Mon compte
    Amateur
    note moyenne
    2,8
    64 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Amateur ?

    8 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    2 critiques
    3
    3 critiques
    2
    1 critique
    1
    2 critiques
    0
    0 critique
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 719 abonnés Lire ses 3 799 critiques

    3,5
    Publiée le 30 mai 2014
    Hal Hartley, chouchou du cinéma indépendant au début des années 90 avec ses collègues Todd Solondz ou Tom DiCillo grâce à des films comme "L'incroyable vérité" ou "Trust me" avec la lumineuse et regrettée Adrienne Shelly, s'offre avec "Amateur" (1994) un exercice de style. Sans doute moins à l'aise que dans la chronique de mœurs descriptive d'une jeunesse américaine un peu déboussolée après l'évaporation du "sixties flowers" , Hartley n'en bouscule pas moins les codes du film noir qu'il modèle à son style si particulier fait d'anachronismes parfois un peu loufoques mais toujours poétiques. On voit donc se côtoyer une ancienne nonne reconvertie dans l'écriture de nouvelles pornographiques qui se veut nymphomane alors qu'elle est encore vierge (Isabelle Huppert) , un comptable véreux devenu hirsute et zinzin après une séance de gégène musclée (Damian Young) , une star du porno au cœur de midinette (Evina Löwensohn), un escroc violent devenu agneau après une amnésie accidentelle (Martin Donovan) , sans oublier cet officier de police féminin véritable sœur Teresa qui pleure sur le sort des malfrats qui franchissent la porte de son commissariat (Pamela Stewart) . Chacun d'entre eux a le droit à ses petits moments de rêverie ou de folie filmés par la caméra aérienne et vaporeuse de Hartley. Malgré ce joyeux mélange baroque, l'intrigue progresse gentiment même s'il ne faut pas s'attendre à un thriller haletant. Ce qui intéresse Hartley un peu à la manière d'Alan Rudolph c'est la recherche de soi-même qui anime chacun d'entre nous. Est-il possible de suivre plusieurs chemins dans sa vie sans se perdre ? Peut-on faire le grand écart sans se déchirer un muscle ? Il faut croire que non pour Isabelle, qui n'arrivera pas si facilement à s'affranchir de sa foi, retournant au couvent sans avoir perdu son pucelage. On est bien sûr intrigué de retrouver la diaphane et cérébrale Huppert dans cette production indie assez loin de son univers habituel mais qui s'en sort haut la main grâce à l'incomparable ductilité de son jeu. Recommandé à ceux qui aiment laisser leur âme et leur regard vagabonder.
    xxLaurent
    xxLaurent

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 104 critiques

    4,0
    Publiée le 3 août 2013
    Film complètement décalé mais très bien joué par les premiers comme les 2nd rôles, le scénario même bizarre fonctionne avec des pointes d'humour et surtout une série de personnages pas communs. Bon film...
    gandalf001
    gandalf001

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 951 critiques

    2,0
    Publiée le 26 mars 2014
    Ce film est la définition même d'un mauvais film d'auteur. Les scènes sont bien cadrées mais les dialogues sont désespérément vides. Les mots sont répétées, les syllabes sont détachées. Lors d'un dialogue, il se passe plusieurs secondes entre la question et la réponse qui est souvent vide ou qui répète la question. Le scénario qui semble original est finalement extrêmement banal avec aucune explication sur Thomas (l’amnésique) ni les secrets autour de lui. Étonnamment, en dehors des téléphones, le film n'a pas trop vieilli.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 11 mars 2014
    Pile le genre de film que j'adore, il y a tout dedans, de l'humour de la folie, bref on ne s'ennui pas une seconde, c'est trop drôle et touchant. J'ai pensé que ce devait être un film Anglais, c'est totalement l'esprit British, et non c'est Américain, eux aussi peuvent être bien déjantés.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 933 abonnés Lire ses 11 278 critiques

    3,0
    Publiée le 17 octobre 2012
    Cinèaste indèpendant amèricain, Hal Hartley livre une oeuvre dècalèe aux dialogues hilarants et aux personnages improbables! Isabelle Huppert campe une romancière mystique rèsolue à aider un amnèsique à retrouver la mèmoire! De la rencontre choc de ces deux personnages naît un film dètonant, mi-thriller sanglant mi comèdie-sauvage! Hartley a rèellement construit son personnage en fonction des conversations qu'il a eu avec Huppert! La comèdienne s'est fondue dans le groupe sans faire des caprices de star et son jeu distanciè, empreint de mystère, convient parfaitement à l'univers dècalè de ce cinèaste original et ironique! C'est aussi un personnage qui exprime les deux possibilitès de la femme en quelque sorte, à la fois vierge et putain qui passe du divin à l'humain! Ecriture et mise en scène virtuoses...
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 3 817 critiques

    1,5
    Publiée le 9 juin 2020
    Un film étrange, entre comédie décalée et et chasse à l'homme, ni drôle, ni captivant et même parfois grotesque.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 814 abonnés Lire ses 16 883 critiques

    1,0
    Publiée le 12 août 2022
    Amateur n'est pas un film pour tout le monde. Il ne plaira certainement pas au type de public accroché à ce que Marvel produit et même les amateurs de films d'art et d'essai n'ont pas toujours apprécié son humour sec et décalé et le type de performances uniques qu'il tire de ses acteurs. Il a etait réalisé en 1994 avec son partenaire habituel Martin Donovan ainsi qu'avec Elina Lowensohn et la légende française Isabelle Huppert (mais que fait cette grande actrice dans un film aussi incoherent). L'intrigue n'a guère d'importance il s'agit d'un film de gangsters mais tellement stupide qu'on ne peut pas le considérer comme un thriller et trop pauvre en ce qu'on pourrait appeler des gags pour être classé comme une comédie...
    LucienLaurent
    LucienLaurent

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 392 critiques

    3,5
    Publiée le 1 juin 2013
    Ce film indépendant nous permet de retrouver Isabelle Huppert, très à l'aise en Anglais, qui joue le rôle improbable d'une religieuse écrivant des nouvelles pornographiques et qui se retrouve mêlée à une mystérieuse histoire de disquettes très convoitées. Le scénario est un peu tiré par les cheveux, mais le film est sauvé par ses dialogues assez drôles, et ses acteurs raffraichissants.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top