Depuis 2011, le Festival du film de Tribeca a pris l'habitude de présenter régulièrement des jeux vidéo, lors d'ateliers - rencontres. Il franchit désormais une nouvelle étape en dévoilant une sélection de jeux éligibles à un prix. Une première.

    Séquence flashback. En février 2011, le Festival du film de Tribeca, à New York, l'un des plus renommés et courus au monde pour le cinéma indépendant, annoncait à la surprise générale vouloir se pencher sur l'industrie des jeux vidéo, à travers la création d'un fond destiné à récompenser entre quatre et huit oeuvres hybrides entre le cinéma et les jeux vidéo. Une vraie première.

    Un mois plus tard à peine, le festival allait même un peu plus loin dans sa démarche, en annonçant que le jeu L.A. Noire, dont on a beaucoup parlé à l'époque, était retenu pour faire partie de la sélection officielle du festival !  "Nous sommes extrêmement touchés et enthousiastes que L.A. Noire soit reconnu par le festival de cette manière" déclairait Sam Houser, fondateur de Rockstar Games et papa de la cultissime saga des GTA. "C'est un grand honneur, ainsi qu'une nouvelle étape dans les loisirs interactifs".

    "Ce que Rockstar et Team Bondi [NDR : Team Bondi était le studio de développement, Rockstar n'étant qu'éditeur] ont accompli avec L.A. Noire n'est rien de moins qu'extraordinaire" commentait Geoff Gilmore, du comité d'organisation du festival du film de Tribeca. "Il ouvre une nouvelle voie sur la manière de raconter une histoire, moitié cinéma, moitié jeu, mais aussi tout un nouveau champ des possibles en matière d'expression narrative, d'interactivité et d'immersion. Nous sommes au seuil d'une nouvelle frontière".

    Depuis cette date, la manifestation a régulièrement organisé des présentations - ateliers sur des jeux vidéo retenus en sélection officielle, à l'instar par exemple de Beyond Two Souls, développé par le studio français Quantic Dreams, que David Cage et Ellen Page étaient venu présenter.

    Une remise de prix

    Dix ans après avoir été invité dans le festival, le jeu vidéo franchit une nouvelle étape. Dans sa prochaine édition, prévue du 11 au 20 juin prochain, le comité d'organisation du festival a prévu de remettre un prix à une oeuvre vidéoludique.

    "Depuis plus d'une décennie, notre mission a été d'être un catalyseur pour placer les jeux et leurs créateurs à l'avant-garde de la culture grand public et artistique aux côtés du cinéma, de la télévision, de la réalité virtuelle et augmentée" précise Jane Rosenthal, directrice et cofondatrice du festival de Tribeca.

    Huit jeux ont ainsi été retenu, parmi lesquels Harold Halibut; un jeu indé fait par un petit studio allemand basé à Cologne, Slow Brothers. Le joueur incarne un agent de maintenance, Harold Halibut, coincé dans un gigantesque vaisseau spatial qui s'est écrasé sur une planète aquatique et qui a coulé au fond des eaux.

    Visuellement, le jeu est vraiment étonnant : tous les décors et les personnages ont été créés à partir de pâte à modeler, de tissus et autres matériaux qui peuvent servir à modéliser un environnement tout entier, avant de passer par le filtre numérique.

    Voici à quoi cela ressemble...

    Autre belle surprise de cette sélection, le jeu 12 Minutes. Edité par Annapurna Interactive, la filiale digitale du studio hollywoodien indépendant Annapurna Pictures, le jeu 12 minutes se présente comme un thriller narratif et interactif original et au style visuel accrocheur, dans lequel un homme est prisonnier d'une boucle temporelle de 12 minutes. Alors que sa femme lui annonce qu'elle est enceinte, un homme entre chez lui et l'accuse d'avoir tué son père. Et cela recommence, encore et encore. Le but du joueur étant enquêter sur ce mystère et trouver la vérité.

    Ci-dessous, sa bande-annonce, qui révèle un joli casting vocal pour le titre : Daisy RidleyWillem Dafoe et James McAvoy ont accepté de prêter leurs voix à ce jeu.

     Et sa bande-annonce cinématique, dévoilée à l'E3 en 2019 :

    Le festival a également retenu dans sa liste l'impressionnant (et très attendu) Kena : Bridge of Spirits, qui sera une exclusivité Sony Playstation.

    Difficile de trouver des mots pour décrire l’excitation et le sentiment de fierté ressentis par toute l’équipe lorsque la bande-annonce de notre premier jeu, Kena: Bridge of Spirits, a été dévoilée lors de l’événement numérique Le Futur du Jeu vidéo sur PS5. Mon frère Mike et moi-même avons créé le studio dans le but de produire du contenu immersif s’appuyant sur des personnages intéressants et des univers au rendu cinématographique. Kena: Bridge of Spirits est l’aboutissement de notre vision. Ember Lab est une petite équipe possédant une expérience dans le cinéma et l’animation. Avant de nous lancer dans le développement de jeux, nous dirigions un petit studio spécialisé dans le développement de personnages pour des publicités animées." Des paroles enthousiastes qui venaient de Josh Grier, cofondateur du studio, alors que son jeu était dévoilé pour la première fois au showcase de Sony en juin 2020.

    Kena: Bridge of Spirits est un jeu d’action-aventure mêlant des phases d’exploration à des combats dynamiques. Les joueurs doivent réunir et étoffer une équipe de minuscules esprits accompagnateurs, appelés les «Rot», en vue de développer leurs aptitudes et de trouver de nouvelles manières d’interagir avec l’environnement. Les premières images du jeu révèlent un univers poétique et féérique absolument magnifique, avec une patte visuelle qui pourrait être un croisement entre Ghibli et Pixar.

    Le jeu est attendu pour le mois d'août 2021. En voici la bande-annonce :

    "Il faut aider le jeu vidéo, car c'est un enfant du cinéma" disait un jour Robert de Niro, fondateur du festival du film de Tribeca. Le message est largement passé.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Wars : cinéma, séries, jeux vidéo... Tous les projets de la saga !
    • Danny Elfman, Hans Zimmer... Quand les compositeurs investissent les Jeux vidéo
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top